Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (2 / 2)
Metalhit
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vintersorg, Falkenbach, Einherjer, Sig:ar:tyr, Enslaved, Ereb Altor, Aura Noir

BATHORY - Nordland Ii (2003)
Par POSSOPO le 4 Août 2003          Consultée 10340 fois

Quorthon a admirablement su ruiner une carrière respectée de tous à partir de la sortie de la double compilation Jubileum. Parrain majestueux et intriguant de toute la scène black, le personnage a fini par se demander s’il ne pouvait pas lui aussi profiter de tout le tapage médiatique autour de la scène norvégienne. Au lieu de conserver sa légende intacte, ce reclus d’autrefois se met à donner des interviews dans les magazines les plus divers (rassurez-vous, je ne l’ai pas encore vu en couverture de Elle Décoration, …, il faut dire que BATHORY n’est pas un salon Louis XIV mais un groupe de rock…aïe, je suis en train de me perdre, revenons à nos moutons…à notre bouc, plutôt). Cela n’aurait pas été bien grave si notre charmant suédois n’avait pas commis d’autres erreurs plus gênantes.

Car soucieux de récolter les fruits (vous savez, ces délicieuses petites baies acidulées connues sous le nom de dollars) de son œuvre passée, le bonhomme capitalisera en sortant puis en commercialisant des bandes oubliées de son grenier (le très viking Blood On Ice) mais aussi en composant à la va vite (ce dont le monsieur ne se cache pas) quelques opus loin de ses préoccupations passées (Requiem et Octagon et leurs riffs thrashisants) et en allant jusqu’à proposer au consommateur un album solo (amusant quand on sait que Quorthon fait à peu près tout et tout seul dans BATHORY…).
Bref, BATHORY avait perdu en quelques petites années tout son mystère et une bonne partie de son aura.
Une nouvelle compilation de ses disques les plus récents (Jubileum III) et un longtemps attendu et coulé par la critique Destroyer Of Worlds ne feront rien pour redorer le blason rouillé de ce viking vieillissant.

En 2002, BATHORY revient avec Nordland I dont Nordland II, objet de ma chronique est, vous l’aurez deviné (sinon, je vous donnerai l’adresse d’un bon chirurgien) la suite, à un style plus proche de Hammerheart ou Twilight Of The Gods.

Les digressions par rapport aux deux derniers albums de la trilogie viking sont tout de même importantes.
Le court solo typé heavy metal de vinland, la surabondance de chœurs (blooded shores, the land) rappelant certains groupes de true metal, les excès de vitesse de death and resurrection of a northern son, nous éclairent sur le fait que le BATHORY de 2003 n’est pas tout à fait celui de la fin des années 80. La puissance des guitares apporte également une touche de modernité appréciable.

Les plus méfiants demanderont des précisions sur la voix de Quorthon.
Je doute que notre ami ait dépensé beaucoup de couronnes (petite note instructive : la suède ne fait pas partie de la zone euro) en cours de chants. Nous touchons d’ailleurs là le point le plus noir de cet opus. Les performances vocales de notre cher scandinave sont totalement déplorables, et aucune réelle progression n’est perceptible depuis plus de quinze ans. Cette faiblesse était auparavant masquée d’assez belle manière mais Quorthon semble aujourd’hui et pour notre malheur à tous totalement assumer ses lacunes. Les mélodies vocales trop audacieuses ne sont pas maîtrisées et la production met cette voix trop en avant pour que cette dernière sonne de manière acceptable. L’écoute du vocalement ridicule the messenger se révèle particulièrement douloureuse pour les fans, franchement amusante pour les autres.

Pourtant, l’œuvre proposera, à défaut d’une jouissance orgasmique, de nombreux moments de satisfaction à tous les amateurs de heavy metal épique.

Ceux qui ont depuis longtemps détourné leur regard lorsque le groupe proposait de nouvelles sorties peuvent désormais jeter un discret coup d’œil sur ce Nordland II qui, à l’image de son prédécesseur Nordland I, a au moins le mérite de ne pas plus ternir une réputation bien entamée. Les adorateurs d’Hammerheart ne tomberont pas à genoux devant cette nouvelle offrande mais écouteront néanmoins l’œuvre avec plaisir, c’est déjà pas mal. La réconciliation est en marche.

A lire aussi en VIKING METAL par POSSOPO :


PRIMORDIAL
To The Nameless Dead (2007)
Le disque de l'année pour tous nos confrères, non?

(+ 2 kros-express)



PRIMORDIAL
The Gathering Wilderness (2005)
Nouvelle beauté celte

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Quorthon (tout)


1. Fanfare
2. Blooded Shores
3. Seawolf
4. Vinland
5. The Land
6. Death And Resurrection Of A Northern Son
7. The Messenger
8. Flash Of The Silver Hammer
9. The Wheel Of Sun
10. Instrumental



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod