Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (20)
Questions / Réponses (5 / 32)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gotthard, Sideburn, Drivin N' Cryin, Mc Queen Street, Kix, JohnИy Crash, Buckcherry, Cinderella, Soul Doctor
- Membre : Dio, Uriah Heep, The Firm
- Style + Membre : Damage Control
 

 Highway To Acdc (3513)
 Site Officiel Du Groupe (1851)

AC/DC - If You Want Blood.... (1978)
Par CHAPOUK le 20 Août 2014          Consultée 4235 fois

Ah ce Live mythique ! Déjà quand j’avais 7 ans je volais la cassette à mon père pour l’écouter toute la journée en boucle. Je l’ai tellement fait tourner dans mon lecteur que la bande est plus qu’usée, tout ce qu’on peut entendre actuellement c’est une bande de chats/chinois qui semblent très agacés.
Ce premier live d’AC/DC réalisé pendant le Powerage Tour est le seul Live enregistré (avant la sortie récente du "Let There Be Rock") où Bon Scott apparaîtra ! Et d’ailleurs le bonhomme ne se ménage pas : Monsieur braille tout du long comme si c’était son premier concert, devant un public qui semble électrisé et surtout ultra réceptif. Bref un Bon Scott en grande forme, ajouté à une set-list « best-of » de l’époque, ça donne du lourd, ou juste "If You Want Blood… You've Got It".

Dès l’intro de "Riff Raff" ça bombe sévère ! Bon, Angus et Macolm, sont déchaînés, et rendent le morceau incandescent. Qu’est-ce que j’entends par un « morceau incandescent » ? Ben vous devez sûrement comprendre la métaphore malgré vous, je pense. Vous savez c’est le genre de titre qui, quand il est joué en intro d’un concert, fout carrément le feu à la fosse et déchaîne le public pendant quasi toute la durée du set. Ben c’est pareil avec "Riff Raff" écoutez le public qui pète un câble dès le premier riff, on sent que AC/DC est là pour envoyer du bois, et que scéniquement les gens vont prendre une baffe ce soir.

Tout s’enchaîne parfaitement et à 200 à l’heure : les titres sont largement plus dynamiques qu’en studio. "Bad Boy Boogie", a un groove de malade, sur ce titre Angus improvise et galvanise la foule, en lui offrant au passage un petit striptease, pour mieux la calmer par la suite avec le célèbre Blues "The Jack". Ce titre qui habituellement m’emmerde lorsqu’il est joué en live, car il s’éternisera. Dans le cas présent retient carrément mon attention, puisqu’il est d’une durée relativement courte (plus courte que la version studio) et parce que le jeu de répliques qui se déroule entre Bon Scott et Angus est terrible. Le groupe nous prouve là qu’il excelle dans le Hard Bluesy de qualité.

Le célèbre "Problem Child" précède "Whole Lotta Rosie" qui balance encore une autre baffe en travers de la tronche du public. Ce dernier appuie les célèbres riffs d’intro en hurlant le prénom de « Angus » afin de l’encourager à tout faire péter niveau jeu de scène ! L’enchaînement de "Rock’N’Roll Damnation" et son Rock bon enfant, de ce "High Voltage", que l’ami Bon Scott rend électrique grâce à son chant de furieux, et de ce "Let There Be Rock" qui sent la sueur à plein nez tellement il est animé par l’énergie des zikos (en témoigne le solo final), est un magnifique bouquet final pour clôturer ce concert. Mais il reste encore "Rocker" pour mettre LA dernière claque public, disons que c’est le nœud autour du bouquet ! La chanson, j’ai l’impression, speede un chouïa moins que la version studio, mais elle a tout de même une super pêche, et le mérite de ne pas faire décéder le public qui a survécu à ses invitations précédentes au pogo. C’est sur les acclamations de ce dernier que le skeud se terminera comme il a commencé.

Ce disque aura le statut de meilleur Live d’AC/DC jusqu’à ce que sorte celui de 1992 qui le détrônera. Et pourtant les deux ne sont pas comparables ; il y a des titres juste monstrueux qui te hérissent les poils en 1992, mais sur ce "If You Want Blood… You’ve Got It" c’est toute une ambiance qu’il y a, et dès les premiers cris de la foule tu te retrouves littéralement devant la scène. Et tout ça sans forcer sur les hallucinogènes et sans avoir une imagination débordante…

Un Live qui ravira aussi bien le fan de la première heure, qui a droit à une compil fracassante des 5 premiers skeuds du groupe, que celui qui découvre le groupe et ne veut pas se taper tous les albums pour trouver du bon AC/DC.

A lire aussi en HARD ROCK par CHAPOUK :


AEROSMITH
Nine Lives (1997)
Miaou miaou

(+ 1 kro-express)



RIVAL SONS
Great Western Valkyrie (2014)
Les RIVAL SONS prennent de la drogue

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
   JANETHEFUCKINJURIST

 
   (2 chroniques)



- Bon Scott (chant)
- Angus Young (guitare)
- Malcom Young (guitare)
- Cliff Williams (basse)
- Phil Rudd (batterie)


1. Riff Raff
2. Hell Ain't A Bad Place To Be
3. Bad Boy Boogie
4. The Jack
5. Problem Child
6. Whole Lotta Rosie
7. Rock'n' Roll Damnation
8. High Voltage
9. Let There Be Rock
10. Rocker



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod