Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sweet Needles
- Membre : Obituary

ANDREW W.K. - God Is Partying (2021)
Par ANIMA le 6 Décembre 2021          Consultée 992 fois

ANDREW W.K. est un personnage qui m’est énormément sympathique. C’est un gros fêtard qui balance partout des discours assez wholesome sur la teuf, l’amitié, être une bonne personne, toussa toussa. Pour dire à quel point c’est pas sa musique qui m’a fait découvrir le bonhomme, c’est le fait qu’il ait été invité à un panel de convention brony pour parler de ce genre de choses (d’ailleurs, à l’heure où j’écris ça, c’est ce que j’écoute plutôt que son dernier album). Voilà, c’est un gars bien qui semble renvoyer que du positif. Après pour ce qui est de la musique, ça fait quand même depuis 2001 qu’il sort des albums (sept en tout) et si j’apprécie énormément son premier "I Get Wet" qui est juste un concentré de Hard Rock festif et fun, je suis par contre moins connaisseur du reste qui est parti sur des terres plus Pop Rock.

Vient ensuite cette année 2021 où, sorti d’un peu nulle part, Andrew annonce signer avec rien de moins que Napalm Records et sors un single avec eux. Ce single, c’est "Babalon", et ce fut assez surprenant de l’entendre avec un son plus typé Heavy et quelque chose avec un ton plus sérieux. Donc autant dire que j’étais très curieux et impatient d’écouter ce "God Is Partying".

L’album est un gros melting-pot de Hard Rock, de Pop Rock et de Heavy Metal. On passe ainsi les cinquante minutes à osciller dans ces eaux-là avec plus où moins de succès selon les morceaux. "Babalon" par exemple, les riffs bien Heavy sont assez cool et l’intro donne la niaque, mais les couplets assez poussifs n’arrivent pas à faire suffisamment ressortir un refrain sympa. On peut comme ça piocher une partie des morceaux et trouver le truc qui fait qu’ils ne fonctionnent pas totalement. Là encore je peux parler de "Stay True To Your Heart" qui noie un peu le chant mielleux de son refrain sous une tonne de guitares, ou "Remember Your Oath" qui est juste la balade oubliable de l’album.

Par contre, une autre partie est quand à elle vraiment réussie. Déjà, l’ouverture "Everybody Sins", lourde et intense qui devient de plus en plus grandiose au fil de sa progression. "No One To Know", chouette balade qui devient de plus en plus lumineuse à chaque refrain pour briller de mille feux sur son climax avec son clavecin et son chœur. Allez, on a encore le quasi-Indus "I’m In Heaven" qui est juste exceptionnel de lourdeur ou "I Made It", plein d’optimisme communicatif. Non vraiment, je dévoile pas tout pour pas faire un track-by-track mais quand les morceaux fonctionnent, ils sont juste excellents comme pas permis.

Si le début de l’album jusque "I’m In Heaven" est somme toute vraiment cool à écouter malgré ses cafouillages, la deuxième moitié est plus compliquée, déjà le trio "Remember Your Oath", "My Tower" et "And Then We Blew Apart" fait office de bon gros ventre mou en enchaînant trois morceaux calmes à la suite dont un qui dure quand même six minutes, c’est long. Trop long même. Et c’est assez con parce que clairement, "I Made It" me semble faire office de récompense salvatrice disant "Bravo mon gars, tu as survécu à l'ennui !" (le titre est quand même assez évocateur d’ailleurs) et "Not Anymore" clôture le tout là aussi en fanfare et dans la joie. Je suis peut-être dur avec ces morceaux, mais vraiment ce genre de ballade, c’est pas pour moi, si vous êtes client, vous aurez pas mon problème, mais franchement ça passe difficilement pour moi au point de skipper ces morceaux.

"God Is Partying" reste malgré tout une bonne surprise de cette année. Malgré son ton plus sérieux et un peu plus sombre que ce à quoi j’étais habitué en étant biberonné par "I Get Wet", l’album reste une sacré décharge positive foutant bien la pêche quand il se lâche. Dommage qu’il se vautre dans son ventre mou parce que sinon, ça aurait été excellent du début à la fin.

A lire aussi en HARD ROCK :


POISON
Greatest Videos Hits(dvd) (2001)
Hard rock




MOTÖRHEAD
Stone Deaf Forever (2006)
Qu'est ce que vous dites docteur?


Marquez et partagez




 
   ANIMA

 
  N/A



- Andrew W.k (chant, claviers)
- Erik Payne (guitare)
- Dave Pino (guitare)
- Amanda Lepre (guitare)
- Gregg Roberts (basse)
- Clark Kegley (batterie)


1. Everybody Sins
2. Babalon
3. No One To Know
4. Stay True To Your Heart
5. Goddess Partying
6. I'm In Heaven
7. Remember Your Oath
8. My Tower
9. And Then We Blew Apart
10. I Made It
11. Not Anymore



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod