Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (2 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Heol Telwen
- Style + Membre : Bran Barr
 

 Site Officiel (738)

AES DANA - La Chasse Sauvage (2001)
Par VOLTHORD le 9 Août 2006          Consultée 2614 fois

Avec Les chroniques de Naerg, BRANBARR a ouvert la voie au metal folklo-extrême hexagonale, se targuant d’un album rappelant les premiers pas d’un CRUACHAN. Le sextet parisien AES DANA, comptant parmi ses membres Amorgen et Taliesin de ce même BRANBARR n’aura peut être pas eu l’honneur d’entamer la marche, mais l’aura au moins fiérement suivi. « La Chasse Sauvage », qui fait suite à la démo « Chroniques du Crépuscule » sorti en 1996, mélange mélodies folk/celtique enthousiasmantes et black/death bourrin et acéré.
Dit comme ça, tout ça ne paraît pas bien nouveau (même si « à l’époque », les groupes de black folk n’affluaient pas tant que ça), mais c’est la tournure que prennent les compos qui font toute la particularité de cette cruelle et impétueuse Chasse Sauvage.

« Jetée dans sa course, la bête aspire l’air lourd… », et l’auditeur a pris une dernière bouffée avant la déferlante. Ultra incisif, AES DANA va plus loin que BRANBARR et CRUACHAN dans la violence, n'alloue presque aucun répit aux oreilles. Les guitares et la basse se chargent de la bestialité (à base de riffs extrêmes primaires) tout autant qu’un chant écorché à vif voguant entre black et death ; la flûte et la bombarde s’occupent de mélodies digne d’un bar Irlandais en plein fest noz (mais malheureusement, souvent simplistes).

La brutalité allié à de joyeuses mélodies entraînantes nous envoie dans un tout compacte à la limite de la claustrophobie, réveille l’euphorie primitive du berserker qui est en nous. Les breaks à la flûte ou à la bombarde, d’autant plus percutants qu’ils demeurent très rares, nous calment un instant pour repartir encore plus forts sur les rythmiques acharnées de Juanjolocaust.
« Cinq jours maudits », ses riffs cinglants et sa mélodie péchue, marque l’apogée d’un album qui aura malheureusement tendance à nous essoufler et à se répéter un tantinet sur la fin (l'excellent "Les chants de Brennos" restera néanmoins dans la mémoire).
Côté texte (qui parlent de mythologie et d’histoire ancienne, ou des deux mêlés), c’est sympa, mais le sens demeure plutôt obscur (black metal oblige…).

La Chasse Sauvage souffre finalement de sa particularité. La formule est efficace, mais elle ne tient pas la route jusqu’au bout. Il y a ce petit quelquechose qui manque pour que la frénésie tienne jusqu'au bout. Peut être plus d’accalmies auraient été la bienvenue (quoique si ça avait été le cas, l’effet de brutalité aurait été sûrement moins intense), ou peut être plus de mélodies accrocheuses, plus de déstructuration et de surprises. Un début déroutant, un poil immature, mais qui offre une place de choix à AES DANA dans la scène française, et demeure tout de même recommandable aux amateurs de metal sanglant qui ne se perd pas dans sa facette mélodique.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par VOLTHORD :


TROLLFEST
Brakebein (2006)
Un Finntroll sous ecstasy... Barré et brillant




TROLLFEST
Kaptein Kaos (2014)
Apogée déglinguée du bougre norvégien


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Vidar (chant)
- Tilion (guitare)
- Amorgen (flutes et bombardes)
- Taliesin (guitare)
- Juanjolocaust (batterie)
- Milambre (basse)


1. 1.la Chasse Sauvage
2. 2.la Dernière Marche
3. 3.anwynn
4. 4.les Complaintes De Nemon
5. 5.l'eveild E Fafnir
6. 6.cinq Jours Maudits
7. 7.stigmates
8. 8.etheral Visions Part I
9. 9.etheral Visions Part Ii
10. 10.les Chants De Brennos
11. 11.titre Bonus



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod