Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ELECTRO  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Arcturus, Mayhem, Dimmu Borgir, God Seed
- Style + Membre : Cradle Of Filth

The KOVENANT - In Times Before The Light (2002)
Par JULIEN le 26 Janvier 2004          Consultée 4214 fois

Eh bien, chers gourmets de l’extrême, je vous souhaite bienvenue pour cette nouvelle édition de votre émission préférée, ”La cuisine : démons qui se terrent” ! Aujourd’hui, et en exclusivité, nous allons vous proposer une relecture moderne d’un gateau qui a déjà fait ses preuves ! Oui, chers amis, « In Times Before The Light » est un met qui fut jadis inventé par deux très jeunes artisans de la matière musicale culinaire : Nagash (également connu pour ses brêves participations aux cours de l’école DIMMU BORGIR) et Blackheart. De purs produits de la promotion norvégienne du milieu des 90’s, et qui nous surprirent à l’époque avec une patisserie majestueux assez réussi, simple mais raffiné dans sa texture symphonique et atmosphérique, mais non dénué d’imperfections : la consistance de la génoise de guitare et les ornementations de crèmes vocales auraient parfois nécessité un équilibrage plus judicieux, et l’ensemble n’atteignait pas, loin de là, les sommets des créations issues de l’école EMPEROR.

Or, à ce jour, nos deux jeunes artisans ont parcouru du chemin et agrémenté leur savoir de toutes nouvelles recettes et de saveurs ramenées de bien intriguantes contrées. On se remémore la jouissance astrale suscitée par « Nexus Polaris » et les contours synthétiques des aliments structurant « Animatronic », une œuvre accompagnée d’un changement d’enseigne, leur école devenant THE KOVENANT à la place de COVENANT et, consécutivement, d’une modification des noms d’ « artiste », Nagash renaissant comme Lex Icon, Blackheart se faisant désormais appeler Psycoma. Et nos deux chefs de se lancer, en 2001, dans une refonte de leur tout premier grand succès ! Voyons cette nouvelle recette ensemble, chers amis !

Novateurs mais respectueux, Lex Icon et Psycoma n’ont pas grandement porté atteinte au déroulement des procédures dans la confection de leur nouvelle version de « In Times Before The Light » : la préparation du gâteau nécessite les mêmes étapes, on reconnait bien le fond des saveurs ainsi que la génoise de guitare et de batterie qui asseoit une structure Black réelle et assez forte de caractère, mais c’est à un vrai travail de remise en question que ce sont livrés nos deux chefs quant à la présentation de leur recette : de la crème chantilly, érigeant ses tours suculentes, au nappage de chocolat, en passant par le décor dessiné par les fruits confits, tout est nouveau ici : le côté franc et immédiat d’une saveur Black symphonique assez simple se voit ici orné d’un foisonnement d’arrangements et de décorations louchant vers l’Electro, Lex Icon et Psycoma chargeant leur met d’une profusion de saveurs inédites, que d’aucuns auront peut-être découvert avec la cuisine fabuleuse et horrifique de l’étrange Charmand Grimloch, seul disciple de l’école hantée de TARTAROS. Mais nos deux ambassadeurs de l’établissement THE KOVENANT ne s’adonnent guère ici à la surcharge, et les arabesque de crème synthétiques, les copeaux saillants de beats rythmiques divers et originaux et autres nappages dégoulinant d’un chocolat acidulé aux vocaux trafiqués donne à la chose une consistance étonnante, qui suit totalement l’organistion du gâteau de base, mais sait offrir aux papilles une densité gustative moins envahissante et violente.

Très chers amis, il vous faut tout de même essuyer une mise en garde : les inconditionnels de la première recette, celle de COVENANT, pourraient bien grimacer une fois ces aliments très modernes et originaux déposés sur la langue ! Le met de COVENANT possédait ce fumet sinistre et énigmatique qui s’est très nettement atténué ici, la nouvelle vision de ce gâteau s’affirmant aux détours de nouvelles saveurs plus fouillées et débridées dans leur vécu décalé et technoïde. On reconnaît parfaitement la pâte initiale, maintenue par la génoise guitaristique conservée par THE KOVENANT, mais tout le décorum parachevant cette relecture élabore une toute autre allure gustative : gare à ceux qui ne souffrent guère les saveurs décalées, tordues et synthétiques, véhiculant une certaine jouisssance expérimentale parfois soulignée du liseré d’un coulis dans la plus pure tradition « fête foraine déjantée ».

Vous voici donc prévenus, vous dont les papilles se font maîtresses d’une fine gueule intransigeante. Mais si le goût du risque et l’envie de suivre au plus près les explorations de deux talentueux chefs de l’extrême vous séduit, nul doute que votre intérêt vous poussera à intégrer les deux recettes permettant la confection du gâteau noir « In Times Before The Light » ! Voilà, ce sera le mot de la faim, ahahah ! Chers spectateurs, je vous donne rendez vous pour une prochaine édition de la « cuisine : démons qui se terrent », et d’ici là, gare à la prise de poids ! A bientôt !

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


SETH
Les Blessures De L'ame (1998)
Majesté et beauté d'un grand du Black français




OLD MAN'S CHILD
Born Of The Flickering (1996)
Black electro


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Lex Icon (chant,batterie)
- Psy Coma (guit.,bass.,clav.,program.)
- Sensei Bogus (basse et program. ad.)


1. Towards The Crown Of Night
2. Dragonstorms
3. The Dark Conquest
4. From The Storm Of Shadows
5. Night Of The Blackwinds
6. The Chasm
7. Visions Of A Lost Kingdom
8. Through The Eyes Of The Raven
9. In Times Before The Light
10. Monachs Of The Mighty Darkness



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod