Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Anthrax, Tribe After Tribe

ARMORED SAINT - Symbol Of Salvation (1991)
Par JULIEN le 29 Août 2003          Consultée 7177 fois

Si l'Amérique du début des 80's se met notamment en valeur par l'éruption des quatres plus prestigieux combos de Thrash (vous les aurez reconnu, je pense), elle a également enfanté de groupes non moins talentueux mais qui n'eurent à se partager, injustement, que quelques miettes de gloire. ARMORED SAINT fait partie de ces formations au potentiel détonnant, et qui souffrirent d'un intérêt tout relatif et incompréhensible.
Après trois albums studios et un live fortement recommandés, ARMORED SAINT doit faire face au décès de son guitariste et compositeur David Prichard. Déterminé malgré tout à honorer sa mémoire, les quatre musiciens recrutent un nouveau guitariste et parachèvent les compositions de leur quatrième album, le dernier mentionnant le nom de Prichard en tant que compositeur.

Et bon sang que le destin est cruel, car ce "Symbol Of Salvation" est probablement le disque le plus réussi et abouti du groupe. On y retrouve tout ce qui fait la particularité d'ARMORED SAINT : Riffs percutants et terriblement efficaces, rythmique infernale sans être bourrine, chant rageur et totalement passionné, avec ses moments de sensibilité "chair-de-poulesques", solos purement ébourrifants et d'une exceptionnelle qualité (une constante chez cette formation)... bref du Metal dans toute son essence captée à même la fosse trempée de sueur, avec ce qu'il faut de breaks et variations de rythmes pour maintenir nos sens auditifs en éveil.
Attention cependant, si vos cages à miel pratiquent une sélection sonore rigoureuse, éclipsant tout ce qui ne tape pas dans la mélodie aérienne et sucrée du Speed Metal et de son cortège de synthés (ce n'est pas péjoratif, je suis moi-même un gros fan de SONATA ARCTICA par exemple), vous risquez fort de décrocher assez vite ! De fait, ARMORED SAINT travaille essentiellement sur l'intensité des guitares, use avec parcimonie de la double grosse caisse, et s'attache à produire un Metal classique hyper léché mais pas toujours si aisé d'accès, en raison principalement de l'absence de mélodies faciles et évidentes.

Ce qui explique qu'à la manière des grands crus qui nécessitent un temps de repos, la musique d'ARMORED SAINT demande qu'on laisse un peu de poussière épouser son armure rebutante de prime abord. Mais une fois les dépots assimilés, assez rapidement malgré tout, le caractère fort de la formation explose dans toute son évidence. Et on se surprend alors à remuer de la crinière (option appréciée chez les metalleux, mais on peut s'en passer!) et à reprendre les refrains hurlés avec conviction par John Bush, futur ANTHRAX, et vrai grand chanteur devant l'éternel... on vous rappellera (pour situer) que le bonhomme refusa la place de chanteur au sein de METALLICA pour se consacrer à ARMORED SAINT...

Avec un front man de ce calibre, qui donne tant à sa musique, on ne peut que s'attendre à de grands moments, et ce "Symbol Of Salvation" en regorge : treize titres et pas un gramme de déchet, chaque morceau possèdant sa petite étincelle accrocheuse, que ce soit un refrain de tueur, un solo à tomber par terre, un riff qui fracasse les hésitations des boudeurs, ou tout ça à la fois. Merde, ARMORED SAINT fait du putain de bon Metal, plein de personnalité, puissant et inspiré, et presque tout le monde s'en tape ! D'ailleurs le groupe raccrocha les armes au ratelier après la parution de ce chef d'oeuvre, harassé de se battre pour conquérir une reconnaissance dont on le spolia.
Vous donnerez-vous la chance d'y remédier, ne serait-ce qu'en posant une ou deux oreilles sur ce travail de foi ? Le SAINT le mérite bien.

A lire aussi en HEAVY METAL par JULIEN :


ARMORED SAINT
Armored Saint (1983)
Le 1er EP légendaire du Saint... Objet culte !




DIABOLICAL MASQUERADE
Ravendusk In My Heart (1995)
Heavy Black majestueux et brillant !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   LATIMUS

 
   (2 chroniques)



- John Bush (chant, choeurs)
- Jeff Duncan (guitare, choeurs)
- Phil Sandoval (guitare)
- Gonzo (batterie, percussions)
- Joey Vera (basse, choeurs)


1. Reign Of Fire
2. Dropping Like Flies
3. Last Train Home
4. Tribal Dance
5. The Truth Always Hurts
6. Half Drawn Bridge
7. Another Day
8. Symbol Of Salvation
9. Hanging Judge
10. Warzone
11. Burning Question
12. Tainted Past
13. Spineless



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod