Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  SINGLE

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : At Vance, Manigance, Operadyse, Nautiluz, Symfonia, Revolution Renaissance, Twilightning, Dreamtale, Thunderstone, Dragonland, Oratory, Insania, Virtuocity, Vanishing Point, Sonata Arctica, Afterworld
- Membre : Allen - Lande, Ring Of Fire, Chaos Magic, Timo Tolkki , Masterplan, Axel Rudi Pell , Running Wild, Dio
- Style + Membre : Yngwie Malmsteen , Timo Tolkki's Avalon , Kotipelto, Cain's Offering
 

 Site Official Francophone Du Fan Club De Kotipelto (1204)
 Site Officiel De Stratovarius (1452)
 Myspace (251)
 Chaîne Youtube (193)

STRATOVARIUS - I Walk To My Own Song (2003)
Par BAST le 10 Octobre 2003          Consultée 5440 fois

« Elements Part I » a connu un franc succès, comme STRATOVARIUS en a désormais l’habitude, mais c’est aussi l’album du groupe qui a rencontré les plus vives critiques, période Kotipelto. Accusé de tourner en rond, de jouer de la pop, de miser sur la surenchère de moyens, STRATOVARIUS n’est plus tout à fait le groupe intouchable encensé çà et là.

Et « Elements part II », qui en est la suite annoncée, est attendu au tournant par beaucoup. Les deux composantes de ce double album décalé ayant été composées et enregistrées en même temps, il y a de fortes chances que leur teneur soit en tout point identique. Bref, peu d’espoir pour que les critiques formulées à l’encontre du premier « Elements » tarissent avec cette suite.

Quoique… Ce single tendrait presque à prouver le contraire. En effet, le mixage du nouvel « Elements » a été indépendant du premier, c’est d’ailleurs la seule phase de préparation dans ce cas, et on peut sentir une légère amélioration au niveau du son. Plus heavy, moins arrangé, moins consensuel, il me convainc davantage qu’il n’avait pu le faire sur la première partie d’ « Elements ».

En outre, si l’on compare « I Walk To My Own Song » à « Eagleheart », le single précédent, tous les espoirs sont permis. Il est tout bonnement bien meilleur. STRATOVARIUS ne change certes pas de style, mais « I Walk To My Own Song » fait mouche avec l’efficacité que l’on est en droit d’attendre d’un single. Une rythmique soutenue, des lignes de chants épiques, un refrain entraînant, voila qui rassure sur la capacité du groupe à composer un titre catchy exempt de cet enrobage clinquant imposé par les radios (finlandaises, vous l'aurez compris).

Pas de quoi s’emballer néanmoins. Car ce nouveau maxi 3 titres ne comporte qu’une seule nouveauté. Vous le comprendrez, c’est tout de même bien peu pour augurer de la qualité du prochain album, même si l’impact positif de ce titre se veut rassurant.

Les deux autres morceaux sont deux versions live des hits en puissance que sont « Forever » et « Black Diamond », enregistrées lors de la dernière tournée des finlandais. Ces deux morceaux figurent déjà sur l’excellent live « Visions Of Europe », mais c’est bien agréable de les réentendre avec une meilleure production. Si vous connaissez un tant soit peu le groupe, vous savez déjà ce que représentent ces deux titres dans la carrière de STRATOVARIUS. Pour les autres, sachez que « Forever » est la ballade systématiquement reprise en chœurs lors des concerts (le « Bard’s Song » des finlandais) et « Black Diamond » est l’un des meilleurs titres de speed mélodique jamais sorti, rien moins !

Un single efficace, deux titres lives incontournables, une pochette colorée, voila ce que nous propose ce « I Walk To My Own Song ». C’est bien peu pour en justifier quelque achat, les fans devraient être les seuls à mettre la main à la poche. Pas de souci pour STRATOVARIUS, ils sont nombreux. Un inédit eût en tous cas été le bienvenu. Voila au moins de quoi patienter jusqu’à la sortie d’« Elements Part II », second élément de discorde entre les fans les plus assidus, à n’en pas douter…

Il est toujours difficile de noter un single, le 3/5 est donc somme toute très relatif. La qualité est là, mais je connais d’autres singles plus attractifs. Une plus grosse consistance n'aurait pas été de trop quand on sait que les die hard fans du groupe auront au final acheté deux singles et deux albums en un an.

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


CELESTY
Mortal Mind Creation (2006)
Speed Mélodique épique exemplaire




POWER QUEST
Magic Never Dies (2005)
Power metal


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Timo Kotipelto (chant)
- Timo Tolkki (guitare)
- Jari Kainulainen (basse)
- Jorg Michael (batterie)
- Jens Johansson (claviers)


1. I Walk To My Own Song
2. Forever (live)
3. Black Diamond (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod