Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2022 1 Storm The Walls
2023 Olympus
 

- Style : Iron Maiden
- Membre : Warrior Path, Firewind, Serious Black
 

 Facebook (312)

STRAY GODS - Olympus (2023)
Par FREDOUILLE le 5 Septembre 2023          Consultée 1668 fois

Ceux qui l'ont vu comme un plagiat éhonté des Britanniques d’IRON MAIDEN en seront pour leurs frais. En effet, STRAY GODS la bande à Bob Katsionis remet le couvert après un premier album sorti il y a un petit peu plus d’un an tout juste, "Storm The Walls", disque brillant et acclamé par votre serviteur. Il est évident qu’il n’y avait rien d’original dans ce que pouvait nous servir STRAY GODS, sinon que de reproduire tous les gimmicks propres aux Anglais et les réinjecter à bon escient dans des compositions relativement solides et qui ne manquaient surtout pas d’attrait ("Silver Moon", "Storm The Walls"), que ce soit au niveau des guitares, des cavalcades rythmiques purement MAIDEN-iennes jusqu’au chant ultra Dickinsonnien dans l’âme du frontman portugais qu’est Arthur Almeida (plutôt impressionnant d’ailleurs tant la ressemblance avec les vocalises de Bruce étaient énormes – ça le reste bien évidemment tout autant sur "Olympus").

"Storm The Walls" malgré un air de déjà-vu (et le mot est faible) demeurait un album très sympathique et finalement bien troussé rappelant même les meilleures heures d’IRON MAIDEN. Et peu importe finalement qu’il y ait eu plagiat (perso pour le coup je m’en tape le coquillard), on sait le Grec Bob Katsionis auteur compositeur de la formation, fervent supporter des Anglais, et que sa démarche passionnée était annoncée et complètement assumée. On lui pardonnera bien volontiers d’autant plus que l’on entrevoit sur ce second opus des plus MAIDEN-iens (une nouvelle fois, ô surprise !), quelques incartades plus personnelles ne serait-ce que par le biais de quelques soli (orientaux sur "The Other Side Of The Mirror", plus atmosphériques et aériens sur le titre "Olympus" qui du long de ses dix minutes nous offre, oui, du MAIDEN avec de superbes ponts et envolées mélodiques, mais également un aspect épique un peu plus affirmé et prononcé que sur le premier disque). Bien évidemment l’ensemble reste une nouvelle fois très bien ficelé, fluide comme rarement et ornementé de soli purement MAIDEN-iens ("Out Of Nowhere", "Ghost From The Future", "The Sign"), ça va de soi, avec cette touche des plus mélodiques et héritée des Anglais d’IRON MAIDEN. Le boulot délivré ici par Bob à la guitare (secondé ici par John Mcris) est d’ailleurs des plus solides et sérieux, pour ne pas dire même impressionnant.

Sur "Olympus" guère de changements donc par rapport à "Storm The Walls", davantage d’épique ("Olympus"), mais toujours autant de gimmicks propres aux Anglais de MAIDEN. Et ce jusque dans les moindres détails. À commencer par l’intro/outro de l’album, acoustique du plus bel effet, comme un air là aussi de déjà vu et qui pourra rappeler un peu "Seventh Son Of A Seventh Son" des Anglais, la fin du disque se terminant sur le même thème que le début de l’album. On a droit aussi sur "Olympus" à une basse bien présente et qui claque comme chez MAIDEN ("Ghost From The Future", "The Sign"), de belles introductions, toutes en profondeur, à la fois atypiques mais si familières ("Angels Of The Light", "The Other Side Of The Mirror"), des cavalcades rythmiques avec des tempos similaires des plus dynamiques ("Out Of Nowhere", "Abel & Cain") avec cette caractéristique du roulement de batterie disséminé à plusieurs endroits de l’opus (sur le mid tempo "The Other Side Of The Mirror" notamment), la sonorité des guitares telle que sur le très enlevé "Out Of Nowhere" qui pourra rappeler l’époque de "Somewhere In Time", des accélérations réussies et ponts mélodiques déjà entrevus chez les Anglais par le passé comme sur cet "Olympus" alambiqué, ou bien encore sur "The Other Side Of The Mirror" qui fait d'ailleurs son petit effet, sur "Fortune Favors The Bold" composition qui aurait très bien pu sortir d’une session d’enregistrement de l’époque "Fear Of The Dark". On n’oubliera pas non plus "Angels Of The Light" titre des plus mélodiques et d’une fluidité bienvenue doté d’ailleurs d’un pont plutôt astucieux et efficace, et de chœurs MAIDEN-iens qui seront à reprendre à tue-tête en live (oh oh oh oh oh!). "Angels Of The Light" a d’ailleurs ma préférence sur ce disque. Sans oublier la prestation une nouvelle fois très solide d’Arthur Almeida tant ses vocalises, parfois mises très en avant comme sur la belle intro acoustique de "Fortune Favors The Bold", sont à nouveau puissantes ("The Other Side Of The Mirror") et très très proches de celle de Bruce Dickinson. La ressemblance est toujours aussi criante et ce, jusqu’aux cris parfois lâchés ici et là (sur "Out Of Nowhere" et sur "Abel & Cain").

Alors oui, STRAY GODS en remet une belle couche (une grosse louche même... laquelle pourra paraître un peu lourde pour celles et ceux qui n’auraient déjà pas adhéré à "Storm The Walls" et à la démarche du groupe) tant les compositions respirent une nouvelle fois IRON MAIDEN par tous les pores (ce disque sonne plus MAIDEN que MAIDEN lui-même !). L’ensemble reste un réel plaisir à écouter puisque l'ensemble est très accrocheur, et soigneusement mélodique. Ce second disque, servi par une production de belle facture, apparaît plus solide que son prédécesseur, plus homogène en fait (pas de réels titres faibles ici contrairement à "Storm The Walls" qui possédait notamment une ballade ratée laquelle dépareillait avec le reste) et tente davantage de choses comme la partie épique sur "Olympus" qui se situe plus dans l’esprit des formations Heavy Metal grecques, ou bien sur "The Sign", titre plus léger et mid tempo par excellence (très Heavy 80s, un peu JUDAS PRIEST sur les bords d'ailleurs) avec ses quelques claviers très succincts. Alors certains crieront au scandale, d'autres comme votre serviteur se satisferont du résultat ici obtenu, fruit de l'excellent travail de Bob Katsionis et de sa bande qui ont de toute évidence bien étudié IRON MAIDEN.

Note réelle : 4/5.

Morceaux préférés : "Angels Of The Light", "Olympus", "Fortune Favors The Bold", "The Other Side Of The Mirror".

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


HEAVENS GATE
In Control (1989)
La totale maîtrise !




MORGANA LEFAY
The Secret Doctrine (1993)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Artur Almeida (chant)
- Bob Katsionis (guitare, claviers)
- Gus Macricostas (basse)
- Thanos Pappas (batterie)
- John Mcris (guitare)


1. Out Of Nowhere
2. Ghost From The Future
3. The Other Side Of The Mirror
4. The Sign
5. Abel & Cain
6. Fortune Favors The Bold
7. Angels Of The Light
8. Olympus



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod