Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Iron Maiden, Wami, Krokus, Accept, Girlschool, Blaze Bayley, Nightmare, Samson, Riot, Sarasin
- Membre : Msg, Oliver / Dawson Saxon, The Scintilla Project
- Style + Membre : MotÖrhead
 

 Myspace (343)
 Cha�ne Youtube (341)
 Site Officiel De Saxon (1047)
 Site Français (1590)

SAXON - Unleash The Beast (1997)
Par DARK BOUFFON le 26 Mai 2003          Consultée 11756 fois

Après le virage pas vraiment heureux vers une sorte de hard FM, Saxon revient dans les années 90 dans le giron du heavy-metal burné. "Solid Ball Of Rock" entamait déjà en 1990 cette tendance, mais c’est réellement "Dogs Of War" en 1995 qui a permis aux fans de retrouver le « grand » Saxon. Et arrive finalement en 1997 ce que je considère comme étant le chef d’œuvre de leurs années 90 : le bien nommé "Unleash The Beast".

On retrouve bien sûr toujours l’incomparable Biff Byford et son fidèle lieutenant Paul Quinn à la proue du navire, accompagné de leurs compagnons d’armes. Mais cette fois-ci, Graham Oliver, le guitariste présent depuis les années 80 est prié d’aller voir ailleurs si on veut de lui. Il paraît en effet que sa contribution très mince sur "Dogs Of War" et son je-m’en-foutisme ont ligué le reste du groupe contre lui. Enfin, bref, il est remplacé ici par Doug Scarrat qui devient un très bon successeur.

Les morceaux de ce cru 1997 ont tous la patate, et on ne trouve guère de temps morts sur cet album. L’opus commence par une intro planante avant d’embrayer sur le titre éponyme, étonnant d’agressivité et de puissance. On n’avait plus vu ça chez Saxon depuis bien longtemps. Et, heureusement pour nous, ça ne s’arrête pas là. "Bloodletter" et "All Hell Breaking Loose" sont des titres très speed, doués d’une sacrée pêche. Les refrains de "Terminal Velocity", "Ministry Of Fools" et "The Preacher" entrent d’une oreille mais refusent de sortir par l’autre, et trottent ainsi dans vos cages à miel pendant un sacré moment. Quant à l’épique "The Thin Red Line", il est envoûtant du début à la fin et me fait penser au mythique "The Eagle Has Landed". "Cut Out The Disease" est plus lourd que le reste avec un gros riff qui tâche et "Absent Friends" est une balade mélancolique à la guitare acoustique qui constitue la seule accalmie dans cet album qui vous pète à la gueule pratiquement du début à la fin, la production permettant en plus de rendre justice à ces titres très puissants et directs.

Bref, si vous ne deviez écouter qu’un seul album du Saxon des 90’s, ça sera celui-ci !!! Excellent et trop sous-estimé à mon avis, aussi bien à sa sortie qu’aujourd’hui encore. Il me semble en effet que nombre de compos sur cet opus n’ont pas à souffrir de la comparaison avec les "Strong Arm Of the Law", "Heavy Metal Thunder" et autres "Princess Of The Night". A écouter d’urgence donc si ce n’est pas déjà fait :)

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BOUFFON :


RAGE
Reflections Of A Shadow (1990)
Heavy metal




JUDAS PRIEST
Angel Of Retribution (2005)
The metal gods are back !!

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
   JEFF KANJI
   MEGATHERION

 
   (3 chroniques)



- Biff Byford (chant)
- Paul Quinn (guitare)
- Doug Scarrat (guitare)
- Nibbs Carter (basse)
- Nigel Glockler (batterie)


1. Gothic Dreams
2. Unleash The Beast
3. Terminal Velocity
4. Circle Of Light
5. The Thin Red Line
6. Ministry Of Fools
7. The Preacher
8. Bloodletter
9. Cut Out The Disease
10. Absent Friends
11. All Hell Breaking Loose



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod