Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  LIVE

Commentaires (9)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Heavenly, Insania, Chroming Rose, Zonata, Scanner, Montany, Blind Guardian, Dragonforce, Armory
- Membre : Unisonic, Neopera, Iron Savior
- Style + Membre : Helloween, Primal Fear, Metalium, Freedom Call
 

 Chaîne Youtube (354)
 Myspace (355)
 Site Officiel (478)

GAMMA RAY - Skeletons In The Closet (2003)
Par BAST le 8 Septembre 2003          Consultée 11343 fois

Chroniquer un Live se résume bien souvent à en évaluer trois aspects : le choix de la setlist, la performance du groupe et la production. Et en ce qui concerne ce nouveau Live de GAMMA RAY, deux de ces aspects sont relativement intéressants. La setlist a été élaborée par les fans et la production a été un véritable parcours du combattant dans la mesure où le groupe a subi de gros problèmes techniques.

Alors que BLIND GUARDIAN ou EDGUY ont sorti cette année deux albums live présentant leurs meilleurs titres, GAMMA RAY a choisi d’immortaliser sur CD une mini tournée de sept dates faisant la part belle aux titres « oubliés », à savoir des morceaux que le groupe ne jouait jamais ou peu en concert. Une tournée au goût original, donc, véritable cadeau pour les fans du groupe, ou en tout cas pour ceux qui auraient la chance d’y assister. Qui plus est dans la mesure où le choix de ces titres a été laissé à la totale appréciation de ces fans, qui ont pu voter par e-mail pour leurs titres « oubliés » préférés. Plus de 800 votes comptabilisés plus tard, une setlist tout à fait inédite a donc été mise en place.
Et au regard du succès rencontré par ces sept concerts, le groupe s’est décidé à mieux exploiter cette initiative en proposant aux malchanceux qui n’ont pu se rendre à l’une des dates un double CD présentant l’intégralité de la setlist. La plupart des morceaux ont été enregistrés à Barcelone et les quelques autres à Strasbourg. Chaque album de GAMMA RAY est très bien représenté, excepté "Land Of The Free", à mon sens le meilleur album du groupe, avec un seul titre, "All Of The Damned" et son superbe solo ; peut-être parce que cet album comporte nettement moins de titres oubliés que les autres, tout simplement.
Compte tenu de la setlist, une constatation s’impose immédiatement : rares sont les titres faibles chez GAMMA RAY. Que Kai Hansen agace par son côté « intouchable », que les choix artistiques opérés sur le dernier album du groupe ne fasse pas l’unanimité, sentiments que je partage, nul ne pourra remettre en question qu’en terme de Speed Mélodique, GAMMA RAY est un orfèvre. "Gardens Of The Sinner", l’épique "One With The World", le sublime "Rising Star" ou encore "Guardians Of Mankind" ne figurent peut-être pas parmi les titres préférés des fans du groupe, mais ce Live leur donne un second souffle évident, tant ils se montrent accrocheurs, fédérateurs. On se demande même pour certains comment ils ont pu être oubliés en live tant ils cartonnent ("Heavy Metal Universe").

Autre point sur lequel il revient de s’attarder, c’est le délai très long qu’il a fallu au groupe pour finaliser ce Live. Des problèmes de disque dur endommagé et de données perdues puis des soucis de désynchronisation au niveau des matériels d’enregistrement ont contraint GAMMA RAY à repousser par deux fois la sortie du Live. Plusieurs semaines ont été alors nécessaires pour recouvrir les données endommagées puis quatre mois de plus pour retravailler la synchronisation des enregistrements. Résultat, l’album prévu pour fin mai 2003 a finalement été repoussé à fin août.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le travail effectué sur ce Live, par les membres du groupe eux-mêmes, est impressionnant. Après tous les problèmes rencontrés, le son s’avère très bon, convaincant. Seul le public est parfois un peu trop en retrait. C’est préjudiciable sur certains titres, comme "Heart Of The Unicorn", puisque c’est le public qui chante le refrain et qu’on le devine plus qu’on ne l’entend. Mais pour le reste, rien à redire. Tous les instruments sont bien mis en valeur et l’on a aucun mal à se plonger dans l’ambiance des concerts.

Enfin, parlons de la performance du groupe. En terme de concert, les avis sont partagés concernant GAMMA RAY. Les fans ultimes succombent rapidement au charisme du groupe et de son leader emblématique. Les autres, plus objectifs, lui reprochent quelques irrégularités, notamment au niveau du chant. Ici, tous les reproches s’effaceront devant la performance de Kai Hansen. Rarement le guitariste n’aura chanté aussi bien. Certes, on sent bien qu’il ne va plus chercher les aigus aussi aisément qu’avant, mais la tenue de sa voix, sa puissance et son aisance sont tout bonnement impressionnantes. Et compte tenu du fait que la setlist a été élaborée autour de deux concerts seulement, il n’a pu être question de piocher les titres au sein d’une dizaine de dates afin de choisir les mieux chantés ou les mieux joués. Kai Hansen a donc été impérial, au moins à Barcelone. La communion avec le public est totale – qui s’en étonnerait ? - comme sur "Heavy Metal Universe" où le frontman et les autres membres du groupe mettent aisément le public dans leur poche ou sur le solo de batterie de l’excellent Dan Zimmermann.

Voila donc un excellent Live, original dans son concept et qui prouve une fois de plus que GAMMA RAY est un groupe majeur dans la scène Heavy de ces dernières années. Tout a été fait pour rendre ce Live indispensable pour tout fan de Speed Mélodique. Un superbe instantané du groupe en communion avec son public.

Il est à noter que ce Live est sorti simultanément en version cristal et digipack. Cette dernière présente en plus une vidéo de deux titres : "Gardens Of The Sinner" et "Razorblade Sigh". Les deux versions devraient en outre contenir un livret de 32 pages avec de nombreuses photos issues de la tournée.

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


CARDIANT
Midday Moon (2006)
Révélation Speed Mélodique de l'année !




MOB RULES
Radical Peace (2009)
Le meilleur MOB RULES, probablement


Marquez et partagez






 
   BAST

 
   DARK BOUFFON

 
   (2 chroniques)



- Kai Hansen (chant,guitare)
- Henjo Richter (guitare)
- Dirk Schlachter (basse)
- Dan Zimmermann (batterie)


1. Welcome
2. Gardens Of The Sinner
3. Rich And Famous
4. All Of The Damned
5. No Return
6. Armageddon
7. Heavy Metal Universe
8. One With The World
9. Dan’s Solo

1. Razorblade Sigh
2. Heart Of The Unicorn
3. Last Before The Storm
4. Victim Of Fate (HELLOWEEN)
5. Rising Star / Shine On
6. The Silence
7. Heaven Or Hell
8. Guardians Of Mankind
9. New World Order



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod