Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Oratory

BEHOLDER - Wish For Destruction (2002)
Par MALPHAS le 3 Avril 2003          Consultée 2460 fois

Voici enfin le nouvel opus de ce tout jeune groupe de métal symphonique.
Comme nous avons pu le constater dans leur premier album, ces musiciens possèdent des qualités exceptionelles, notamment le fait d avoir inséré dans le groupe deux voix, dont celle d'une femme, Leanan Sidhe, qui ajoute une douceur sur la violence des musicos et la voix Rauque du chanteur, Patrick Wire.

Le deuxième volet, "Wish For Destruction" est assez différent du premier. En effet, celui-ci est tout de même plus violent question musique, mais aussi dans la voix dans par exemple "Beyond Science" et "Here comes the way". Cependant des chansons telles que "World Leader" garde une belle mélodie au piano qui est grandiosement suivi d'un solo de guitare; de plus ils y ont ajouté un rythme assez original.
On remarquera une touche à la Metallica dans certaines chansons comme "7even", que l'on pourra comparer à "Battery" de l'album "Master Of Puppets". Un rythme plutôt Rock'n'Roll est à souligner dans "Bleeding Town" sur leur touche personelle. La musique "DeadLock" qui n'a pas de paroles, offre un moment de calme agréable qui repose les oreilles avec une belle mélodie au piano de Mark Vikar, avant de reprendre du Speed dans "Failure 617" qui possède un solo de piano d'une beauté magnifique.

Comme dans le premier opus, Beholder affirme son identité en faisant de leur chanson une histoire. L'album "The Legend Begins" donnait l'évolution d une bataille dans l'esprit RPG (Jeu de Rôle); Ici, il s'agit d'une préparation à une guerre redoutable avec des Clones (dans "failure617"). Original me direz-vous mais cette chanson laisse un peu à désirer niveau parole. La dernière chanson met, rien que par son titre, un terme à la menace "Ultimate Elimination".

J'oubliais une nouveauté sur cet album, une piste vidéo est venu s'ajouter mettant à jour les membres du groupe!!! Entre nous, elle n'est pas originale et laisse réellement à désirer. Leur jeu d'acteur n'est pas au top surtout celui du chanteur, les musicien font semblant, et pas besoin d'être musicien pour le voir, le point positif c'est Leanan qui est magnifiquement bien filmé sur des plans qui l'avantage plutot bien, et la scene finale est la meilleure. Bref peuvent mieux faire.
Ainsi s'achève cette chronique qui je l'espère vous aura assez renseigné sur ce nouvel album. Le mot de la fin?? et bien moins bien que le précédent mais vaut le coup d'être écouté tout de même.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE :


LACRIMOSA
Lichtgestalt (2005)
Du metal sympho ? Non, du sympho metal...Divin !




SKYLARK
Divine Gates Part I: Gate Of Hell (1999)
Metal symphonique


Marquez et partagez




 
   MALPHAS

 
  N/A



- Patrick Wire (chant)
- Leanan Sidhe (chant)
- Markus Mayer (guitare)
- Matt Treasure (guitare)
- Mark Vikar (clavier)
- Andy Mckein (basse)


1. Creation
2. Wish For Destruction
3. 7even
4. World Leaders
5. Beyond Science
6. Bleeding Town
7. Here Comes The Fire
8. Deadlock
9. Failure 617
10. Ultimate Elimination



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod