Recherche avancée       Liste groupes



      
PROGRESSIVE POWER METAL  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 0)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LANFEAR - The Art Effect (2003)
Par JULIEN le 4 Décembre 2003          Consultée 2400 fois

Connus de certains pour d’anciennes exactions passées malheureusement assez inaperçues, les allemands de LANFEAR nous reviennent en 2003 avec un nouveau disque, « The Art Effect ». Et de quoi ça parle, hum ? Mais de Speed aux fortes consonnances progressives ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le groupe possède et la personnalité et le talent pour se ménager une belle petite place dans cette sphère encombrée de beaucoup de formations insipides.

Voici donc un groupe qui s’abreuve à la fontaine dynamisante du Speed et de sa vélocité (« Traces Of Infinity », "Beneath It All" et « The Spell »), tout en contournant l’uniformité et les restrictions du style en empruntant des sentiers Prog intéressants, pas prise tête pour un sou, et qui contribuent à colorer la musique de bien belle façon (« Conscience Inc. », « Fortune Lies Within » et « Deeper » parmi d’autres). Et comme LANFEAR a la bonne idée de ne pas vider sans pitié tous les tubes de la gamme « féérique » de la palette généralement usitée par les combos Speed, ça nous donne un disque qui, à l’image de sa pochette, travaille dans des tons plus chauds et mordorés que véritablement bleutés. Une originalité qui fait du bien.

Bigrement compétents, vraiment intelligents dans la construction de leurs morceaux qui ne sont ni trop longs ni trop courts (seule la complexe et très belle « The Artefact » dépasse les six minutes), les musiciens de LANFEAR réussissent donc ici à nous pondre une vraie petite perle de Speed Prog mélodique à la production puissante et détaillée, truffée de synthés originaux et pleins d’effets, qui confèrent à sa musique une légère parure futuriste, loin des clichés « dragonesques » du style. Ce qui n’est pas un mal, cette obsession Heroïc Fantasy me tapant parfois sur les nerfs.

Le seul reproche que j’adresserais à LANFEAR concerne le chant de Tobias Althammer. Le bonhomme jouit en effet d’une voix modulable et variée, mais insiste parfois un peu trop sur des aigus certes totalement maîtrisés - à la frontière de ceux de Geoff Tate (QUEENSRYCHE) et Ben Sotto (HEAVENLY) - mais qui escamotent souvent un chant plus grave qui colle vraiment bien avec les ambiances tissées par le groupe. Et je pense que LANFEAR aurait gagné à développer plus largement les quelques entrelacs grave-aigus qui constellent par exemple "Stigmatized" ou "Regression". Mais ce tout petit reproche excepté, « The Art Effect » c’est du tout bon, et on aura tout intérêt à découvrir cette formation très douée. Car le potentiel est bel et bien là ! Chouette découverte en tout cas !

A lire aussi en POWER METAL par JULIEN :


ICED EARTH
Something Wicked This Way Comes (1998)
Grosse confirmation : heavy-thrash frôlant le 5/5

(+ 1 kro-express)



EDGUY
Superheroes (2005)
Nouveau single et cinq vrais inédits: excellent ep

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Tobias Althammer (chant)
- Markus Ullrich (guitare)
- Kai Schindelar (basse)
- Jürgen Schrank (batterie)
- Richie Seibel (claviers)


1. Heresy
2. Stigmatized
3. Traces Of Infinity
4. The Artefact
5. Conscience Inc.
6. Deeper
7. Beneath It All
8. Fortune Lies Within
9. V.o.a.t.
10. The Spell
11. Regression



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod