Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Benediction

BOLT THROWER - The Ivth Crusade (1992)
Par MOX le 4 Mai 2003          Consultée 5895 fois

On peut dire qu'ils ne chôment pas ces Anglais-là: un an après "WarMaster" ils remettent le couvert mais ne changent pas de menu. La quatrième croisade, titre de cet album, fait référence à ce coup de glaive de l'eau de la part des chrétiens lorsqu'il se détournent de leur objectif, Jérusalem, pour partir piller Constantinople en 1204. Il y en a qui ont du se sentir mal-aimés cette année-là. Voilà pour votre culture générale.

Un titre d'album qui sort un peu de l'ordinaire, on était habitués à une bonne vieille guerre type 20ème siècle voire un peu anticipatrice, mais là BOLT THROWER se penche un peu sur le passé. A titre différent, style différent?

Pas globalement: on retrouve ça et là quelques riffs arabisants histoire d'avoir l'impression d'être à Byzance mais sinon il faut dire que BOLT THROWER vient de trouver chaussure à son pied.
Que trouve-t-on de nouveau par rapport à "WarMaster"? Avant toute chose, au fur et à mesure de leurs albums, les parties "grindcore" s'estompent peu à peu et ici dans "The IVth Crusade" elles n'existent désormais plus. Bien entendu, l'excellent jeu de batterie d'Andy Whale s'excite très souvent, mais les lignes de guitare restent statiques, rapides mais carrées. Carré est bien l'adjectif qui conviendrait aux morceaux: comme auparavant ils changent beaucoup de rythmes voire de riffs principaux et ne sont jamais linéaires, mais l'alternance partie rapidité/lourdeur se fait presque instinctive, sans brusque changement, et cela devient d'autant plus jouissif. Le rythme global est aussi plus lourd, mélange de Doom et de Death Metal.

Autre légère remarque: les riffs principaux sur lesquels se basent les compositions sont toujours aussi excellents et variés mais gagnent en mélodie et en originalité.
Sur le plan de la musique elle-même, les nouvelles sont réjouissantes: la même recette est appliquée qu'auparavant mais le rythme se fait souvent entraînant, la dualité guitare/batterie est destructrice et variée (j'en veux pour preuve "Spearhead" dont la relative longueur est le siège de parties différentes). A cela il faut ajouter un son encore meilleur que sur "WarMaster" et des soli toujours aussi bons, qui même s'ils perdent en rapidité, y gagnent en intensité et en émotion.
Enfin si les riffs lourds mêlés à une batterie majestueuse ne vous font pas penser à des tirs d'obus et si les parties rapides ne vous évoquent pas des rafales de "bastos", attelez-vous alors à découvrir des riffs neufs, accompagnés de refrains (une première ainsi que les samples dans "Through The Ages").

Pas foncièrement différent de son prédécesseur, "The IVth Crusade" n'en reste pas moins plus accessible et plus mélodique. Imposer un style, voilà une drôle de croisade.

A lire aussi en DEATH METAL par MOX :


IMMOLATION
Close To A World Below (2000)
Brutal death de très très haute volée




PROSTITUTE DISFIGUREMENT
Left In Grisly Fashion (2005)
Brutal death vomitif mais gorgé de bons riffs


Marquez et partagez




 
   MOX

 
   MEFISTO
   POSSOPO

 
   (3 chroniques)



- Karl Willetts (chant)
- Barry Thomson (guitare)
- Gavin Ward (guitare)
- Jo Bench (basse)
- Andrew Whale (batterie)


1. The Ivth Crusade
2. Icon
3. Embers
4. Where Next To Conquer
5. Celestial Sanctuary
6. Spearhead
7. Ritual
8. This Time It's War
9. As The World Burns
10. Through The Ages



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod