Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (18)
Questions / Réponses (2 / 6)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : God Seed

BURZUM - Filosofem (1995)
Par POSSOPO le 26 Septembre 2003          Consultée 15348 fois

Filosofem est le premier album de Varg Vikernes sorti après son emprisonnement. Le compositeur sera d’ailleurs absent lors du mix final et donnera, selon la légende, ses instructions du centre de réclusion d’Ila. Pour l’anecdote, les premiers acheteurs auront donc écouté ce Filosofem avant son géniteur qui n’obtiendra une copie de l’œuvre que quelques mois après sa sortie dans les bacs.
Cet album est également le dernier disque de BURZUM apparenté au black metal.

Les trois premiers morceaux comportent de nombreux éléments déjà présents sur les sorties précédentes : les guitares lancinantes écorchant les oreilles dans les hauts mediums, la batterie sempiternelle…
La voix, par contre, est légèrement en retrait par rapport à Hvis Lyset Tar Oss. Distordue, elle perd un peu de son cachet. Si celle-ci nous troublait sur les précedents opus par sa véracité (on pouvait sentir l’humain écorché derrière ces braillements), les sentiments sont ici moins palpables comme si ce chant autrefois si particulier commençait à rentrer dans la norme.
Dunkelheit et jesus’ tod sont tout de même magnifiques de noirceur, le premier comportant un clavier discret mais obsédant, et démontrent l’efficacité de la formule sur des rythmes rapides comme lents. Erblicket die töchter des firmaments est nettement plus dispensable.

Les trois autres morceaux sont atmosphériques et présagent des albums suivants (uniquement composés aux claviers pour raisons techniques, hi hi).

Gebrechlichkeit (décrépitude) I et II ne parviennent guère à passionner. Si notre Count Grishnakcht nous avait habitué à reprendre des morceaux oubliés, à les retravailler pour en tirer quelque chose d’intéressant, ce labeur est dans le cas de gebrechlichkeit (ce titre provient encore d’idées anciennes) assez vain. Le titre ne décolle pas vraiment, ne parvient que difficilement à capter notre attention. De plus, la présence du même morceau avec (I) et sans vocaux (II) est inutile et l’effet produit n’est qu’une banale lassitude.
Mon morceau préféré est en fin de compte ce rundgång um die transzendentale säule der singularität dans la veine de tomhet (sur Hvis Lyset Tar Oss). Aucune progression ne s’effectue durant les 25 minutes que dure cette composition aux claviers. Pourtant, si, contrairement à ce que diront certains, ce titre ne révolutionne rien (certains artistes allemands produisaient une musique comparable dès les années 70), il est totalement hypnotique.

Si Filosofem n’est pas parfait, il représente tout de même le dernière oeuvre véritablement inspirée d’un musicien souvent plus connu pour ses infractions à la loi (doux euphémisme) que pour son œuvre discographique, et qui tombera plus tard dans une philosophie aussi douteuse que la qualité de ses derniers disques.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


BURZUM
Hvis Lyset Tar Oss (1994)
Black metal

(+ 1 kro-express)



NOKTURNAL MORTUM
Goat Horns (1998)
Black metal


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   ONCLEGUUD

 
   (2 chroniques)



- Christian 'varg - Count Grishnack' Viker (tout)


1. Dunkelheit
2. Jesus' Tod
3. Erblicket Die Töchter Des Firmament
4. Gebrechlichkeit I
5. Rundgång Um Die Transzendentale Säule De
6. Gebrechlichkeit Ii



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod