Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


2012 Uncivilized
2013 Puzzled
 

- Style : Dream Theater, Circus Maximus, Pagan's Mind, Lost In Thought, Fractal Cypher
 

 Site Officiel (6)
 Bandcamp (8)
 Chaine Youtube (10)

BAD SALAD - Puzzled (2013)
Par HAPLO le 17 Mai 2020          Consultée 282 fois

Certains groupes connaissent un destin bien singulier… le combo brésilien BAD SALAD fait partie de ceux-ci.
...
Il était une fois, dans le Royaume mélodique du Metal Prog, trois jeunes musiciens brésiliens particulièrement doués, personnifiés tant par leurs aptitudes à maîtriser leurs instruments respectifs (guitare-basse-batterie) que par leur passion commune et immodérée pour le grand frère nord-américain DREAM THEATER. Menés par le guitariste-arrangeur-mixeur Thiago Campos (barbu), nos trois compères décidèrent de se lancer sous leur propre bannière ; à cela prêt que le reste du trio étant composé d’un bassiste (Felipe, frère de Thiago, barbu !) et d’un batteur (Caco Gonçalves, chauve et légèrement barbu !), il décidèrent de recruter un chanteur (pas barbu !) croisé à l’occasion d’un tribute vidéo de leurs idoles américaines préférées…
L’équipe s’estimant alors au grand complet, mais la formation de prédilection réclamant la présence d’un clavier, une relation de studio était prestement invitée aux sessions d’enregistrement… Puis rapidement remerciée dés la clôture de celles-ci.

Ce mini-conte de fées donnera la naissance à une première livraison studio, "Uncivilized", en juillet 2012, dont la couverture énigmatique n’était pas sans rappeler la pilosité de certains membres du combo, tout en délivrant une musique technique, énergique et structurée qui, tant dans le fond que dans la forme, faisait clairement allégeance au Théâtre du Rêve. Mais preuve de feelings et d’ingéniosité artistique, les brillants élèves ne se laissent pas emprisonner par ce modèle : la force de cette formation (et ce qui fait accessoirement son charme !) est d’être parvenue à imprégner de son art des terrains déjà parcourus par tant d’autres. Riche sans être étouffante, mélodique et ponctuellement catchy sans tomber dans la mièvrerie, la musique de BAD SALAD, tout en s’appuyant sur des figures de style chères aux fans de DT, impose néanmoins sa patte, ses riffs, sa pêche, ce qui donne un album, qui bien que consistant, reste suffisamment aéré pour être digeste.

Pris par un engouement local découlant logiquement de cette première sauce réussie, BAD SALAD envisage alors une série de concerts… Oui mais du coup sans claviers monsieur ! Recruté dans cette optique « live », le talentueux claviériste coréen Junghwan Kim rejoint alors la troupe avec laquelle il tourne durant toute la saison 2012-2013. Mariage heureux s'il en est car au sortir de cette expérience les musiciens ont du mal à se séparer de cette précieuse pièce rapportée et envisagent alors un « après » qui consisterait à immortaliser quelques compos en sa compagnie histoire de contenter les fans et de retrouver cette ferveur en studio…. l’idée de l’EP est née !

Nommé très opportunément « salade d’été 2013 », ce projet qui va être mené avec l’appui financier bienvenu des fans (via crowdfunding) doit permettre l’enregistrement de trois titres inédits et le tournage des clips vidéos afférant (deux seulement seront finalement réalisés). Sorte de compilation de « bonus tracks with notorious guest » à "Uncivilized" paru un an et demi plus tôt, "Puzzled" sort ainsi le 30 octobre 2013, fort de trois titres sensés sceller l’amitié artistique des Brésiliens et du Coréen.

Premier constat à l’épreuve de l’écoute : BAD SALAD est toujours bien vivant, talentueux et inspiré ! Les Brésiliens proposent, dans la suite logique de leur premier album, une musique technique, pleine et fichtrement prenante où le duo batterie-guitare détient la part belle (le batteur qui sommeille en moi trouvant même que la grosse caisse tape un tantinet trop fort par endroits !). Junghwan Kim vient assaisonner ce mélange déjà épicé avec un jeu très musical, délié et nous livre moult jolies lignes mélodiques et autres soli inspirés. Sa présence n’est donc pas symbolique et justifie en quelque sorte cette jolie balade en trois temps.

Le temps d’un BAD SALAD résolument impérial aussi bien dans sa technique que dans son sens de la montée en puissance mélodique : La voix coléreuse et éraillée de Denis Oliveira collant parfaitement à des accélérations progressives qui débouchent sur un refrain inspiré et accrocheur entraîne littéralement l’auditeur vers ce bridge princier où les musiciens se jouent d’alternances entre moments paisibles et passages martelants sur lesquels les riffs de Thiago crépitent littéralement d’énergie libérée… tout est dit!

Puis le temps d’un BAD SALAD agressif et rentre-dedans sur un créneau ultra rythmé et fleurtant volontairement avec les frontières de la démo technique. La voix porte cette violence et la transmet par des passages hurlés qui font écho aux rythmiques abrasives ainsi qu’aux breaks omniprésents... Nos apprentis cuistots indiquent ici qu’ils possèdent l’étoffe de chefs mais demeurent sur des sentiers déjà fréquentés et ont peut-être omis d’y glisser une petite pincée d’émotion / d’humanité.

Enfin le temps d’un BAD SALAD qui fait dans la gentille baladounette qu’on avait sans doute pas osé placer sur "Uncivilized" et dont on pourra éventuellement retenir le bridge aux relents latino débouchant sur un solo de guitare en accélération synchronisée avec la base basse-batterie... Qui laisseront un souvenir sympathique mais pas immortel et encore moins indispensable.

Mais tu auras raison de me le rappeler, ô lecteur attentif, j’ai entamé cette chronique en parlant de destin bien singulier : car nonobstant les petits défauts mineurs relevés ici et là par Maître Pinailleur derrière son clavier, BAD SALAD fait honorablement le job et propose donc, en sus d’un très bon album initial, un EP "Puzzled" (de près de 30 min) qui tient globalement la route et a dû ravir les fans en son temps… Et bien, c’est qu’à l’image de certains contes de fées où le héros, après avoir rempli sa quête, disparaît dans un nuage d’étincelles avec un bruit de bouchon, le gang des frères Campos a tout simplement cessé d’exister et de produire : site officiel figé en 2015, compte Facebook rouillé aux communications erratiques et enfin chaîne YouTube dont les dernières publications correspondent aux vidéos citées plus haut… Le combo semble ainsi être resté bloqué sur ses livraisons (certes abondantes) de 2012 et 2013… Pour se murer dans un silence et une absence qui n’augurent rien de bon dans le royaume merveilleux mais cruel (voire élitiste !) du Métal Prog...

C’est donc paré de mon plus beau costume de fée (celui avec les bas résilles et les ailes bleues !) que je me transporte dans les songes de Thiago Campos, guitariste brillant et cheville ouvrière des BAD SALAD pour lui susurrer à l’oreille que j’accorde un affectueux 3/5 à "Puzzled" ; dernière trace musicale d’un groupe talentueux et inspiré avec lequel nous aurions bien aimé pouvoir dire : « ils vécurent de leur musique et eurent de nombreux fans ».

- pour le meilleur de la crème du Prog : "Pain That Binds Us",
- pour la tuerie technique mais un chouïa sans âme : "Deep Roots",
- pour la sucrerie en pilotage automatique : "Moonlight".

A lire aussi en METAL PROG par HAPLO :


The CHRONICLES PROJECT
When Darkness Falls (2015)
Le pari gagné des voleurs d'âmes !




FRACTAL CYPHER
Prelude To An Impending Outcome (2018)
Comme des grands !


Marquez et partagez




 
   HAPLO

 
  N/A



- Denis Oliveira (voix)
- Thiago Campos (guitares)
- Junghwan Kim (claviers)
- Felipe Campos (basse)
- Caco Gonçalves (batterie)


1. Pain That Binds Us
2. Moonlight
3. Deep Roots



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod