Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SACRED SON - Arthurian Catacombs (2019)
Par T-RAY le 30 Mars 2020          Consultée 1283 fois

Passé le buzz du premier album et de sa pochette géniale, que reste-t-il du phénomène SACRED SON ? Nombreux sont ceux qui ne voyaient dans le projet musical de Dane Cross qu'une lubie sans lendemain, une initiative destinée à troller la bien-pensance Black Metal. Car, oui, celle-ci existe et dès qu'un artiste s'écarte un peu du sérieux et de l'élitisme revendiqués par le genre, il devient objet d'anathème. Un comble. Pour être tout à fait juste, cependant, SACRED SON avait une approche un brin hipster du Black Metal et imposait, incidemment, une forme d'élitisme à son concept qui n'en demeurait pas moins, musicalement parlant, fidèle aux attendus du Metal Noir. Raison pour laquelle son debut album auto-intitulé avait aussi conquis une grande part d'amateurs du genre.

Que reste-t-il de SACRED SON, donc ? Eh bien il en reste davantage encore qu'il n'en existait en 2017. Parce que Dane Cross a constitué un véritable groupe autour de lui, le libérant ainsi des nombreux instruments dont il jouait lui-même sur "Sacred Son" et le laissant à la seule composition, à la basse et au synthé. Les trois musiciens qui l'accompagnent désormais viennent tous de la scène extrême britannique et la cohérence qui résulte de ce travail en commun fait plaisir à entendre, j'y viendrai. Il reste davantage de SACRED SON aujourd'hui que deux ans plus tôt parce que, aussi, sa proposition musicale s'est enrichie. Ainsi, "Arthurian Catacombs" ressemble davantage à un album que n'y ressemblait son prédécesseur.

Déjà parce qu'il est lui aussi plus cohérent, donne enfin l'apparence d'un tout et non d'une collection de quatre morceaux radicalement différents et compilés sur un même disque. Ici, il y a une structure, que les instrumentaux que sont "Ossuary I", "Ossuary II" et "Ossuary III", de vrais titres d'Ambient, contribuent à camper. Ce sont eux qui donnent le sentiment de plonger au plus profond des catacombes de Camelot à la recherche des reliques des Chevaliers de la Table Ronde. S'ils ne brillent pas par leur inventivité, ces trois morceaux, les seuls interprétés par Dane Cross en solo, ont le mérite d'amplifier l'atmosphère contemplative qui se dégage du deuxième opus studio de SACRED SON.

Cette atmosphère, elle est présente sur l'ensemble du disque, et même sur les passages les plus violents, qui constituent essentiellement la première partie de trois des quatre morceaux joués en groupe, exception faite du réussi "A Grave Countenance", qui commence lentement, lui, pour s'achever tout schuss. Lors de ces passages pied au plancher, le quartette nouvellement constitué vient rappeler que SACRED SON ne joue pas du Black Metal par hasard et qu'il le fait avec conviction, en dépit de l'image qu'il renvoie. Dès que retentissent les premières mesures de "The Blind And Feral Whiteness", l'on se rend compte que le Black joué ici est authentique. Il l'était déjà sur le premier album, mais avec moins d'engagement et de conviction. Alors qu'ici, les rafales de tremolo picking cisaillent comme la tempête balaierait les falaises de Bretagne.

Mais même sur les tempi les plus lents, les deux gratteux, Mark Norgate, compère de Cross dans DAWNWALKER, et Stuart Gardham, font du bon travail et continuent d'installer une ambiance prenante, invitant à la contemplation. Le cœur de "Black And Lustreless Spheres" peut en témoigner, lui qui flirte parfois avec le Shoegaze, genre musical contemplatif par excellence. Ce qu'il y a d'appréciable, en sus, sur "Arthurian Catacombs", c'est que le travail des guitares ne s'arrête pas aux seuls riffs et rythmiques, comme c'est souvent le cas dans le Metal Noir. Les soli, souvent balancés sur les parties les plus lentes, ajoutent un côté épique à la musique de SACRED SON, ce qui s'avère assez bienvenu lorsqu'il s'agit de raviver, chez l'auditeur, l'imaginaire mythique et guerrier lié à la geste arthurienne.

Pour le côté épique, d'ailleurs, on peut compter sur cette pièce de plus de onze minutes qu'est "Arachnidan Appendage". Celle-ci dispose vraiment d'un souffle que l'on ressent sur ses deux tiers, avant qu'elle ne s'égare dans des passages répétitifs – ce qui ne constitue pas un problème en soi – mais sans imagination. Imagination qui, pourtant, ne fait pas trop défaut à SACRED SON sur ce deuxième album. Non, ce qui lui fait réellement défaut, c'est l'absence de pics émotionnels. Le Black Metal pouvant se passer de riffs mémorables, puisqu'il peut les compenser par l'atmosphère de malaise et d'effroi qu'il peut dégager, il ne peut, en revanche, se passer d'émotions fortes. Or, "Arthurian Catacombs" n'en suscite pas énormément.

Si tout est très bien composé et interprété, l'on ne ressent pas suffisamment, à son écoute, les tourments attendus. Car l'on n'a pas seulement affaire à une musique contemplative, ici : SACRED SON nous balance bel et bien un Black Metal rugueux et écorché entre les parties les plus Atmo et les morceaux Ambient. Pour atteindre les sommets, il lui aurait fallu mettre davantage de haine, de désespoir ou de malfaisance dans ses déferlantes de guitares. Mais il ne manque pas grand-chose, cette fois, au projet de Dane Cross pour que l'on se rappelle une bonne fois pour toutes de lui pour sa musique et non plus pour ses pochettes impertinentes. Car "Arthurian Catacombs" est assurément un album solide, écrit avec savoir-faire.

A lire aussi en BLACK METAL par T-RAY :


CROC NOIR
Mort (2018)
Soufflets, c'est jouer... Et souffrir, et hurler.




GORGOROTH
Under The Sign Of Hell (1997)
L'âge sombre de gorgoroth touche à sa fin


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Dane Cross (vocaux, basse, synthétiseurs)
- Jamie Tatnell (batterie)
- Mark Norgate (guitares)
- Stuart Gardham (guitares)


1. Ossuary I
2. The Blind And Feral Whiteness
3. Black And Lustreless Spheres
4. A Grave Countenance
5. Ossuary Ii
6. Arachnidan Appendage
7. Ossuary Iii



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod