Recherche avancée       Liste groupes



      
GRIND/DEATH  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (2 / 9)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nausea
- Membre : Insidious Disease, Menace
- Style + Membre : Carcass
 

 Site Officiel (226)
 Chaîne Youtube (245)
 Myspace (237)

NAPALM DEATH - Inside The Torn Apart (1997)
Par DAVID le 22 Août 2003          Consultée 8660 fois

Napalm Death débordait de créativité depuis sa mutation opérée sur le très heavy Fear, emptiness, despair en 1994. Mutation qui n'était d'ailleurs pas tellement du goût du chanteur Barney Greenway puisqu'il avait quitté le groupe après la sortie de Diatribes en 96, un bijou de metal extrême novateur. Mais heureusement, il est revenu peu de temps après. Que Napalm Death ne soit plus aussi bourrin qu'avant n'a rien entraver dans toute sa puissance, bien au contraire. Celle-ci s'en trouve décuplée, d'une part grâce à une efficacité absolue, une rythmique toujours aussi entraînante (Napalm Death sont des pros à ce niveau là contrairement à bon nombre de groupes extrêmes qui n'ont aucun sens du rythme) et des guitares à la fois tranchantes et mélodiques.

N'y allons pas par quatre chemins, Inside the torn apart est le meilleur album de Napalm Death, c'est un chef-d'oeuvre et tous les morceaux font preuve d'une grande inspiration. Les plus marquants sont les mid-tempos terriblement puissants et avec des riffs superbes (Breed to breathe, Birth in regress) ainsi que les morçeaux plus rapides qui contiennent des parties extrêmement mélodiques (Reflect on conflict, Indispose).

En plus de ça, la production de Colin Richardson est parfaite en tout point. Napalm Death possède même des sonorités modernes pas si éloignées d'un Machine Head ou Fear Factory, ce qui est normal puisqu'il a influencé ces 2 groupes (si si !). A la différence prêt que Napalm Death les surpasse largement en terme de musicalité. Oubliez tous vos préjugés concernant Napalm Death (notamment au niveau du chant de Barney) et comparez la richesse de cet Inside the torn apart avec les gros riffs thrash sans âme de Dino Cazares ou les power-guitares à la mort moi le noeud de Machine Head et vous verrez la différence. Seulement voilà, Napalm Death aurait pu exploser au niveau des ventes si le groupe avait fait appel à un chanteur plus humain. Mais Barney grogne toujours comme un ours et permet ainsi à Napalm Death de conserver sa place dans le metal extreme.

A lire aussi en DEATH METAL par DAVID :


ENTOMBED
Wolverine Blues (1993)
Grind/death




KRABATHOR
Mortal Memories (1997)
Grind/death


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Mark "barney" Greenway (chant)
- Shane Embury (basse)
- Mitch Harris (guitare)
- Jesse Pintado (guitare)
- Danny Herrera (batterie)


1. Breed To Breathe
2. Birth In Regress
3. Section
4. Reflect On Conflict
5. Down In The Zero
6. Inside The Torn Apart
7. If Symptoms Persist
8. Prelude
9. Indispose
10. Purist Realist
11. Low Point
12. The Lifeless Alarm



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod