Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (2 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



CELTIC FROST - To Megatherion (1985)
Par POSSOPO le 26 Novembre 2003          Consultée 10813 fois
Dans la vie, il y a deux types de personnes. Celles qui innovent et celles qui copient les premières. Ce genre d’affirmation totalement débile est pourtant une phrase d’accroche intéressante pour démarrer cette chronique. Tom G Warrior fait évidemment partie de la première catégorie. Quand je parle de gens qui innovent, je dois préciser un peu ma pensée. Il existe en effet pas mal de musiciens qui mélangent, transforment, adaptent, ajustent, amalgament, mixtionnent, malaxent (il est bien, mon dictionnaire de synonymes, pas vrai?)…bref, qui cultivent leur différence dans des mariages mixtes plus ou moins réussis, metal et rap, hardcore et funk, jazz et thrash, death et sirtaki, cuisine et karaté, trous de nez et chevalerie…CELTIC FROST, instrument de l’expression artistique de Tom G Warrior, présente non pas un patchwork mais un costume sonore alors inédit que revêtiront quelques années plus tard une cohorte d’adeptes de cette musique novatrice.
Il convient dans le petit monde du metal comme à la Fnac d’apposer une étiquette sur chaque disque. To Mega Therion est donc considéré selon les vendeurs comme du thrash, du death, du black ou du dark metal. La plus juste des quatre appellations est la dernière puisqu’elle est aussi la plus vague et la moins définie, c’est dire la particularité de cet album.

Aujourd’hui utilisés par tous les groupes de power sympho machin metal, des cuivres angoissants ouvrent l’album sur une touche singulière qui se garde heureusement d’empiéter sur le domaine de l’incongruité. Un univers unique nous tend alors les bras. Une constellation de riffs malsains, de progressions d’accords inhabituelles et de sons de guitare morbides peuplent un ciel menaçant. La voix du maître d’œuvre est également personnelle, aussi loin des grommellements des vocalistes death actuels que des crissements des hurleurs thrash de l’époque. Le tempo se fait parfois haletant, parfois lourd et oppressant et n’est qu’un des nombreux éléments révélateurs d’un talent aux multiples facettes.
L’expérimentation atteint son apogée (féminin ou masculin?) sur le final necromentical screams qui voit se cotoyer des chants féminins fantomatiques (aujourd’hui utilisés par tous les groupes de…voir plus haut et ajouter gothico, dark et doom), des cuivres déjà présentés en ouverture du disque, un solo de guitare à la couleur étonnante et des motifs de batterie particulièrement à propos.

La pochette tirée de l’œuvre du créateur graphique de l’«étranger» (mais non, pas Camus), les textes qui pour une fois décollent un peu du plancher des vaches et même cette référence étrange aux programmes spatiaux Mercury et Gemini contribuent pareillement à faire travailler votre imagination pour vous plonger dans un monde au lyrisme incroyable. Seuls les déguisements guignolesques des trois musiciens au dos du lp prêtent quelque peu à sourire.

Qui aurait deviné que cette expression poétique exaltée pouvait provenir du cerveau d’un citoyen du pays le plus policé et tranquille de la planète? Vive le chocolat et le metal helvétique!




Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Tom Gabriel Warrior (chant, guitare)
- Martin Ain (basse)
- Reed St Mark (batterie)


1. Innocence And Wrath
2. The Usurper
3. Jewel Throne
4. Dawn Of Meggido
5. Eternal Summer
6. Circle Of The Tyrants
7. (beyond The) North Winds
8. Fainted Eyes
9. Tears In A Prophet's Dream
10. Necromentical Screams



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod