Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Alain AimÉ , Yossi Sassi
- Membre : Msg
- Style + Membre : G3, Steve Vai
 

 Site Officiel De Joe Satriani (819)

Joe SATRIANI - Crystal Planet (1998)
Par JULIEN le 9 Septembre 2003          Consultée 6713 fois

"Joe Satriani" était un album plus que déconcertant pour les habitués de la guitare véloce du Satch. Ce "Crystal Planet" aux séduisantes touches expérimentales se charge de tendre aux désemparés une bouée à laquelle se raccrocher. Qu'on se le dise, le Satriani accrocheur est de retour, pourvoyeur de son quota de mélodies chantonnantes et de riffs déboulant de toute la force de leur subtile technicité qui fait aux doigts enkystées des gratteux en herbe.

Après les teintes rougoyantes de "Joe Satriani", ce nouvel opus du guitariste se présente dans son écrin d'un blanc immaculé, seulement déchiré par la pose d'un Satch au crâne luisant qui assume à fond le contre-pied qu'offre sa nouvelle récolte. Quid donc de ce "Crystal Planet"? Du classique. Du neuf. Du moyen (un peu) et surtout du très bon, de l'excellent Satriani.

Sans aller jusqu'à crier au génie, Joe parvient avec ce nouveau disque à projetter sa musique dans les sphères d'un modernisme dont d'aucuns l'avaient cru incapable, arguant d'un conformisme ou du caractère has-been de la démarche 100 % instrumental. Ceux là s'en mordront les doigts, car même sans chant pour égayer ses compositions, le Satch sait encore nous emballer au détour de morceaux d'une accessibilité irrésistible. Le tout sans user de ces cache misère qu'incarnent habituellement les débauches massives d'arrangements, de production tonitruante et de choeurs surproduits qui dissimulent au public peu regardant l'indigence des compositions.

Pas de ça ici, Satriani est un véritable artiste, pas une machine stérile à pondre des morceaux instantanés dont on a tôt fait de se lasser, comme de ces bubble gums généreux dans leurs prémices dégueulant d'arômes, et qui ne ressemblent plus, trois mastications plus tard, qu'à une vieille chaussette collante (désolé pour la compararaison incongrue mais elle a, je pense, le mérite de la clareté soulignée d'une expérience collective). Ce qui signifie que Crystal Planet contient, bien sûr, son lot de tubes typiques et imparables du guitariste, ces fusées truffées de mélodies revigorantes et qu'on se de met à fond dans la voiture en dévalant à toute allure le toboggan autoroutier (Nan Sarko, je déconne ! Je roule jamais à plus de 230... oups, 130 je voulais dire...) : le fantastique "Up In The Sky", "Ceremony" ou le délirant "A Train Of Angels" et son intro martial insolite sont de ceux-là.

Mais Satriani nous balance en contrepartie une belle livrée de morceaux plus risqués, voire carrément expérimentaux, nappés d'ambiances mystérieuses et intriguantes pour certaines ("With Jupiter In Mind", "A Piece Of Liquid,le stratosphérique et impressionnant morceau éponyme, assurément une des plus belles réussite du disque), d'une beauté en suspens pour d'autres ("Lights Of Heaven" et ses crystalines mélodies éthérées qui débordent sur quelques moments d'angoisse), voire même pesants d'une lourdeur de guitares qui étonne chez ce maître des envolées virevoltantes ("House Full Of Bullets").

C'est donc un disque fort original et inattendu que nous réserve Satriani, un véritable ticket pour voyage aux confins des possibilités inouïes de la guitare étincelante du chef d'orchestre. Et comme Joe s'est enfin décidé à octroyer une plus large place au talent de ses méritants acolytes Stuart Hamm et Jeff Campitelli (sans compter les musiciens additionnels), on ressent avec plaisir la patte d'un vrai groupe, et non plus le jubilé d'un homme s'accommodant de musiciens de studios disciplinés et frappés de plus fortes restrictions (je répète ici que "Joe Satriani" était une oeuvre à part dans la discographie du maître, et qui appelait précisément une démarche bien plus axée sur l'alliance fusionnelle d'un ensemble complet d'instruments, et non pas une hégémonie de guitares reposant sur une rythmique solide mais bien peu humaine).

Le résultat est un disque vivant et varié, magistralement produit et composé, un vivier d'images qui aurait pu s'offrir le prestige de l'estampille "chef d'oeuvre" si deux ou trois compositions moins inspirées et superfétatoires n'étaient venus en gâter l'impact : quinze titres, même compris entre 3 et 5 minutes, ça a tendance à laisser l'attention s'étioler... Mais qu'importe, on va pas se plaindre non plus ! Satch est de retour, et ça, ça me fait bien plaisir ! Un authentique artiste cet homme là.

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL par JULIEN :


CASTLEVANIA
Dracula Battle 2 (1995)
Relecture hard et heavy des thèmes du jeu vidéo




CASTLEVANIA
Dracula Battle 1 (1994)
Les thèmes du jeu vidéo en version hard et metal


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Joe Satriani (guitare,basse,claviers,harmoni)
- Stuart Hamm (basse)
- Jeff Campitelli (batterie,percussions)
- Eric Caudieux (claviers,programmation)
- Eric Valentine (batterie,percussions)
- Rhoades Howe (percussions)


1. Up In The Sky
2. House Full Of Bullets
3. Crystal Planet
4. Love Thing
5. Trundrumbalind
6. Lights Of Heaven
7. Rasperry Jam Delta-v
8. Ceremony
9. With Jupiter In Mind
10. Secret Prayer
11. A Train Of Angels
12. A Piece Of Liquid
13. Psycho Monkey
14. Time
15. Z.z.'s Song



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod