Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

Commentaires (18)
Questions / Réponses (2 / 18)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mystic Circle, Agathodaimon, Anorexia Nervosa, Bal Sagoth, Carach Angren, Chthonic, Diabolical Masquerade, Graveworm, Illnath, Limbonic Art, Ad Inferna, Dimmu Borgir, Old Man's Child, Crest Of Darkness, Lord Shades, Helioss
- Membre : Therion, Tenet, Atrocity, The Haunted , Vallenfyre, Angtoria, Anathema, Acheron, Paradise Lost, Symphonity, Solstice, Brujeria, Code, Decameron, December Moon, Entrails, Gorerotted, Leaves' Eyes, Lock Up, Serotonal, Sarah Jezebel Deva , At The Gates, My Dying Bride, Masterplan, Massacre
- Style + Membre : Abigail Williams, Ancient, Hecate Enthroned, The Kovenant
 

 Site Officiel Du Groupe (527)
 Myspace Officiel Du Groupe (559)
 Chaîne Youtube (382)

CRADLE OF FILTH - Midian (2000)
Par MEFISTO le 27 Décembre 2014          Consultée 3520 fois

On y est... le XXIème siècle ! Maintenant que nous avons « appris » que le bogue de l'An 2000 était une pathétique tentative de nous effrayer, CRADLE OF FILTH remet le couvert et a énormément de pain sur la planche pour remonter la pente et, surtout, se faire pardonner. "Cruelty And The Beast" et sa production pourrie et l'E.P bancal (à part pour le morceau-titre) "From The Cradle To Enslave" avaient refroidi les ardeurs des fans de la première heure. Comment pouvait-on offrir deux sorties aussi moyennes après "Vempire" et "Dusk... And Her Embrace" ? À n'y rien comprendre... N'oublions pas non plus que le Black Sympho était représenté par de plus en plus de récentes formations de qualité, dont ANOREXIA NERVOSA, GRAVEWORM et MYSTIC CIRCLE, en plus des groupes établis que vous connaissez.

Pour tenter de raviver la flamme du public qui l'attend au portillon avec des armes chargées, Dani va s'inspirer dans la littérature, celle de Clive Barker (roi du splatterpunk), et de Lovecraft en l'occurrence, qui a toujours été une source intarissable pour lui. Prend alors vie "Midian", cité des monstres, sous la plume prolifique de Dani, qui connaît ici ses années les plus riches en écriture. Il poursuivra sur les prochains albums d'ailleurs, amenant CRADLE en dehors des sentiers battus avec des concepts toujours plus fous, comme il l'avait fait sur "Cruelty...".

Cette littérature nourricière transpire de "Midian" comme jamais auparavant sur un album de COF. La poésie est reine, le romantisme disparu est revenu ("Her Ghost In The Fog"), la noirceur opaque de "Dusk..." aussi, la mélodicité atteint son apex et le jeu des guitares est tout simplement ébouriffant, autant dans les riffs que les soli ("Amor E Morte" en tête) et les ambiances peintes au synthé et dans les chœurs évoquent les couleurs de la pochette : le mauve de la dépression et le noir de la nuit. "Midian" est également froid comme la mort ("Saffron's Curse", "Lord Abortion"), une de ses plus grandes qualités.

Vous dire que CRADLE est en plein contrôle de son art sur "Midian" est un bien faible hommage. "Midian" est mon skeud favori de CRADLE car nulle part ailleurs dans l'univers métallique entendrons-nous de telles atmosphères. La cité des monstres est parfaitement étalée et prend vie aisément ; on a peur sur "Midian" tellement COF est déchaîné, on est pris par les sentiments grâce à un volet gothique qu'on n'avait plus goûté depuis "Dusk...", on est hypnotisé par la grandeur du jeu des Anglais, par la production au poil, la variété aussi et la prise de risques. Pour foutre un morceau avec un riff clownesque comme "Death Magick For Adepts" en quatrième position comme ça, entre deux feux ardents, il fallait une paire de couilles en béton. Bon, il fallait être bête pour graver "Satanic Mantra", mais avec le recul, invoquer Satan avant de se farcir les deux dernières pistes, surtout la furieuse "Tortured Soul Asylum", est presque logique tellement on descend profondément dans les entrailles de la folie. Même l'instru' "Creatures That Kissed In Cold Mirrors" est poignante.

Cette aliénation qui se répercute partout, dans les cris aigus de Dani, la voix de Sarah, les synthés du nouveau venu Martin Powell et dans les grattes bioniques de Paul Allender et Gian Pyres, marque au fer rouge. Robin Graves, pour qui "Midian" sera le dernier album (il jouera sur l'E.P suivant par contre), et Adrian Erlandsson le premier derrière les fûts, sont tout aussi brillants ; "Midian" est une réussite d'équipe, une équipe soudée, à la croisée des chemins, qui répondra présent quand viendra le temps de livrer une marchandise souhaitée par les fans qui les avaient disculpés de toute faute artistique. Imaginez leur réaction quand "Midian" est tombé des nuages pour changer leur vision de ce groupe, du Black Sympho en général...

Quand on se rend sur Wikipedia, on peut lire que "Midian" était considéré comme l'album le plus commercial et le plus accessible du groupe. Hum... C'était peut-être vrai à l'époque, mais plus maintenant. Et je préciserais que s'il a joui d'une renommée commerciale, c'est qu'il est excellent et que s'il est « accessible », c'est que la production est parfaite. Donc, je remplacerais « accessible » par « ouate auditive » tellement "Midian" est enregistré avec soin et se déverse dans nos oreilles facilement.

"Midian" est pour moi l'album le plus efficace dans la disco de COF, mon préféré. On a toujours envie de le réécouter la bave aux lèvres, comme au premier jour, tant la vibe est parfaite, tant les perles s'enchaînent sans cahot.

Passionnant d'un bout à l'autre, de l'intro cinématographique aux hurlements démentiels de Dani, enfermé dans « l' asile des âmes torturées », "Midian" a propulsé CRADLE dans les hautes sphères. La preuve : il quittera Music For Nations et les ombres pour Sony, chez qui il pourra s'éclater au grand jour comme il a toujours voulu et sortir son chef-d'œuvre absolu.

Et si vous désirez vraiment tout savoir, la version japonaise comprend le cover "For Those Who Died" de SABBAT. Allez, à vos casques, que diable !

Podium : (or) "Lord Abortion", (argent) "Cthulhu Dawn", (bronze) "Tortured Soul Asylum"

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


MALEVOLENTIA
Ex Oblivion (2011)
Sous-clone d'ANOREXIA NERVOSA ?




BISHOP OF HEXEN
The Nightmarish Compositions (2006)
Conte maléfique et symphonique hallucinant


Marquez et partagez



Par BAST, JULIEN



Par DAVID




 
   MEFISTO

 
   FENRYL
   POSSOPO
   POWERSYLV

 
   (4 chroniques)



- Dani Filth (chant)
- Paul Allender (guitare)
- John Piras (guitare)
- Robin Eaglestone (basse)
- Adrian Erlandsson (batterie)
- Martin Powell (claviers)


1. At The Gates Of Midian
2. Cthulhu Dawn
3. Saffron's Curse
4. Death Magick For Adepts
5. Lord Abortion
6. Amor E Morte
7. Creatures That Kissed In Cold Mirrors
8. Her Ghost In The Fog
9. Satanic Mantra
10. Tearing The Veil From Grace
11. Tortured Soul Asylum



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod