Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO MELODEATH  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Children Of Bodom, Mors Principium Est, Norther

PARASITE INC. - Cyan Night Dreams (2022)
Par FENRYL le 17 Juin 2024          Consultée 256 fois

C’est ce qui s’appelle "être stoppé en plein effort"…

Les Allemands de PARASITE INC. semblaient avoir le vent en poupe et c’est encore cette foutue pandémie qui a mis à mal une jolie dynamique. En effet, l’écriture de ce troisième L.P s’est déroulée durant les années compliquées que nous avons tous traversés. Le groupe qui reconnaît ne pas avoir été impacté sur son processus de création s’est toutefois retrouvé en difficulté pour bien évidemment se retrouver et travailler des idées lors de répétitions. Ils ont du déployer leur ingéniosité au service de leur pratique musicale… et assumer un changement de line-up avec l’arrivée à la basse de Lucien Mosesku.

Si le groupe ne souhaite pas commenter ses paroles, laissant la liberté à chaque auditeur d’y trouver le sens qu’il souhaite, il est indéniable que la période "tout virtuel" de la création de cet opus a nourri certains titres ("Follow The Blind" et sa critique sur la perception des personnes pouvant changer en fonction de la consommation d’informations sur internet par exemple).

PARASITE INC. assume et enfonce le clou côté musique : sur une trame de base de Death Mélodique assez classique et efficace, le groupe ajoute des parties plus lourdes et sombres ("First Born", "Follow The Blind") et toujours autant de touches Indus voire désormais totalement Électro ! Attention, il s’agit ni plus ni moins que d’une évolution logique et cohérente : il s’agit ici d’intégration de samples électro qui fusionnent de manière cohérente avec un Metal Industriel et un Mélodeath années 90/2000 lorgnant parfois vers les sonorités d’un IN FLAMES par exemple ("Into Destruction"). Il en ressort un sentiment de FEAR FACTORY, SYBREED, CREMATORY...

Il n’y a pas véritablement de tromperie sur la marchandise : dès "Lithium", titre instrumental ouvrant ce "Cyan Night Dreams", on est (un peu trop) dans le bain ! C’est d’ailleurs d’autant plus déstabilisant que le premier extrait de la galette, "I Am" est furieusement envoyé dans la foulée ! Indéniablement, ce n’est pas la routine qui nous guette ici et c’est au final "When All Is Said" qui résume plutôt bien ce que veut proposer PARASITE INC. : un mélange Death Mélodique avec une ambiance puissante et aérienne à la fois, qui me fait terriblement penser aux Suédois de ORBIT CULTURE avec un solo proche d’un SIXX A.M. !
La variation au chant se développe encore un peu plus sur par exemple "False Light" avec un passage "DEPECHE MODE" qui pourra surprendre !

La purge débute toutefois avec le title track "Cyan Night Dreams" qui laisse débouler un refrain voix claire ultra Pop à vomir, Groove avec ses origines Synthwave. C’est aussi inattendu que malvenu. Le même bilan est à adresser à "Under Broken Skies" : même constat, même souci (ce refrain Electro Pop est affligeant). Le plus "drôle" : écoutez le refrain de "Into Destruction" et dites-moi que vous avez fredonné "Oh Oh Oh" à la fin de celui-ci ! C’est imparable et tellement prévisible…
S’ajoutent à cela deux titres instrumentaux ultra planants ("Lithium" donc et "Osmium") qui viennent rompre un semblant de rythme et surprennent : dix titres dont deux instru, le ratio est trop élevé pour 39 minutes au total.

Au final, PARASITE INC. est une machine de guerre, un train lancé sur une voie qu’il ne souhaite pas modifier, tout en assumant ses choix de direction artistique. Il est clair que les sonorités électro ne sont pas du tout ma tasse de thé et que le groupe s’offre à un public amateur de ce choix. "Cyan Night Dreams" apparaît au final trop "clivant" mais surtout court pour se forger une opinion sereinement sur l’offre formulée ici : avec huit véritables morceaux intéressants certes, PARASITE INC. ne va pas au bout de ce pour quoi on l’attendait, à savoir dissiper le doute et s’affirmer qualitativement totalement… ce qu’ORBIT CULTURE a su faire dans le même esprit par exemple.

Note réelle : un 2,5/5 pour les esprits ouverts.

Top : "When All Is Said", "Follow The Blind".

A lire aussi en DEATH MÉLODIQUE par FENRYL :


ORBIT CULTURE
Redfog (2018)
Un E.P simplement magistral...

(+ 1 kro-express)



PARASITE INC.
Time Tears Down (2013)
Premier LP, énorme réussite...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Kai Bigler (chant, guitare)
- Benjamin Stelzer  (batterie)
- Dominik Sorg (guitare)
- Lucien Mosesku (basse)


1. Lithium
2. I Am
3. First Born
4. Cyan Night Dreams
5. In False Light
6. Osmium
7. Follow The Blind
8. Under Broken Skies
9. Into Destruction
10. When All Is Said



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod