Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Poutrax
 

 Site Du Groupe (551)

AMETHYS - Les Ombres De Metal (2003)
Par DARK BOUFFON le 27 Août 2003          Consultée 4547 fois

Amethys est un groupe bordelais de heavy-metal mélodique. Existant depuis 1996, le combo a pas mal évolué, aussi bien au niveau du line-up que du style musical depuis sa création. S’orientant tout d’abord vers un heavy-metal pur et simple, le son du groupe s’est ensuite étoffé avec l’arrivée d’un clavier et de deux choristes. Baptisés Offensiv’, les bordelais changent de nom et adoptent le nom d’Amethys, évoquant ainsi une musique plus variée et mélodique, teintée de différentes influences. Après avoir sorti une démo en 2000, le groupe avait prévu de sortir un album. Et c’est avec une joie non dissimulée que le groupe sort enfin aujourd’hui son premier opus baptisé « Les Ombres De Métal ».

Au niveau musique, on est ici en terrain connu et tous ceux qui aiment un tant soit peu Iron Maiden, Sortilège, Angra, Manigance, Nightmare, … (rajoutez le nom d’autres groupes ayant un rapport avec le heavy mélodique) ne seront pas dépaysés et devraient accrocher sur la musique d’Amethys. Mais ici point de groupe clone qui sonne d’une manière identique à l’un des combos cités, car les bordelais nous servent des compos personnelles avec un style bien personnel. Bien sûr, les influences sont présentes mais elles sont savamment intégrées dans les compos, bref, on a affaire ici à du très bon !!

Venons-en aux chansons en elles même. Après une intro instrumentale offrant la part belle au clavier de Florian Rodrigues, l’album s’ouvre sur l’une des compos les plus épiques de l’album : le magnifique « Birth Of The King "X" », marqué par d’innombrables breaks, la guitare aérienne de Camille Schoell et la voix mélodique de Jean-Philippe Demarcq accompagné par moments par Erika et Nora Iriarte, les deux choristes. Bref, 7 minutes de pur bonheur qui n’auraient pas dépareillé sur le « Angels Cry » d’Angra par exemple. Suit « Utopia », chanson plus concise chantée en français et plus proche du hard FM (cela dit sans aucune connotation péjorative puisque ce morceau est particulièrement réussi) que du heavy traditionnel. « Lost In The Night » s’enchaîne avec son atmosphère plus sombre et heavy que le morceau précédent. Comme sur l’ensemble des morceaux, la section rythmique assurée par Florian Larrue (guitare rythmique), Romain Ritornini (basse) et Bruno Sarrouy (batterie) est vraiment carrée et impressionnante de maîtrise pour un premier album. Le refrain reste toujours mémorable, appuyé par le chant des deux choristes.

Attention, chef d’œuvre pour le morceau qui suit ! En effet, « Lady Of The Lake » est une pure merveille. Et dire que le groupe enfile des perles sans difficultés apparentes, tout au long de l’album, ça laisse admiratif ! Ce morceau est particulièrement accrocheur avec sa mélodie faisant penser à une ritournelle moyenâgeuse, avant d’enchaîner sur une rythmique plus metal. Du très bon, de l’excellent même pour cette composition épique !!! « Children Of Nowhere » vient ensuite nous proposer un heavy plus concis et direct avec toujours autant d’efficacité et nous ouvre la voie pour « India », autre morceau épique, à l’atmosphère assez lourde et aux mélodies entêtantes évoquant sans mal les mystères de l’Asie. Suivent ensuite trois morceaux chantés en français dans une veine plus traditionnelle (mais très réussis également !!) : « L’Offensive », « Les Ombres De Métal » et « Chasseurs D’Etoiles » où les solos maideniens de Camille font mouche à tous les coups !! L’album se clôt par trois chansons que le groupe nous avait déjà présenté dans sa démo de 2000 : « Donne la Vie » (réenregistrée pour l’occasion) ainsi que le speed « Insomnia » et le magnifique « L’Appel Du Destin » (présentés ici sous leur forme démo mais dont la qualité n’a rien a envié au reste de l’album).

En bref, 13 morceaux pour près de 65 minutes qu’on ne voit pas passer, c’est ce qu’on appelle une sacrée réussite ! Il faut quand même préciser à nouveau qu’il s’agit ici du premier album du groupe qui a été fait sans appui d’aucun label et distribué pour l’instant à petite échelle. Le son est très bon pour une autoproduction et pour un premier opus (allant même jusqu’à placer des bruitages nous plongeant au cœur des chansons : corbeaux, sons de batailles, bruits d’eau, orages…). On aurait peut-être aimé par moment un son plus « dur » pour certaines compos heavy mais c’est vraiment chercher la petite bête car de nombreux groupes connus ont commencé avec un premier album au son bancal (je pense par exemple à Maiden ou Metallica). Ici, le son est clair, tous les instruments audibles, les voix très bien enregistrées et quand on connaît les galères que le groupe a connu (changement de line-up obligeant le ré-enregistrement de pistes de batterie, délai pour la sortie de l’album…), on ne peut que faire chapeau bas devant ces huit musiciens emplis de volonté et qui ont toujours été de l’avant. D’autant plus que sans l’appui d’aucun label ou de maison de disque, le groupe livre ici un album au packaging soigné avec artwork original, livret avec paroles et photos…
Le chant de Jipé, alterné en français et en anglais, est excellent et sait se faire mélodique ou plus agressif par moment. Profitons-en d’ailleurs pour rappeler que le chanteur et le batteur ont pas mal d’expérience puisqu’ils ont fait partie du groupe Fine dans les 80’s et ont foulé quelques grandes scènes en Europe, notamment en première partie de Maiden… Quant aux autres musiciens, même si la moyenne d’âge reste dans la vingtaine, force est de constater que tout le monde assure avec brio. Juste une petite remarque, on espère que, le groupe disposant de deux choristes, on aura droit à des duos dans de prochaines compos, ou en tout cas à une plus grande participation de leur part. Mais en tout cas, grâce à la présence d’Erika et de Nora, le groupe n’a pas recours à des samples sur scène et c’est déjà beaucoup !!

Je ne peux donc que vous recommander l’écoute de cet opus qui frise l’excellence pour un premier effort discographique. Si vous désirez en savoir plus, vous pouvez toujours aller glaner quelques infos sur leur site officiel ou sur la section interview de Nightfall / Dark Side (lien en haut à gauche) où figure un entretien avec Camille. Quant aux labels… mais qu’est-ce que vous attendez pour signer un tel groupe, bordel ???

Conclusion : pour une telle réussite, l’album vaut bien 4,5/5. Des petits détails perfectibles mais c’est vraiment chercher la petite bête. Coup de cœur ? Peut-être… Talent ? Certainement !!
Longue vie à Amethys !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Contact et site = http://amethysmusic.free.fr

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BOUFFON :


BLAZE BAYLEY
Blood & Belief (2004)
Du heavy metal moderne toujours aussi bon




SCORPIONS
Crazy World (1990)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
  N/A



- Jean-philippe Demarcq (chant)
- Camille Schoell (guitare)
- Florian Larrue (guitare)
- Romain Ritornini (basse)
- Bruno Sarrouy (batterie)
- Florian Rodrigues (claviers)
- Erika Iriarte (choeurs)
- Nora Iriarte (choeurs)


1. Ouverture
2. Birth Of The King
3. Utopia
4. Lost In The Night
5. Lady Of The Lake
6. Children Of Nowhere
7. India
8. L’offensive
9. Les Ombres De Métal
10. Chasseurs D’etoiles
11. Donne La Vie
12. Insomnia (bonus Demo Track)
13. L’appel Du Destin (bonus Demo Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod