Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Soul Sirkus, Tygers Of Pan Tang, Wami, The Firm

BLUE MURDER - Blue Murder (1989)
Par POWERSYLV le 7 Janvier 2007          Consultée 3616 fois

Bien qu’apparaissant comme un jeune loup de la guitare à la fin des années 80, John Sykes a déjà un joli palmarès à son compteur. Ce guitariste au jeu équilibré, efficace et racé marie avec merveille feeling et technique. A l’aube des années 80, il fait les beaux jours du groupe de la New Wave Of British Heavy Metal avec le groupe TYGERS OF PAN-TANG qu’il rejoint pour leurs deuxième et troisième albums, les classiques Spellbound et Crazy Nights, tous 2 sortis en 1981. Ses talents de guitariste heavy metal n’échappent pas à ses contemporains : remarqué par Phil Lynott, John Sykes rejoint THIN LIZZY en 1982. Issu de cette collaboration, l’album Thunder And Lightning (1983) est sans conteste le disque le plus heavy du groupe irlandais et la participation et la fougue de John Sykes y sont clairement pour quelquechose. On retrouve John sur le live Life toujours en 1983, alors que Phil Lynott usé par les excès décide d’arrêter le groupe la même année.

La collaboration aura été courte mais aura apporté encore un plus non négligeable au CV du guitariste. La période de chômage ne sera pas longue puisque John Sykes est recruté par David Coverdale pour compléter le line-up de WHITESNAKE suite au départ de Micky Moody. Il enregistre avec le groupe la version américaine de l’album Slide It In (1984). Bien que peu enthousiaste à l’idée de faire partie du Serpent Blanc, John accepte. Il faudra attendre le célèbre album 1987 de WHITESNAKE pour se rendre compte du réel talent du guitariste qui participe énormément aux compositions et impose sa marque.

Limité dans son écriture par un David Coverdale qui entend rester seul maître à bord, John Sykes, conscient dès lors de son potentiel (et soutenu par la maison de disques Geffen), quitte le Serpent pour tenter une aventure en solo. Il fonde ainsi son groupe, BLUE MURDER, avec des pointures du hard rock (et quelles pointures) : Ray Gillen (ex-BLACK SABBATH, BADLANDS) au chant, Tony Franklin (ex-THE FIRM) à la basse et Cozy Powell (ex-RAINBOW, M.S.G. et plein de choses …). Ray Gillen s’en va, et John Sykes décide de prendre le poste de chanteur en plus de celui de guitariste. Cozy Powell quitte également très vite les fûts (il ira rejoindre BLACK SABBATH) mais il est remplacé par Carmine Appice (ex-VANILLA FUDGE, CACTUS …).

Tout comme ses idoles Jimmy Hendrix ou CREAM, John Sykes est ainsi le maître d’un power trio redoutable qui nous sort ici une belle déflagration de hard rock US où plâne encore l’ombre du 1987 de WHITESNAKE. C’est flagrant sur certains titres (le sensuel mais heavy « Sex Child » qui possède quelques réminiscences d’un certain … « Still Of The Night », l’effet de surprise de « Jelly Roll » qui se termine en ballade …), surtout bien évidemment par le jeu feutré et énergique de John Sykes très reconnaissable. La frappe bien heavy, mais précise et dosée de Carmine Appice amène de la lourdeur mais aussi du groove sur la plupart des titres (« Riot »). Le mix rend également hommage à la basse de Tony Franklin, très présente. L’album possède une bonne dose de heavy (le final redoutable et puissant sur « Black-Hearted Woman », terrible). Bref, une très belle carte de visite en plus d’être un albums de hard U.S. incontournable de la fin des années 80.

Prometteur, BLUE MURDER sera néanmoins inscrit aux abonnés absent jusqu’en 1993 et son deuxième album Nothin' But Trouble. En 1994, le live Screaming Blue Murder - Dedicated To Phil Lynott sera l’expression (encore une fois) de l’attachement de John Sykes à l’ancien frontman de THIN LIZZY. Suite à cela, BLUE MURDER disparaîtra corps et bien, John Sykes poursuivant sa carrière sous son seul nom (avec des albums parfois uniquement sortis au Japon) et aussi avec son apparition au sein de COMPANY OF SNAKES. Dommage qu’un tel combo n’ait pas donné par la suite toute sa mesure car ce premier album éponyme a tout d’un chef d’œuvre.

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


GOTTHARD
Domino Effect (2007)
L'album de la maturité ?




AUDREY HORNE
Audrey Horne (2010)
The fire walks with me…


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- John Sykes (chant, guitare)
- Tony Franklin (basse)
- Carmine Appice (batterie)


1. Riot
2. Sex Child
3. Valley Of The Kings
4. Jelly Roll
5. Blue Murder
6. Out Of Love
7. Billy
8. Ptolemy
9. Black-hearted Woman



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod