Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (5 / 9)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Winery Dogs
- Style + Membre : Van Halen, Steve Vai , Mr Big

David Lee ROTH - Eat'em And Smile (1986)
Par THE MARGINAL le 26 Mai 2003          Consultée 14479 fois

Le divorce avec Van Halen consommé, David Lee Roth n'a pas perdu de temps puisqu'il a sorti un EP intitulé "Crazy from the heat" en 1985 et, dans la foulée, un véritable album studio: "Eat' em and smile". Pour la réussite de cet opus, le sieur Roth n'a pas fait les choses à moitié puisqu'il s'est entouré de gachettes de premier ordre. Pensez donc: Steve Vai à la guitare, Billy Sheehan à la basse et Gregg Bissonette à la batterie. Musicalement, "Eat'em and smile" est à l'image de l'ex-frontman de Van Halen: du big-rock grandiloquent, larger than life, haut en couleur qui ne laisse pas le moindre répit à l'auditeur désireux d'y poser une oreille.

Dès "Yankee Rose", on est dans l'ambiance: intro délirante qu'on peut assimiler à un dialogue déjanté entre David Lee Roth et la guitare de Steve Vai(il faut l'entendre pour le croire); puis le titre se fait festif, éxubérant et chaque instrument est mis en valeur. Avec "Shyboy"; la cadence est accélérée, plus soutenue et Steve Vai y pose des plans de guitare époustouflants. Là encore, la folie des grandeur qui anime le sieur Roth ne connait pas de limite. "I'm easy" nous plonge dans les racines du rock n'roll, tout en restant fun. On remarque sur ce titre la présence des cuivres. "Ladies nite in Buffalo?" est un mid-tempo rock à la fois plus tempéré et plus groovy qui met bien en avant la section basse/batterie. Avec "Goin' crazy!", nous sommes plongés dans un big-rock terriblement contagieux qui, une fois qu'il aura envahi votre cerveau, y restera ancré pour de bon, qu'on se le dise !

Et ce n'est pas terminé! The show must go on, n'est-ce pas? Sur "Tobacco road", le DLR Band nous emmène dans des sphères hard-bluesy, tout en y injectant sa folie, son côté entertainer volubile. "Elephant gun" est un up-tempo survitaminé qui sonne très live et sur lequel Diamond Dave fait étalage de toute sa démence, sans aucune retenue. Là encore, chaque musicien donne le meilleur de lui-même. Sur "Big trouble"; tout en restant mélodique, le quatuor magique flirte avec la fusion avec son débit de couplets funkysants. "Bump and grind", servi par un gros son énorme, est un big-rock de haute volée avec ses riffs et sa basse à faire taper du pied n'importe quel unijambiste. Pour conclure, le DLR band gratifie son monde de "That's life", une ballade
grandiloquente typiquement 50's aux ambiances music-hall, voire cabaret que n'aurait pas renié Frank Sinatra. L'ensemble est transcendé par la présence d'instruments à cordes, de piano, de choeurs féminins et, bien sûr, la voix de David Lee Roth.

Vous l'avez compris, le DLR Band n'a pas fait les choses à moitié et "Eat'em and smile" est considéré par beaucoup comme l'une des meilleures réalisations des 80's. Normal, cet album est tout simplement grandiose.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


VAN HALEN
Van Halen Ii (1979)
Hard rock

(+ 1 kro-express)



BLACKFOOT
Tomcattin' (1980)
Le meilleur album de blackfoot ? possible...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- David Lee Roth (chant)
- Steve Vai (guitare)
- Billy Sheehan (basse)
- Gregg Bissonette (batterie)


1. Yankee Rose
2. Shy Boy
3. I'm Easy
4. Ladies' Nite In Buffalo?
5. Goin' Crazy!
6. Tobacco Road
7. Elephant Gun
8. Big Trouble
9. Bump And Grind
10. That's Life



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod