Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (18)
Questions / Réponses (4 / 12)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Death, Insidious Disease, Sarpanitum, Mithras
- Membre : Nocturnus, Terrorizer, Hellfest Open Air Edition, World Under Blood
- Style + Membre : Hate Eternal

MORBID ANGEL - Blessed Are The Sick (1991)
Par POSSOPO le 19 Septembre 2003          Consultée 16456 fois

Soyons clair dès le début, Blessed Are The Sick est le plus grand disque de death metal de la création. Si DEATH, IMMOLATION, CARCASS, et autres ENTOMBED ont chacun sorti quelques perles dans le genre, nos quatre floridiens volent avec cet opus au-dessus de tous les autres.

Trey Azagthoth (tête pensante du quartette) montre à travers chacun des morceaux à quel point sa maîtrise technique de la guitare est grande. Son sens du riff est magnifique d’efficacité et d’originalité (enfin un groupe qui ne singe pas Slayer). Son talent explose également lorsque le sept-cordiste joue ces soli des plus inspirés. Le grattage de manche n’est jamais inutile, jamais brouillon (un exploit vu la vitesse d’éxécution et l’épaisseur du son).

Assis derrière ses fûts, Pete Sandoval nous démontre à quel point une batterie death metal n’est pas que double grosse caisse en excès de vitesse. Car si notre batteur utilise cet effet de manière récurrente, il sait aussi comment nous éviter l’ennui en proposant autre chose, des breaks et des gimmicks originaux, des chutes de tempo… Son jeu, au contraire d’autres tantôt asphyxiants, tantôt d’une technique trop démonstrative, reste aéré et le martèlement des fûts n’est jamais inintéressant. Dave lombardo peut s’accrocher à son titre de plus grand batteur du metal agressif, un concurrent de poids déboule en la personne de Pete Sandoval.

La voix caverneuse empreinte de lourdeur de David Vincent, en adéquation avec son imposante carrure (qui affermit encore l’aura du groupe) renforce l’atmosphère pesante de l’œuvre.

Un autre aspect remarquable de Blessed Are The Sick est la formidable complexité des morceaux. Cette complexité n’est jamais vaine, les changements de rythmes et les breaks éveillent toujours l’oreille sans la fatiguer. MORBID ANGEL ne fait pas partie de ces combos pour qui la maîtrise technique ne fait que masquer une absence d’inventivité musicale.

Les divers interludes à la guitare classique, à l’orgue et aux claviers ne sont pas de simples poses ou intros. Elles sont à l’égal des titres metal, superbement composées et font beaucoup pour contribuer à l’atmosphère de fin de millénaire (attention, le premier millénaire) du disque.

Je ne vois sincèrement aucun défaut à ce Blessed Are The Sick qui écrase la plupart de la concurrence (et elle est déjà en 1991 fort nombreuse, les disques de death metal commencant à sortir comme des petits pains d’un four de boulanger) de sa majesté et de sa brillance. MORBID ANGEL est hautain, juge, fait preuve de prétention (Trey Azagthoth dédie toutes ces compositions à Mozart comme si seul le musicien autrichien pouvait le comprendre) mais MORBID ANGEL a raison, ils ont atteint la perfection et peuvent se permettre toutes les vanités.

Certains voient en Blessed Are The Sick le Reign In Blood du death metal. Sinistre farce! Si SLAYER peut s’imaginer en maillot jaune du peloton thrash, MORBID ANGEL ne pratique pas la même activité que les autre death metalleux. Les seconds sont musiciens, les premiers sont artistes.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


COPROFAGO
Unorthodox Creative Criteria (2005)
Death metal technique




MORBID ANGEL
Covenant (1993)
Death metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   BIONIC2802
   DEADCOM
   MEFISTO

 
   (4 chroniques)



- Trey Azagthoth (guitares)
- David Vincent (basse, chant)
- Richard Brunelle (guitares)
- Pete Sandoval (batterie)


1. Intro
2. Fall From Grace
3. Rebel Lands
4. Doomsday Celebration
5. Day Of Suffering
6. Blessed Are The Sick/leading The Rats
7. Unholy Blasphemies
8. Abominations
9. Desolate Ways
10. The Ancient Ones
11. In Remembrance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod