Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Hypocrisy

The ABYSS - The Other Side (1995)
Par JULIEN le 6 Mars 2004          Consultée 2189 fois

Bon, si je vous dis Peter Tägtgren, vous me répondez quoi ? Eh oui, vous avez raison, Peter Tägtgren n’est autre que le propriétaire d’un studio au sein duquel furent gravés nombre d’albums cultes du Black Metal particulièrement, à commencer par ceux d’IMMORTAL, DIMMU BORGIR, MARDUK, CHILDREN OF BODOM, DARK FUNERAL et tant d’autres que je ne peux tous me les rappeler. C’est un fait. Mais saviez-vous qu’en plus d’être un excellent professionnel, capable de transfigurer littéralement la musique d’un groupe (écoutez à la suite « Opus Nocturne » de MARDUK et son successeur « Heaven Shall Burn… » qui intronisa Peter au rang de producteur fétiche du groupe, et vous comprendrez…), Peter est également un musicien au talent avéré ? Le Death renommé de HYPOCRISY où il tient la guitare et le micro, c’est lui ! Le metal expérimental et électro de PAIN aussi. Et enfin, même si moins connu, ce boulimique de travail assure également au sein de THE ABYSS (du nom de son studio), qui tape lui dans le Black ! Qui a dit bougeote ?

Articulé autour des mêmes musiciens que ceux officiant chez HYPOCRISY, mais qui s’échangent pour l’occasion leurs instruments (!), THE ABYSS joue un Black majoritairement rapide et très accrocheur, emmené par trois instrumentistes des plus compétents, et supporté par une production excellente (sérieux ?). Côté musique, l’amateur éclairé reconnaîtra avec un sourire bon nombre de thèmes et mélodies familières, ainsi qu’un environnement sonore frappé d’un sceau très… suédois ! Ben oui, Peter est suédois, et sa nationalité ressort au travers d’une certaine tradition qui, sans négliger le rôle décapant des guitares, n’hésite jamais à gainer celle-ci d’un vernis mélodique assez subtil, et qui ne dérange jamais la marche batailleuse de l’ensemble.

Cependant, et comme je viens de l’évoquer, l’écoute de « The Other Side » laisse une curieuse impression : quiconque possède une collection Black un peu étoffée ne pourra s’empêcher d’établir des comparaisons, d’élaborer des hypothèses, et, dans un dernier sursaut, d’en venir aux conclusion que THE ABYSS ne fait rien d’autre que de reprendre l’esprit du MARDUK plus Heavy et Death de « Those Of The Unlights », en le nappant d’une brume spécifiquement Black mélodique suédois, piquée tantôt chez NAGFLAR, tantôt chez DARK FUNERAL (les fameux riffs en nappes que l’on retrouve ici sur « Morkrets Vandring » ) mais surtout chez NECRONOMICON, dont THE ABYSS pourrait être une version plus musclée, épurée des apports des claviers. Cependant, THE ABYSS est contemporain de tous ces groupes, voire les précède : pas d‘accusation de plagiat donc, ce qu’il me fallait souligner !
Des directs et bien brutaux « Marutukku », « Psycomantum » (un festival de Blast Beats que ce morceau) jusqu’aux pièces plus travaillées et mélodiques que sont « Sorgens Dal », « Slukad » (et ses vocalises graves en fond sonore) ou l’excellent « Tjanare Af Besten » (et son finish somptueux, avec ces harmonies de guitares majestueuses et éthérées qui nous décrivent les tourments des… abysses), « The Other Side » est un album assez réussi, parfaitement interprété : Peter assure comme une bête à la batterie et à la basse, tandis que les guitaristes arrachent à leurs six cordes les accords noirs et les effluves maléfiques nécessaires à l’édification d’un Black visuel.

Tout à fait agréable à l’écoute et sans prétention, varié dans son propos (on note même une reprise de HELLHAMMER et une outro instrumentale inquiétante), extrêmement court (à peine une demi-heure), « The Other Side » n’est certes pas un disque référentiel, mais il plaira sans nul doute à tous les fans de bon Black, intelligemment construit et bourrés de petits détails (le break en son clair et les vocalises d’opéra sur « Marutukku », le final terrible de « Morkrets Vandring »…) et de breaks qui nous empêchent malicieusement de décrocher. A mon goût, la seule réticence sérieuse, outre la durée très réduite du disque, peut porter sur les vocaux grimaçants, écorchés et venimeux que se partagent les trois musiciens du groupe, et qui me semblent outranciers et un peu pénibles...

Bref, voilà un disque à découvrir, et qui mérite d’autant plus l’attention qu’on peut y cerner très nettement toutes les prémisses d’un Black suédois naissant (DISSECTION, déjà parvenu en 1995 au sommet du style, étant un cas à part). Alors si vous avez la chance de le trouver, et que vous aimez le Black mélodique et vigoureux, prenez le temps de l'écouter !

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


ENSLAVED
Hordanes Land (1993)
Black metal




ARTEFACT
Son Of Solstice (2004)
Attention gros talent : le OPETH Black français ?


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Mikael Hedlund (guitare,chant)
- Lars Szoke (guitare,chant)
- Peter Tagtgrën (batterie,basse,chant)
- Laszlo Szoke (chant clair)


1. Marutukku
2. Tjanare Af Besten
3. Psycomantum
4. Massacra (reprise Hellhammer)
5. Morkrets Vandring
6. Sorgens Dal
7. Slukad
8. Forinrelsens Tid Aro Kommen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod