Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE  |  STUDIO

Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe (46)

PSYCHO CHOKE - No Place In My Soul (2015)
Par FENRYL le 8 Janvier 2019          Consultée 260 fois

Les Grecs de PSYCHO CHOKE auront mis cinq années pour revenir après leur premier effort. Ils avaient enfanté un son résultant de la copulation d'un SLIPKNOT avec LAMB OF GOD… Le retour aux affaires lorgne désormais vraiment plus sur un Metalcore aux sonorités résolument "modernes" : gros sons, denses, avec du chant clair sur des mélodies très calmes ! Le titre éponyme illustre plutôt bien cette piètre tentative de définition de ma part !

Chaque titre est vraiment soigné et propose une ambiance unique : la voix claire sur le refrain de "Day Of Fall" surprend (lorgnant vers du ICED EARTH ?), la présence de Gary Meskil (PRO-PAIN) en guest sur "Give It Up" donne du corps à la composition, avec un aspect "sautillant"(!), "Ratrace" est nerveux et cinglant… Bref, des murs de guitares, du gros son, des passages plus mélodieux… PSYCHO CHOKE est appliqué et délivre une succession de titres bien troussés mais vraiment trop classiques, entendez trop souvent entendus. "Pathogenic" en est l'illustration complète : Melodeath brutal bas du front, sans aucune originalité…

Puis arrive la ballade "The Fine Art Of Being Idle", toute en douceur, et voix susurrée… Énervante au départ, on s'y fait si j'ose dire au fil de écoutes, mais vous allez rapidement demander à ce que les choses s'accélèrent bordel ! Mais non ! La voix de Al Roy est bien placée, c'est carré et vient stopper net la dynamique de bourrin jusqu'alors en piste. Cette forme d'interlude reste sans lendemain car retour directement dans le cadre défini plus tôt… avec cette fois-ci des refrains chiants à cause d'une voix claire merdique ("Suicide Forest Tape"/"Anfo") qui devient nasillarde beaucoup trop souvent.

On se retrouve donc très vite sur le final de cet album où on découvre une nouvelle fois le titre "The Fine Art Of Being Idle"… Mais cette fois-ci sous amphétamine, comme on l'avait espéré avant ! Et là, la magie opère : nerveux, speedé, le titre prend toute son ampleur et se révèle littéralement ! C'est quand même un comble de terminer ainsi… Je reste dubitatif à savoir si c'est l'écoute de la première version soft qui m'a fait apprécier celle-ci ou bien si le titre est intrinsèquement bon, loin de cette "comparaison" ?!

Une nouvelle fois (très) correctement produit, ce deuxième effort de PSYCHO CHOKE se prend quelque peu les pieds dans le tapis. Au fil des écoutes, il fonctionne comme une courbe de Gauss : monte en puissance des tréfonds du Metal pour gagner en confiance avant au final de décevoir sur le long terme. "No Place In My Soul" n'est pas mauvais, encore moins bon. C'est un énième opus d'un groupe qui tente de se faire une place, un nom dans un secteur sursaturé. Les natifs de Salonique apparaissent assurément appliqués à nous pondre un Metalcore reposant sur des riffs efficaces et un chant difficilement attaquable mais loin d'être marquant.

Note réelle : 2,5/5 arrondie à l'inférieur pour la qualité de l'ensemble.

Top : "The Fine Art Of Being Idle", mais vous savez quelle version donc !

A lire aussi en NEO METAL par FENRYL :


DEFTONES
Koi No Yokan (2012)
Nouvelle merveille de Sacramento...




SLIPKNOT
Disasterpieces (2002)
Concert surpuissant pour fans de l'hydre à 9 têtes


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Alkis 'al Roy' Kechagias (chant)
- Argiris 'argy' Papadopoulos (guitares)
- George 'george Montes' Motesnitsas (batterie)
- George 'phantomas' Thanos (basse)
- Panos 'bax' Baxevanis (guitares)


1. Drop Dead
2. Ratrace
3. Give It Up
4. No Place In My Soul
5. Days Of Fall
6. Pathogenic
7. The Fine Art Of Being Idle
8. 12 Gauge
9. Suicide Forest Tape
10. Anfo
11. The Fine Art Of Being Idle



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod