Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ADAMANTIS - Far Flung Realm (2020)
Par JEFF KANJI le 29 Juin 2021          Consultée 542 fois

Invincible, indestructible. C'est le génitif du grec adamas qui donne son nom à cette nouvelle formation Power Metal fondée autour de deux Espagnols qui se sont rencontrés dans les clubs de Madrid avant de migrer sur Boston et de faire la jonction avec les trois Américains de la bande. Adamantis pour invincible, indestructible. Fait du Power Metal le plus riffu, assez marqué par le riffing à l'américaine, le quintette s'inscrit pourtant dans un Power très européen dans l'esprit, quelque part entre FIREWIND et BRAINSTORM, toutes guitares dehors donc.

Alors pourquoi ADAMANTIS ? Il se trouve que lorsque vient la période des tops de fin d'année, j'aime bien aller fouiner à droite à gauche pour voir si mes coups de cœur ont été remarqués par d'autres et observer les tendances, ainsi que, pourquoi pas, découvrir quelques perles. Et parmi la pléthore de disques auxquels je n'ai laissé qu'une oreille peu emballée, ou pas assez pour avoir envie d'y consacrer le sérieux nécessaire pour l'aborder, il y a quelques noms qui se sont distingués ; A SOUND OF THUNDER en fait partie, c'est également le cas d'ADAMANTIS, dont la pochette dans un style peint à l'ancienne m'a tout de suite plu. Au fil de mes pérégrinations, j'apprenais que la tête pensante du projet, son batteur Evgeny Gromovoy, voue une admiration sans bornes à BLIND GUARDIAN, ayant même pris des cours avec master Thomen Stauch lui-même. Voilà de quoi me mettre dans de bonnes dispositions.

Et effectivement, il y a un côté assez pur dans le Power d'ADAMANTIS qui séduit instantanément, même si me concernant je ne me suis réveillé qu'à partir du quatrième titre, "Puppeteers Bane", dont le mouvement rythmique et mélodique m'a accroché d'entrée. J'aime aussi assez la production, claire, nette et sans bavure, même si elle manque peut-être d'un poil de coffre pour rivaliser avec les grands du genre. Mais pour rester dans une comparaison équivalente, elle se rapproche un peu de celle du "Speech Of Freedom" de MENTALIST, pas étonnant quand on s'aperçoit que c'est le même producteur derrière la console, à savoir Christian Moos (batteur d'EVERON).

Power Metal assez pur, avec juste quelques renforts de clavier discrets (en cela l'introduction "Into The Realm" peut envoyer un signal pas très clair) mais assez classique également hein. Alors ça tabasse, sans assourdir l'auditeur, avec une batterie et des guitares largement mises en avant, le chant ne présentant rien de plus qu'une belle maîtrise, son interprétation ne me transmettant rien. Alors certes ADAMANTIS nous sert parfois de charmantes ritournelles ("Imagination"), mais peine sérieusement à se démarquer de la pléthore de groupes de deuxième division qui évoluent dans le style.

Comme très souvent, tout cela est bien fait, les moyens sont mis pour que ça sonne professionnel et carré, mais il manque ce supplément d'âme qui fait d'un album cool d'un groupe de potes qu'on aime bien une association de musiciens qui dégage une personnalité marquée et qui nous donne envie de le suivre sur son chemin encore mal dégrossi. ADAMANTIS est jeune certes, mais même s'il se dégage une réelle sincérité dans son propos et son écriture, cela ne suffira pas à me faire acheter l'album, par ailleurs suffisamment aéré (la ballade acoustico-orchestrale "Second Sight" est en cela une bonne surprise) pour ne pas donner dans l'indigeste.

Peut-être un groupe à suivre en tout cas, qui m'apparaît potentiellement plus prometteur que MENTALIST, même si les deux groupes partagent les mêmes tares et le même classicisme.

Note réelle : 2,5/5.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


SONATA ARCTICA
Stones Grow Her Name (2012)
Divine Finlande

(+ 3 kros-express)



JUDICATOR
Sleepy Plessow (2013)
Sans souci


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Jeff Stark (chant)
- Jeff Taft (guitare)
- Javier Estrada (guitare)
- Cody Pelchat (basse)
- Evgeny Gromovoy (batterie)
- -
- Elisa C. Martin (chant sur 8)
- Matt Kreis (guitare solo sur 4)


1. Into The Realm
2. Unbound Souls
3. Misbegotten Dream
4. Puppeteers Bane
5. Fire And Brimstone
6. Imagination
7. Journey's End
8. Oracles Prophecy
9. Second Sight
10. Siege Of Arkona
11. Voron (the Ravensong)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod