Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lovebites
- Membre : Loudness
 

 Site Officiel (572)
 Myspace (527)
 Chaîne Youtube (657)

X JAPAN - On The Verge Of Destruction (1995)
Par JEFF KANJI le 21 Octobre 2020          Consultée 469 fois

Comme je commence à l'évoquer sur mon papier sur "Art Of Life Live", les témoignages en concert de X JAPAN sont légion, surtout au vu de leur faible nombre d'albums (cinq jusqu'à "Dahlia" et en comptant "Art Of Life"). Pour autant, en parangon du Visual Kei, la retranscription sur bandes des prestations du groupe se heurte à un problème de taille : l'importance capitale de l'aspect visuel justement. Ainsi, il sera toujours bien plus intéressant et immersif de regarder l'un des nombreux concerts tournés entre 1989 et 1997.

Mais, objecterez-vous avec raison, un album live doit pouvoir proposer cette immersion par lui-même, sans qu'on ait forcément besoin du visuel n'est-ce pas ? Je suis tout à fait d'accord avec ça, même si dans l'absolu la pleine dimension d'un concert peut difficilement se priver du visuel, l'intérêt d'un album live est de proposer justement une expérience immersive. "On The Verge Of Destruction" est un Live à deux visages : un best of live des trois premiers albums, et sur ce point on a vraiment le nec plus ultra, n'oubliant aucun classique, même si on objectera qu'un "Say Anything" (il servait d'outro sur bande) aurait largement pu s'y faire une place au vu de la tournée couverte. On aura même droit à une version acoustique de "Voiceless Screaming" avec un Taiji qui excelle autant guitare en main qu'avec sa basse, et qui assure du côté des chœurs, des versions totalement survoltées de "Desperate Angel", "Kurenai" ou encore de l'emblématique "X".

Ça c'est pour la part de lumière, et la prestation des musiciens, l'urgence et la dextérité méritent clairement les éloges. De l'autre côté, il faut tout de même se fader quinze minutes de solo de batterie, mais qui passe pas si mal que ça en définitive avec son fond sonore constitué de bruitages et de morceaux classiques, ponctué par un paisible air sur la corde de Sol de BACH, mais c'est que derrière il y a un quart d'heure de délires de hide, entre boucleur, effets sonores (en particulier sur la voix), une sorte de plongée vers la folie assez difficile à supporter même en étant fan. Encore une fois avec le visuel, même si c'est un peu long, on s'en sort un peu mieux. Et c'est là qu'on est content d'avoir un lecteur cd et la possibilité de zapper des pistes, pour passer directement à "Voiceless Screaming" rehaussé d'un violon, plus intimiste et qui fait du bien après le déluge de décibels déversé par les Japonais.

Le second cd, après le solo de batterie mégalomaniaque de Yoshiki, propose un deuxième solo au piano, heureusement bien plus court, s'enchaînant avec "Unfinished" où le piano-voix avec Toshi fonctionne très bien. Ce que je ressens, c'est que le groupe a un peu de mal à se relancer à ce stade du concert, et ce malgré des guitares absolument limpides, contrastant avec les chœurs dégueulasses de hide enfin de retour sur scène après vingt minutes de pause. Mais après c'est la folie furieuse avec ce "Orgasm" de quasi vingt minutes menées à un rythme échevelé et où on n'a pas le temps de s'emmerder, et ce quand bien même on ne comprend pas un traître mot de ce que raconte Toshi. Ah d'accord les mecs s'économisaient en fait… Et je ne vous ferai pas l'injure de vous faire le déroulé des autres titres, tous d'énormes bombes à fragmentation avec en point d'orgue un "Endless Rain" en forme de communion, entonné inlassablement par le public pendant de longues minutes après la sortie du groupe de scène.

Sortie de scène chargée d'émotion, on aurait envie de dire "bien sûr, il s'agit d'X JAPAN", qui a poussé le concept au rang d'art, mais il faut savoir que le départ de Taiji a été annoncé, signant la fin d'un cycle pour le groupe, et ce concert capté le 7 janvier 1992 était son dernier. Il excelle une nouvelle fois, proposant une prestation musclée, groovy, et ça n'est rien à côté de son immense charisme scénique dont ce "On The Verge Of Destruction" nous prive au format cd. Ce Live, d'autant plus, mettra du temps à sortir, puisqu'il faudra attendre le 1er janvier 1995 pour le voir fleurir les bacs des disquaires de Shibuya ou Shinjuku… Le lendemain de deux super-concerts donnés au Tokyo Dome (et qui sortiront bien plus tard en vidéo sous le titre "White Night").

Alors certes "On The Verge Of Destruction" est une sortie importance dans la carrière d'X JAPAN car elle marque clairement la délimitation entre deux ères ; dernier enregistrement avec Taiji, dernière sortie à paraître sous le nom de X, mais au regard de ce que nous avons désormais à disposition, elle présente un intérêt pour le moins mesuré, surtout en comparaison de son pendant vidéo (qui reprend fatalement exactement la même bande-son) déjà sorti, lui, en novembre 1992 sous le titre "Visual Shock Vol. 4 – 1992.1.7 – Tokyo Dome Live – On The Verge Of Destruction". Un bon témoignage donc de la fougue d'X JAPAN et un bon best-of live, mais non exempt de défauts qui alourdissent considérablement le plaisir d'écoute. Quitte à écouter un Live en CD, "The Last Live" semble une meilleure alternative, voire même le "Live In Hokkaido 1995.12.4 Bootleg".

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


ARCHON ANGEL
Fallen (2020)
Le SAVATAGE sauce piémontaise




JUDAS PRIEST
Turbo 30 [2017] (1986)
À préférer au "Priest… live!"


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   CONCERTO MOON

 
   (2 chroniques)



- Yoshiki (batterie, piano, claviers)
- Toshi (chant)
- Hide (guitare)
- Pata (guitare)
- Taiji (basse)


1. Prologue (~ World Anthem)
2. Silent Jealousy
3. Sadistic Desire
4. Desperate Angel
5. Standing Sex
6. Drum Solo
7. Hide の部屋
8. Voiceless Screaming

1. Piano Solo ~ Swan Lake
2. Es Dur のピアノ線
3. Unfinished
4. Celebration
5. オルガスム(orgasm)
6. 紅 (kurenai)
7. Joker
8. X
9. Endless Rain



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod