Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL EXPÉRIMENTAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2009 Ki
  Addicted
2011 Deconstruction
  Ghost
2012 Epicloud
2014 Casualties Of Cool
  Z² - Dark Matters
  Z² - Sky Blue
2016 Transcendance
 

- Style : 6:33
- Membre : Strapping Young Lad, Steve Vai , Testament, Tenet, Lalu, Fear Factory, Dethklok, Dark Angel, Casualties Of Cool, Zimmers Hole
- Style + Membre : Devin Townsend Project
 

 Site Officiel (542)

Devin TOWNSEND - Tests Of Manhood (2019)
Par JAZ le 18 Mai 2019          Consultée 1110 fois

Retrouvons-notre Devin TOWNSEND avec ce deuxième disque exclusivement composé de démos formant le voyage "Empath". Je l’ai reçu il y a peu de temps et je peux vous dire qu’il est magnifique esthétiquement parlant, nul besoin de prendre des champis pour s’émerveiller. Devin en a d’ailleurs fait une vidéo unboxing, non l’industrie du disque n’est pas morte, tout comme celle du livre d’ailleurs (Vous avez lu “L’attrape-cœur” ?) ! Rien de mieux que de pouvoir physiquement toucher le produit des artistes, de le scruter dans le détail et d’analyser la pensée de ces derniers.

Donc là nous sommes censés nous trouver sur des idées insuffisamment exploitées par le cerveau fécond de ce crâne chauve ô combien brillant. "Empath" est une synthèse homogène et réussie, "Tests Of Manhood" nous dévoile des morceaux moins reliés entre eux, en témoigne l’enchaînement "Gulag"/"Middle Aged Man". Bon, c’est logique me direz-vous vu que ce sont des démos, donc ça sera résolument pris en compte dans ma notation. Je ne vais pas me glisser dans la simplicité et me plaindre des transitions mais plutôt me concentrer sur ce que proposent les morceaux en eux-mêmes. Les trois premiers titres ont l'air de se ressembler curieusement lors des premières écoutes, mais finalement ils se révèlent très intéressants séparément. Les meilleurs moments sont les expérimentations ("Methuselah" ; "Middle Aged Man"). Mention honorable à "Methuselah" qui m'amuse beaucoup et me fait esquisser un sourire dès ses premières secondes !

J'ai remarqué quelque chose, nous avons là dix démos (neuf si l'on exclut "Middle-Aged Man") mais il n'y a absolument aucunes paroles communes entre les deux disques, c'est assez fascinant de se dire que le gars refait tout de A à Z lorsque ça ne lui plaît pas ! Ici tout l'intérêt de l’album est de se rendre compte de l'immense complexité que fut "Empath" à réaliser. Le disque est dispensable si vous l'écoutez séparément du premier, il ne vient pas vraiment compléter l’expérience du premier disque mais nous permet d’imaginer à quel point ce fut compliqué d’aboutir à celui-ci ; à la différence des deux disques de "Epicloud" qui peuvent s’écouter indépendamment ! Pour faire une analogie cinématographique, visualisez-vous chez vous, vous avez une folle envie de voir "Shrek" (vous avez les goûts que vous voulez), vous retrouvez votre vieux DVD et vous vous apercevez que vous ne pouvez pas le lire puisqu'il n'y a quasiment plus aucun appareil qui lit ce genre de support. Alors on reprend, vous allez sur Netflix comme n'importe quel bon citoyen moderne pour le mater. Lorsque retentit (enfin !) silencieusement le générique, vous n’avez pas sommeil et vous vous rendez compte que vous avez accès aux coulisses du film (décidément vous êtes motivé.e). Et les coulisses, malgré tout l'effort des concepteurs, parfois c'est ennuyant, on regarde surtout ça pour en apprendre plus sur les idées du film principal. C'est ce qui se passe avec "Tests Of Manhood". Et "Shrek 2" quant à lui est génial, et là c'est l’équivalent de "Epiclouder" pour "Epicloud" si vous suivez toujours. Vous savez, je ne vois pas trop quelqu’un dire “Tiens et si on se mettait les démos de Devin, et seulement les démos, on va kiffer notre race bro !”, puis si vous avez une fréquentation qui conclut ses phrases de cette façon barrez-vous au plus vite.

Verdict, pour moi ce ne sera qu’un simple 3/5, disque à écouter seulement par curiosité à la suite du premier, un peu comme "Holding Patterns" (oui bon ok là je suis allé vérifier le nom sur Internet), le second disque de "Transcendence". On ne ressort pas avec un hymne mémorable, si ce n’est la dernière piste "Summer" qui est pleine de joie et nous offre une somptueuse conclusion. Après on ne vas cracher dessus, il est naturellement présent dans la version deux CDs qui a beaucoup plus la classe qu'un simple boîtier cristal. Alors pourquoi s'en priver alors que l’on peut s’enivrer (ce dernier jeu de mot est tout à fait discutable) ?

A lire aussi en AVANT-GARDE :


Devin TOWNSEND
Ziltoid The Omniscient (2007)
La b.o.f. de mars attacks selon saint devin




AKPHAEZYA
Anthology Iv : The Tragedy Of Nerak (2012)
Big bang stylistique fantasmagorique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JAZ

 
  N/A



- Devin Townsend (chant, guitare, basse, claviers, programmation)
- Morgan Ågren (batterie sur 4,10)
- Samus Paulicelli (batterie sur 7,8,10)
- Anup Sastry (batterie sur 2,3)
- Anneke Van Giersbergen (chant sur 2)


1. The Contrarian
2. King
3. The Waiting Kind
4. Empath
5. Methuselah
6. This Is Your Life
7. Gulag
8. Middle Aged Man
9. Total Collapse
10. Summer



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod