Recherche avancée       Liste groupes



      
CHRISTMAS METAL !  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Rainbow, Inglorious, Savatage, Jon Oliva's Pain , Cellador, Oliva, Sons Of Apollo, Vitalij Kuprij

TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA - Christmas Eve And Other Stories (1996)
Par JEFF KANJI le 24 Décembre 2018          Consultée 475 fois

Paul O'Neill était un sacré personnage, à la faconde inépuisable, à la carrière en apparence plus discrète qu'elle ne l'était. Musicien, il avait fondé SLOWBURN et enregistré avec Dave Wittmann aux célèbres Electric Lady studios, se résolvant à laisser l'album dans les tiroirs, peu satisfait de ce qu'il arrivait à tirer de ses mélodies qui demandaient des capacités vocales certaines, pour ne pas dire plusieurs vocalistes. Son travail de management l'amènera à croiser la route d'AEROSMITH puis de SAVATAGE. Et c'est un nouveau triumvirat qui a repris les rênes de la formation américaine après le décès tragique de Criss Oliva.

En 1996, Atlantic propose alors au producteur et co-auteur des six derniers SAVATAGE de lui donner les moyens de lancer son propre projet solo. Paul a le choix avec le nombre de pièces, de comédies musicales qu'il a en tête, l'une d'entre elles, "Gutter Ballet" ayant durablement inspiré les frères Oliva qui lui firent prendre vie tant bien que mal avec "Streets". Mais Paul O'Neill, qui embarque son collaborateur Bob Kinkel, Al Pitrelli et Jon Oliva dans ses nouvelles aventures, reste profondément marqué par sa visite de la Sibérie et tout ce que cela lui a inspiré, philosophiquement et musicalement ; ainsi naît le TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA.

Ayant en tête deux albums réguliers et une trilogie basée sur Noël (rien que ça), le consortium s'attèle à l'élaboration d'un projet qui révèlera bientôt sur scène la mégalomanie de son inspirateur (ce qui aura pour conséquence directe de décaler la création et la production du successeur de "Dead Winter Dead" à 1998). Mélangeant chants traditionnels très connus, soit utilisés comme des emprunts au sens classique du terme ("Douce Nuit" sur "An Angel Came Down", ou encore cette variation sur "Casse-Noisette" sur lequel le célèbre thème de Gruber revient), soit carrément présentés dans des versions SAVATAGE-esques, avec guitares, basse, batterie et orchestrations. Le TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA consacre le mariage du classique et du Rock au sens large. En cela, la formation à un point de départ qui est le "Christmas Eve / Sarajevo 12/24" paru sur "Dead Winter Dead" qui sortira d'ailleurs en single pour faire la promotion de l'album.

Le plus dingue c'est que ça marche du tonnerre ! Car "Christmas Eve And Other Stories" se pose en conte de Noël ; les airs de guitare acoustique, de mélodies jouées à l'orchestre, ou les canons à la "Chance" se répondent, s'alternent, se mêlent avec la dextérité du funambule. Rien ne semble trop exagéré sur ce premier volet de la trilogie de Noël, si ce n'est ce côté Variété qui nous rappelle comment les Américains peuvent s'avérer démonstratifs en certaines occasions.

L'autre chose à relever, c'est l'écriture incroyablement soignée dont font preuve Bob Kinkel, Paul O'Neill et Jon Oliva. Mêlé à celui de ses comparses, le style du Mountain King est perceptible, mais plus subtil, dévoilant un aspect plus délicat et moins orienté Metal, plus proche de ses compositions dites progressives à partir de "Gutter Ballet". Cependant, Jon, s'il se réjouira de voir son compte en banque se remplir devant le succès fulgurant de "Christmas Eve / Sarajevo 12/24", et donc de l'album, aura encore plus de mal à encaisser le manque de reconnaissance de SAVATAGE auprès du grand public. Après sa voix, le nom du groupe était-il un obstacle à son succès ? Difficile à savoir.

Toujours-est-il que ce titre n'est en rien supérieur à d'autres morceaux de "Christmas Eve And Other Stories", comme ce "Joy To The World" repris d'HAENDEL et repris à la sauce Rock Symphonique avec brio. Ce mélange entre pompe anglaise et Blues typique de Jon Oliva font de "Good King Joy" une des grandes réussites de cet album. On peut aussi citer ce "A Star To Follow" où la voix angélique d'un enfant vient prendre la suite d'une version SAVATAGE-ienne du traditionnel "God Rest Ye Merry Gentlemen" avec ce canon au contrepoint que Paul O'Neill semble maîtriser à la perfection.

Sorti deux mois avant Noël, ce disque, porté par son emblématique single, connaîtra un succès fulgurant, devenant en peu de temps l'un des albums de Noël les plus vendus de l'Histoire aux États-Unis, emmenant le TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA directement sur les scènes de théâtre, l'argent du succès allant alors donner à Paul O'Neill l'occasion de livrer une nouvelle démonstration de ses ambitions avec des shows haut en couleurs et en effets scéniques, qui feront date, à tel point qu'il jouera bientôt à guichets fermés partout dans son pays.

Bon réveillon, et joyeux Noël à tous !

A lire aussi en DIVERS :


MARILYN MANSON
The Pale Emperor (2015)
Reconversion professionnelle

(+ 2 kros-express)



THREE DAYS GRACE
One-x (2006)
Une terrible usine à hits pour l'été !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   JULIEN

 
   (2 chroniques)



- Divers Chanteurs Et Musiciens "classique


1. An Angel Came Down
2. O Come All Ye Faithful / O Holy Night
3. A Star To Follow
4. First Snow
5. The Silent Nutcracker
6. A Mad Russian's Christmas
7. The Prince Of Peace
8. Christmas Eve / Sarajevo 12/24
9. Good King Joy
10. Ornament
11. The First Noel
12. Old City Bar
13. Promises To Keep
14. This Christmas Day
15. An Angel Returned
16. O Holy Night
17. God Rest Ye Merry Gentlemen



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod