Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Chaine Youtube (45)
 Site Officiel (31)

NANOWAR [OF STEEL] - Stairway To Valhalla (2018)
Par JEFF KANJI le 17 Mai 2019          Consultée 1839 fois

Depuis trois ans, le phénomène NANOWAR gagne l'Europe, s'invitant aux Metaldays et autres scènes prestigieuses. Auto-rebaptisé NANOWAR OF STEEL pour parodier ses compatriotes de RHAPSODY, la formation italienne, non contente d'avoir proposé un "A Knight At The Opera" déjà solide et plutôt drôle (jouer "Tricycles Of Steel" en écho à "Wheels Of Fire"… Quand même !), "Stairway To Valhalla" change de catégorie, rejoignant le "Objectif : Thunes" d'ULTRA VOMIT au rang des plus désopilants albums parodiques que l'esprit farceur du Metal ait enfanté. Exemple court mais radical : "Images And Swords" où se rencontrent DREAM THEATER et MANOWAR avec un sens de la vanne aiguisé.

Mais si je vous écris aujourd'hui ce papier élogieux c'est pour que vous aussi voyiez votre vie quotidienne changer drastiquement quand vous franchirez désormais les portes coulissantes de grandes enseignes, BLIND GUARDIAN étant particulièrement bien singé sur l'épique, too much (bien entendu) et hymnique "Quest For… Tanelorn ? Haha bien vu mais non… For CARREFOUR"!!!! À la recherche d'une sauce gourmet très appréciée de son vocaliste. Ça c'est la première étape. Hors dans ma petite ville tranquille de Vichy, notre grande surface est séparée d'une autre grande enseigne par une simple rue…
BRI-CO-LAGE!!! Voici les trois syllabes mythiques qui désormais hanteront votre esprit. Avec "Ironmonger (The Copier Of The Seven Keys", ce sont les recettes de grand-mère qui se télescopent au service d'une composition dont même SABATON peine à en achever de telles avec autant de classe, et que MANOWAR aimerait savoir écrire aujourd'hui. Parce qu'à travers un texte désopilant qui vous fera réviser votre anglais rayon outils et quincaillerie, qui parvient à invoquer le dieu Turilli encore une fois (prophet of bricolage of the last eclipse), NANOWAR affirme en sus de son sens du pastiche un talent d'écriture réel.

Pour diffuser son message au mieux, NANOWAR OF STEEL a eu l'intelligence de réaliser une série de lyric-videos pour faire passer son message et rendre son humour accessible au plus grand nombre. Un choix décisif pour apprécier toute la valeur de "Stairway To Valhalla" qui revisite avec autant de vista le Spimélo à la STRATOVARIUSA ARCTICA ("Tooth Fairy") que le Heavy bourrin d'un Metal God en plein "Metal Meltdown" ("Heavy Metal Kibbles"). Et c'est sans compter le Hard Funky à la EXTREME sur le Big Rock ultime de "Uranus"… Oui voilà… Mais l'écouter c'est pire tellement le refrain restera dans la caboche. Je pourrai citer pas mal d'exemples comme cet astucieux Heavy aux relents Folk qui vient visiter l'Italie avant de traverser le continent pour atterrir au Japon ("L'Opelatole Ecologico").

Il y a cependant un cas un peu à part mais qui mérite son paragraphe c'est incontestablement "The Call Of Cthulhu"… Avez-vous déjà eu l'idée de prendre cette sentence au premier degré ? Le clip (assez zarbi par ailleurs) le fait pour vous avec un Chtulhu employé par Satel ou autre plateforme d'appel. Entre borborygmes tentaculaires (euh là aussi au sens propre) et gimmick téléphonique, ridicule bien géré sur fond de "lalalala" débiles, et refrain Lovecraftien au riff pachydermique, ce titre est une réussite à l'humour aussi con que le reste de "Stairway To Valhalla" mais à l'ambiance moins True Metal que le reste.

Gagnant incontestablement en popularité, NANOWAR se paie Fabio Lione sur une magistrale parodie de RHAPSODY sur le catchy "Barbie, MILF Princess Of The Twilight" ! Tellement de morceaux sont évoqués en clin d'œil que cela mériterait un paragraphe entier (idem pour "The Quest For Carrefour"). Et ne parlons pas de l'intro "Declination" qui d'emblée donne le niveau de crétinerie du disque.

"Stairway To Valhalla", comme beaucoup d'albums parodiques n'est pas parfait. Même s'il est fun "… And Then I Noticed She Was A Gargoyle" peine à totalement convaincre, même si "Maniac" y est habilement glissé, de même pour "Vegan Velociraptor" (non mais ce titre quoi !), là où en revanche l'itératif "Hail To Liechtenstein" nous achève. Magnifique trouvaille, et sans trop prendre de risque, je pense que "Stairway To Valhalla" peinera à trouver son équivalent cette année (et ce bien qu'il soit sorti en novembre 2018).

BRI-CO-LAGE!!!

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


HIBRIA
Defying The Rules - 10th Anniversary (2014)
Joyeux Noël




MY LAST WHISPER
Embers Of Eden (2017)
Une très belle surprise


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Gatto Panceri 666 (basse, chœurs)
- Uinona Raider (batterie, chœurs)
- Mohammed Abdul (guitare, claviers, chœurs)
- Potowotominimak (chant)
- Mr. Baffo (chant)


1. Declination
2. Barbie Milf Princess Of The Twilight
3. The Call Of Chtulhu
4. Heavy Metal Kibbles
5. Il Maestro Myiagi Di Pino
6. L'opelatole Ecologico
7. Images And Swords
8. In The Sky
9. ... And Then I Noticed She Was A Gargoyle
10. Tooth Fairy
11. Vegan Velociraptor
12. Another Drill In The Wall
13. Iron Monger (the Copier Of The Seven Keys)
14. Bum Voyage
15. Uranus
16. The Crown And The Onion Ring
17. The Quest For Carrefour
18. Hail To Liechtenstein



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod