Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH éXPéRIMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Sadus

EPHEL DUATH - The Painter's Palette (2003)
Par POSSOPO le 24 Septembre 2003          Consultée 2630 fois
S’il y a deux ans, ce groupe italien naviguait sur les eaux encombrées du black metal symphonique, EPHEL DUATH effectue aujourd’hui, sous l’impulsion de son guitariste et maître à penser Davide Tiso, une mutation salutaire.
Autrefois duo, le nouveau line-up se compose désormais de cinq membres dont un percussionniste de quarante-sept ans n’ayant jamais eu aucun réel contact avec le metal, et un bassiste issu de l’univers de la fusion et du progressif. La musique proposée par cet assemblage hétéroclite a séduit les patrons d’Earache qui signent le groupe sur leur sous-label The Elitist. J’avoue sans pudeur avoir été moi aussi quelque peu émoustillé par ce patchwork musical d’une totale originalité.

Tous les chroniqueurs qui ont essayé de décrire The Painter’s Palette reviennent toujours aux mêmes références, THE DILLINGER ESCAPE PLAN, SOLEFALD et les géniaux CYNIC. Les points communs les plus évidents entre ces trois groupes sont leur souci de l’expérimentation et les tentatives de mariage entre metal et jazz.
L’union est ici en cours de consommation (encore deux ou trois coups de reins et on va y arriver). Les idées sont nombreuses et les premières écoutes sont éprouvantes tant l’impression de chaos est palpable. Même les estomacs les plus costauds se trouveront dans l’impossibilité de digérer ce plat très riche d’une seule traite.

La voix agressive du chanteur Luciano Lorusso (qui me fait penser au hurleur de REFUSED) et ses sonorités hardcore me froissent quelque peu les oreilles et ne facilite pas l’assimilation de cet ovni (objet vinylique non identifiable). D’aspect abstruses au début, les interventions du saxophoniste sont encore loin des envolées lyriques de Miles Davis ou des phrases azimutées de Don Cherry. Les moins persévérants d’entre vous auront donc quelque mal à plonger véritablement dans ce kaléidoscope qui ne révèlera toute sa beauté (à défaut d’une véritable unité) qu’aux plus déterminés à l’accueillir.

Nez en moins, le couple a toutes les chances de durer et les relations pourront bien se bonifier avec le temps.

Le jeu de Davide Tiso, difficile à décrire étant données la somme impressionnante d’idées développées et l’étendue des genres parcourus (hardcore, metal et jazz expérimental) est riche en prouesses digitales mais évite les démonstrations inutiles. De son côté, Davide Tolomei nous gratifie d’un chant clair mélodique et apaisant, véritable bol d’air pur dans ce magma incandescent, qui contrebalance de façon providentielle les hurlements de Luciano Lorusso. La section rythmique menée par Fabio Fecchio et Davide Piovesan fait étalage d’une dextérité s’intégrant à merveille à ce maelström musical et les sons électroniques pourtant discrets achèvent de remplir un spectre sonore déjà excessivement dense.

Le seul point véritablement faible de cette composition réside en l’agrégation parfois bancale de toutes les données transmises. Nul doute que le temps permettra de pallier à ce petit défaut et que les prochaines fournées gagneront en liant.

Cette musique d’une densité rare deviendra à n’en point douter disque de chevet pour les amateurs de fusion musicale et constituera pour les autres un superbe challenge. J’attends d’ores et déjà le successeur de The Painter’s Palette avec une impatience non feinte.




Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Luciano George Lorusso (chant)
- Davide Tiso (guitares)
- Davide Piovesan (batterie)
- Fabio Fecchio (basse)
- Davide Tolomei (chant)


1. The Passage (pearl Grey)
2. The Unpoetic Circle (bottle Green)
3. Labyrinthine (crimson)
4. Praha (ancient Gold)
5. The Picture (bordeaux)
6. Ruins (deep Blue And Violet)
7. Ironical Communion (amber)
8. My Glassy Shelter (dirty White)
9. The Other's Touch (amaranth)



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod