Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2017 3 Excerpts From A Future Past
2020 1 Conundrum
2022 Isle Of Wisdom
 

- Style : Camel, Ufo, Uriah Heep, Rush, Rainbow, Kansas, Hawkwind, Emerson, Lake & Palmer, Deep Purple, Wishbone Ash
 

 Site Officiel (171)

HÄLLAS - Isle Of Wisdom (2022)
Par DARK BEAGLE le 18 Juillet 2022          Consultée 3198 fois

Ce qui ressemblait aux débuts à une espèce de trip sous acide devient un groupe qu’il convient de plus en plus de surveiller. HÄLLAS se montre en effet particulièrement brillant dans tout ce qu’il entreprend et cela s’entendait dès les premières notes de "The Astral Seer", superbe morceau d’ouverture d’un "Excerpts From A Future Past" hissé au rang de chef d’œuvre par de nombreuses personnes l’ayant écouté. Les Suédois pratiquent un Hard Progressif très spatial, hérité des grands noms des années 70 dans le genre, tout en incluant quelques tendances plus Heavy que l’on associerait plus facilement aux ‘80 ; le tout est évidemment très séduisant. L’interrogation était de savoir si HÄLLAS allait faire la passe de trois ou s'il n'allait pas être capable de supporter le poids placé sur ses épaules.

La pochette n’est pas une très grande réussite, elle semble un peu mal dégrossie même si on voit à peu près ce que le groupe essaie de faire passer comme message. Après, c’est du détail ici, nous restons dans ce trip cosmique qui leur va bien et l’empressement de poser le disque sur la platine se fait tenace. Les premières notes de "Birth/Into Darkness" sont un véritable plaisir. HÄLLAS semble revenir à des envies plus Heavy par rapport à "Conundrum". Mais surtout, très rapidement, l’impression que le fantôme de Robby Steinhardt va empoigner son violon pour se lancer dans la danse nous harponne pour ne plus nous lâcher tant ce morceau fait irrémédiablement penser à ce qu’aurait pu faire KANSAS par le passé. La voix de Tommy Alexandersson n’a pas tout à fait la même tessiture que celle de Steve Walsh, mais elle s’en rapproche assez pour filer un frisson.

Après, on ne va pas se mentir : HÄLLAS s’inspire certes des combos qui ont fait la légende du Prog, mais il développe son propre style. Les compositions ne ressemblent pas à des moments de quiétude tant ils sont toujours en mouvement, ils évoluent en fonction des breaks et des rebondissements dans les histoires narrées par le groupe, le tout sans durées excessives qui sont souvent le défaut de ce genre de formations. Non, les Suédois vont pour ainsi dire droit au but, comme dirait un Marseillais un peu trop obsédé par le foot, ils font des morceaux qui restent à durée humaine, mais ils les agrémentent avec beaucoup de passion dans l’écriture, jouant sur les styles avec un sens de l’équilibre qui semble inné chez eux.

Ce qui différencie également "Isle Of Wisdom" de ses deux grands frères, c’est la maturité dont il fait montre. Si les premiers opus m’avaient déjà fortement convaincu, celui-ci les dépasse. Pas de grand-chose, certes, mais suffisamment pour que cela soit souligné. "Isle Of Wisdom" c’est un bonbon format Rock Progressif. On veut d’abord en écouter un petit bout, puis un peu plus et au final, il finit par tourner en boucle sans que l’on s’en rende compte. On se laisse facilement prendre au jeu d’un "Earl’s Theme" que sa poésie rapproche de YES, on accroche aux cavalcades de claviers d’un "Gallivants (Of Space)" et on succombe aux élans épiques de "Stygian Depths". Et aussi, le groupe galvanise ses titres avec des pulsions plus Metal, parfois très proches de ce qui se faisait du temps de la NWOBHM.

Si l’on pouvait craindre un rendu final instable, il n’en est rien. Nos Suédois parviennent à doser les éléments avec beaucoup de justesse. Le clavier ne prend pas le pas sur le reste, la section rythmique sait se mettre en valeur, les guitares sont bien présentes et se veulent agressives par moments, donnant tout le mordant qu’il faut à un groupe comme HÄLLAS pour clairement se sentir à son aise et, par ce biais, sortir du lot. Pour ceux qui ont raté les deux premiers épisodes, n’hésitez pas à les écouter avant celui-ci pour vous imprégner de l’univers du groupe, entre sa cosmologie et son phrasé mélodique qui fait mouche, irrémédiablement. Ils permettent de comprendre ce qui est fait et d’apprécier d’autant plus cet "Isle Of Wisdom" excellent d’un bout à l’autre, dont la seule faiblesse serait peut-être cette impression familière, née de leurs sources d’inspirations mêlées qui a un doux parfum du passé.

HÄLLAS propose donc un Rock Progressif de qualité, qui s’émancipe de ses concurrents actuels tout en ayant pourtant une formule similaire, en tapant là où c’était bon, quand les modèles étaient bons. L’agrémentation Hard Rock parfois plus poussée et surtout un sens du convenable au niveau de la longueur des morceaux leur permet clairement de tirer leur épingle du jeu, le concept spatial n’étant pas des plus originaux et surtout, il s’avère tout de même relativement secondaire sur l’ensemble de l’œuvre, elle n’en est plus une pièce-maîtresse, mais il faudrait voir cela comme un rappel des œuvres précédentes. Alexandersson et sa bande n’avaient plus grand-chose à prouver, mais cela ne les a pas empêchés de se sublimer pour offrir un des meilleurs albums du genre de cette année 2022, tout en lyrisme et efficacité brute.

Si vous cherchez un espoir du Rock Progressif en cette décennie qui commence bien mal, un combo capable de faire rêver ou au moins d’inspirer l’onirisme, n’allez pas plus loin, vous l’avez trouvé. HÄLLAS coche toutes les cases. Il effectue un travail titanesque et délivre avec "Isle Of Wisdom" un album époustouflant et surtout passionnant de bout en bout. Alors que YES s’enfonce de plus en plus dans les limbes de l’oubli, que GENESIS a tiré sa révérence avec un Phil Collins au bout du rouleau, que certaines légendes du passé ne sont plus qu’un souvenir lointain qui continue à hanter les vieux fans du genre, la relève est là. Elle est jeune, elle est respectueuse du passé et elle s’affranchit de certaines contraintes pour proposer des albums frais, réjouissants et divertissants. HÄLLAS se place ici comme le chef de file d’une nouvelle vague de Progueux, fier mais pas arrogant et dont cet "Isle Of Wisdom" est le nouvel étendard. Bravo messieurs, c’est du grand art.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par DARK BEAGLE :


Louise Patricia CRANE
Deep Blue (2020)
La belle et la banshee




HÄLLAS
Conundrum (2020)
Histoire sans fin ?

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez






 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Tommy Alexandersson (chant, basse)
- Marcus Petersson (guitare)
- Alexander Moraitis (guitare)
- Kasper Eriksson (batterie)
- Niklas Malmqvist (claviers)


1. Birth/into Darkness
2. Advent Of Dawn
3. Earl's Theme
4. The Inner Chamber
5. Elusion's Gate
6. Gallivants (of Space)
7. Stygian Depths
8. The Wind Carries The Word



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod