Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK ROCK  |  STUDIO

Commentaires (8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1989 The Offspring
1992 Ignition
1994 Smash
1997 Ixnay On The Hombre
1998 Americana
2000 Conspiracy Of One
2003 Splinter
2008 Rise And Fall, Rage A...
2012 Cruising California
  Days Go By
2015 Coming For You
 

 Site Officiel (71)
 Facebook (98)

The OFFSPRING - Ixnay On The Hombre (1997)
Par CHAPOUK le 6 Mai 2015          Consultée 2132 fois

2004: la petite Chapouk s'est échappée à l'Espace Culturel du Leclerc du coin pendant que ses parents hésitaient entre un framboisier et une tarte au citron meringuée pour le dessert de ce soir.
Flânant dans les rayons, elle tombe sur une pochette qui l'intrigue. Elle se saisit alors du CD en question, BIP, le passe devant la borne et enfile le casque sur ses oreilles… Ça y est ! Environ deux ans avant son entrée au collège elle vient de faire connaissance avec The OFFSPRING et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle est plutôt heureuse de sa découverte. Si heureuse qu'elle n'entend pas arriver son père derrière elle :

PAPA: - Ah t'es là !
CHAPOUK: - Tu connais ça ?
*tend "Ixnay On The Hombre" à son père*
C'est trop bien écoute !
PAPA:* enfile le casque et dodeline de la tête, zappe une chanson, re-dodeline de la tête, puis retire le casque*
- C'est sympa, c'est du Punk quoi !
CHAPOUK: *utilise la technique appelée "yeux du Chat Potté" pour amadouer l'autorité parentale*
- Dis papa, est-ce que je peux l'avoir s'il te plaît ? On aura qu'à dire que c'est un cadeau de Noël en avance !
*sachant que nous sommes en Mai au moment des faits*
PAPA: - Mouais… allez prends le va ! Comme ça je le graverai au passage !
CHAPOUK: - Ouiiiiii merci !

2015: la petite Chapouk a bien grandi mais n'a jamais réellement mis cet album de côté, il revient toujours tourner sur ces platines de temps en temps. Mais pourquoi ? Qu'est-ce qu'il a de si spécial ?


Et bien déjà de façon complètement subjective je peux vous dire qu’il a une grosse valeur sentimentale et que je ne le mettrai jamais de côté pour ça, mais je ne pense pas que cette réponse vous intéresse donc je vais essayer de voir ce "Ixnay On The Hombre" de manière la plus objective possible.

C'est en 1997 que sort ce skeud, juste après le gros carton que fut "Smash" et juste avant l'autre gros carton que sera "Americana", cette position légèrement inconfortable lui fera énormément d'ombre alors que pourtant il mérite largement un petit coup de projecteur. Certes il est moins accrocheur dans son ensemble que les deux opus cités précédemment mais possède un côté authentique et nettement plus sombre que le reste de la discographie du groupe et c'est ce qui en fait une pièce originale et réussie.

Alors bien sûr, on retrouve le sempiternel tube qu'est "Gone Away" : ce mid-tempo qui tranche au milieu de tous les titres beaucoup plus Punk Rock, ce côté FM qui se dégage du refrain et des couplets, pourtant chantés avec passion par Dexter, à la manière d'un "Self Esteem". Mais c'est bien là le seul côté FM assumé que l'on retrouve sur cet album ! Le groupe a quand même opté pour un Punk Rock Californien bien traditionnel qui ne se confond pas dans l'univers Pop Punk, même si quelques refrains sonnent tout de même bien adolescents. Je pense à celui de "All I Want" le titre le plus court du skeud mais aussi le plus Punk dans sa construction : un refrain fédérateur qu'on peut hurler à s'en faire péter les poumons, quelques accords, et le tout résumé en deux minutes à tout casser. C'est ce morceau qui m'a fait tomber amoureuse du Punk avant même que je sache que ce style musical existait. Dans le même style j'ai beaucoup aimé "Cool To Hate" pour sa musique, évidement, et pour ses paroles : "I hate teachers, I hate school […] Fuck you !" que voulez-vous, à dix ans ça fait forcément mouche et puis même actuellement je trouve ça assez libérateur. Certains diront que ça fait plutôt ado en pleine crise, et zapperont cette piste, car certes elle est loin d'être des plus engagées, mais elle a été créé avec une énergie innocente et sincère qui me parle tellement que moi aussi je trouve ça cool de haïr des trucs gratuitement et de le crier sur tous les toits sans raison.
Et puis The OFFSPRING à l'époque ce n'était pas encore des gros vendus comme on pouvait l'entendre, sinon croyez-vous que mister Jello Biafra en personne aurait ouvert leur skeud avec ce discours ironique nommé "Disclaimer" ? Bien sûr que non, ce côté déconneur et provocateur c'est l'esprit Punk des 70's qui se retrouve dans cet album on le comprend parfaitement avec "Intermission" (qui me rappelle beaucoup "Tea For Two" soit dit en passant) et qui me faisait bien rigoler quand j'étais plus jeune.

Mais si Dexter et sa bande sont de gros déconneurs, ils savent aussi se montrer bien virils. Le groupe flirte allégrement au fil des morceaux avec le Hardcore Mélodique, en témoigne "The Meaning Of Life" et son refrain à t'en hérisser les poils, "Leave It Behind" avec ses riffs musclés et sa batterie galopante, "Way Down The Line" qui surfe sur la limite entre Punk agressif et Punk joyeux avec un final bien typé sudiste, ou encore "Mota" qui ironiquement est un des titres les plus féroces de l'album. Pourquoi ironiquement ? Parce que mota en argot signifie bédot et que toute la chanson est axée sur l'histoire d'un fumeur de beuh qui s'est transformé en loque mais qui en est très content.
On l'a déjà vu The OFFSPRING sont très farceurs, mais "Me & My Old Lady" place la barre assez haut dans le domaine de l'humour noir et un peu crade sur les bords (je vous laisse découvrir par vous-même les paroles c'est plus sympa) tandis que musicalement c'est un titre très couillu niveau riffs mais qui possède un groove entraînant et où Dexter se lâche complètement au chant. Un peu comme sur "I Choose" où la basse se fait plus présente qu'ailleurs, où le jeu de percus apporte un peu de fraîcheur à l'album et où la ligne de chant très efficace se retient assez vite et nous fait claquer des doigts en rythme.

Seule la fin de l'album est un peu moins convaincante par rapport à toutes les pistes précédentes. Même si le Ska Punk de "Don't Pick It Up" en a fait pogoter/skanker plus d'un et reste un morceau très agréable il est tout de même un peu moins efficace que le très rythmé "What Happened To You ?" de "Smash" (les chœurs appuyant les couplets y sont pour beaucoup).
"Amazed" est un mid-tempo qui fait du bien, au refrain bien accrocheur sans pour autant sonner FM comme "Gone Away", mais qui est un peu trop long et un peu trop commun pour faire vraiment mouche. Enfin "Change The World" vient clôturer l'album. Le morceau reprend à moindre vitesse le riff de "Genocide" présent sur "Smash" avant d'en faire le thème principal de ce titre qui accélère et s'intensifie progressivement.

Vous l'aurez compris il n'y a rien à jeter sur ce disque, même si on note une petite baisse de régime sur la fin. "Ixnay On The Hombre" est un très bon album de The OFFSPRING qui malheureusement n'a pas vraiment eu l'occasion de faire ses preuves car l'ombre de "Smash" était encore trop présente et persistante à l'époque, et ce n'est pas la sortie de "Americana" en 1998 qui va arranger les choses… Cet album est engoncé entre ces deux machines à tubes et est finalement devenu à tort un oublié de la discographie des californiens alors qu'il possède pourtant une ambiance et un son bien à lui qui font tout son charme !

4,5/5 arrondi à 4/5.

A lire aussi en PUNK par CHAPOUK :


The EXPLOITED
Beat The Bastards (1996)
Beat the bastards !! Beat them now !!




DISRUPT
Unrest (1994)
3ème personne pour un classique


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
   METAL

 
   (2 chroniques)



- Dexter Holland (chant, guitare)
- Noodles (guitare, chant)
- Greg K. (basse, chant)
- Ron Welty (batterie)


1. Disclaimer
2. The Meaning Of Life
3. Mota
4. Me And My Old Lady
5. Cool To Hate
6. Leave It Behind
7. Gone Away
8. I Choose
9. Intermission
10. All I Want
11. Way Down The Line
12. Don't Pick It Up
13. Amazed
14. Change The World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod