Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Insidious Disease
- Membre : Therion
 

 Site Officiel (188)
 Myspace (209)

ENTOMBED - Uprising (2000)
Par MOMO HEARTBREAKER le 17 Novembre 2003          Consultée 5911 fois

« Uprising » ou le retour du géant suédois qui tel Thor, fils d’Odin vient électrifier, que dis-je, pulvériser votre chaîne Hi-Fi. En effet, cette galette élevée au napalm est un condensé de puissance à l’état brut. Après deux albums en globalement en demi-teinte, faisant suite au départ de Nicke Andersson pour former The Hellacopters (dont le travail sur la dynamique des titres fut longtemps la marque déposée du quinquette nordique), Entombed en ce début d’été 2000 retrouve toute sa patate et décide de mettre la gomme. Et là je dois dire que ça fait mal ! Peu de groupe peuvent se vanter d’avoir su retranscrire en studio autant d’énergie (sauf peut-être Napalm Death dans un registre relativement proche).

La formule est pourtant simple en apparence mais force est de constater qu’ils sont les seuls à la maîtriser parfaitement. Elle prend la forme d’un nouveau style qualifié de « Death n’Roll » par la presse spécialisée qui dans le fond est un mélange non harmonieux de death métal aussi carré que brutal et de stoner rock pour l’esprit fun et jouissif des morceaux. Du coup, tous les titres sont littéralement mortels quelque soit le registre. “Uprising” contient son lot d’uppercuts comme les magistraux « Seeing Red » (et son intro fantastique à la Motorhead), « Say It In Slugs », le très death metal dans l’esprit « Won't Back Down », le bondissant « Time Out » avec son riff malsain au possible ou le rock n’roll trashisant « Come Clean ». De surcroît, le groupe a bien veillé à ne pas nous assommer de violence (comme le font bien trop de formations) et nous pond des titres plus lents mais hyper accrocheurs : « Insanity's Contagious », « Scottish Hell », le black sabbathien « Retourning To Madness » ou le tubesque "In The Flesh" (rien avoir avec le titre de Pink Floyd du même nom). Bref, rien à jeter je vous dis. C’est simple ce disque c’est comme un Kiss Cool : à la première écoute, vous êtes littéralement explosé par ce son incroyable, à la seconde, vous vous mettez à sauter partout tellement vous êtes happé par le groove qui se dégage de chacune de ses pépites chaudes comme de la braise ! Bref, c’est étonnant comment se mélange de bourrinage et de technique peut vous rendre accro.

Finalement après les mètres-étalons pour les générations à venir que furent Left hand path en 1991, Wolverines blues en 1994, et To ride, shoot straight and speak the truth en 1997 et le fantastique album en public Monkey Puss: Live in London parut en 1999, Entombed renoue avec sa légende et c’est tant mieux !

A lire aussi en DEATH METAL :


DESPISED ICON
The Healing Process (2005)
Comme une brique dans ta face!!!




LOST SOUL
Immerse In Infinity (2009)
La Pologne agressivement technique


Marquez et partagez



Par DAVID




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   DAVID

 
   (2 chroniques)



- L-g Petrov (chant)
- Uffe Cederlund (guitare)
- Jörgen Sandström (basse)
- Peter Stjärnvind (batterie)
- Alex Hellid (guitare)


1. Seeing Red
2. Say It In Slugs
3. Won't Back Down
4. Insanity's Contagious
5. Something Out Of Nothing
6. Scotish Hell
7. Time Out
8. The Itch
9. Year In Year Out
10. Returning To Madness
11. Come Clean
12. In The Flesh



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod