Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Cradle Of Filth, Taliandorogd, Khonsu, Catamenia, Mystic Circle, Ad Inferna, Morgul
- Membre : Therion, BØrknÅgar, Insidious Disease, Nocturnal Breed, Chrome Division, The Kovenant , Illwill
- Style + Membre : Troll, Carpe Tenebrum, Old Man's Child
 

 Site Officiel (304)
 Myspace (382)
 Chaîne Youtube (254)

DIMMU BORGIR - Godless Savage Garden (1998)
Par MEFISTO le 1er Avril 2015          Consultée 1573 fois

On a souvent vu d'excellents albums suivis d'un E.P, car non seulement cela éteint-il l'impatience des fans, mais cela permet aux créateurs de lâcher un peu de lest tout en expérimentant des trucs en attendant le prochain grand jour. Et quand ce EP s'avère aussi varié que "Godless Savage Garden", ça nous contente pour une période plus longue qu'on aurait pu soupçonner.

Et pourquoi ce mini-album est-il une réussite ? Pas vraiment en raison des réenregistrements de "Hunnerskogens" et "Raabjørn Speiler Draugheimens Skodde" (parus sur "For All Tid"), la reprise d'ACCEPT "Metal Heart" ou les versions live de "Stormblast", "Master Of Disharmony" (enregistrée sur le E.P "Devil's Path") et "In Death's Embrace" ("Enthrone Darkness Triumphant"). Plutôt en raison des deux inédites "Chaos Without Prophecy" et surtout "Moonchild Domain", que je classe aisément dans le top 10 des meilleures compos du groupe.

La production de Peter Tägtgren est identique à celle de "Enthrone Darkness Triumphant" et "Spiritual Black Dimension" et ça tombe bien, car "Savage Godless Garden" est tombé entre ces deux monolithes, dont il garde les meilleurs intérêts sur les deux pièces inédites, i.e. de l'obscurité, de la violence et de la virtuosité symphonique.

J'avoue que les deux réenregistrements plairont aux nostalgiques de la première heure, car ce petit lifting montre bien que DIMMU possédait dès ses premiers balbutiements un talent certain pour tresser des ambiances prégnantes. "Raabjørn" et sa lente procession en est l'exemple parfait et rejoint "Chaos Without Prophecy", qui déverse son fiel au compte-goutte sous le synthé de Mustis, qui participe comme guest pour la première fois.

Le brio du sieur Mustis forcera Silenoz et Shagrath à lui offrir un poste après la réception enthousiaste du EP. Et c'est tant mieux, car ses aptitudes permettront au groupe de littéralement s'envoler sur le disque suivant. Je considère que son jeu sur "Moonchild Domain" est la meilleure audition qu'il aurait pu passer. Ce morceau de génie alterne les nappes brumeuses et accrocheuses, et le pianotage plus classique, que l'on retrouvera sur "Spiritual Black Dimension". Il offre aussi un solo fabuleux et une des finales les plus grandioses de la disco de DIMMU. Comment ne pas tomber des nues après une telle tornade !

Quant aux live, ils peuvent être considérés comme des bonis ou un rapide survol du cheminement des Norvégiens, de 1993 à 97. Ce n'est pas comme si c'était évident de distinguer les améliorations, chronologiquement ou non, mais on peut apprécier les atmosphères occultes pré-Mustis et revisiter une des pièces emblématiques du groupe, "Stormblast". Ce morceau-titre de l'album sorti deux ans plus tôt aura droit à un immense coup de polish en 2005, quand Shagrath et Silenoz se paieront un réenregistrement complet de l'album. Une stratégie discutable, surtout après l'immense triomphe qu'a connu "Death Cult Armageddon" et qui commandait un autre large pas en avant, pas un retour dans le temps… Coïncidence ou pas, DIMMU ne connaîtra jamais plus le même succès.

Bref, "Godless Savage Garden" n'est pas à classer dans la catégorie des E.P chargés d'essais douteux. Il contient assez d'éléments antinomiques et au final complémentaires pour se tailler une place de choix dans la disco des Norvégiens.

Note : 3,5/5.

Podium : (or) "Moonchild Domain", (argent) "Chaos Without Prophecy", (bronze) "In Death's Embrace".

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


ANOREXIA NERVOSA
Drudenhaus (2000)
Bienvenue en enfer

(+ 1 kro-express)



SYN ZE SASE TRI
Intra Doua Lumi (2011)
C-l-a-s-s-i-e-u-x ces Roumains !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
   IRONKEUPON

 
   (2 chroniques)



- Shagrath (chant)
- Erkekjetter Silenoz (guitare & chant)
- Tjodalv (batterie)
- Nagash (basse)
- Astennu (guitare)


1. Moonchild Domain
2. Hunnerkongens Sorgsvarte Ferd Over Steppene
3. Chaos Without Prophecy
4. Raabjorn Speiler Draugheimens Skodde
5. Metal Heart (accept Cover
6. Stormblast (live)
7. Master Of Disharmony (live)
8. In Death's Embrace (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod