Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Orden Ogan, TÝr
- Membre : Aquaria, Mercury Rain
 

 Site Officiel (10)

ARMORED DAWN - Barbarians In Black (2018)
Par JEFF KANJI le 9 Novembre 2018          Consultée 715 fois

Seeb Levermann est incontestablement l'une des figures emblématiques du Heavy allemand depuis quelques années : guitariste/chanteur de talent avec son ORDEN OGAN qu'il a déjà amené à un beau succès, il produit sans relâche, tant pour les plus petits que les plus grands (il était néanmoins aux manettes du premier ALMANAC). Et le milieu étant mine de rien pas si immense, ça parle entre producteurs… ARMORED DAWN avait mis le paquet sur son premier opus qu'il a fait produire par Tommy Hansen puis mixer par Peter Tägtgren. Seeb a sans doute ressenti quelque chose de similaire après ma première écoute de "Barbarians In Black" : ORDEN OGAN tenait potentiellement là son premier héritier. Suivant votre appréciation ce seront peut-être les termes ersatz ou clone qui vous viendront à l'esprit.

Il n'empêche que par l'entremise de l'Allemand, la formation brésilienne a signé avec le prestigieux AFM Records. Il faut dire que derrière cet album de Heavy apparu dans la liste de news à venir de Metal Archives, il y a un sextette qui joue crânement sa chance, apportant avec lui dix compositions dans un pur style à la ORDEN OGAN, les thématiques Viking étant de surcroît à la base des textes du groupe. ARMORED DAWN a les crocs ; il a déjà ouvert pour de nombreux ténors du genre dans son pays natal (SABATON, TARJA) et tourné en Europe en 2017 en compagnie de la légende américaine FATES WARNING.

"Barbarians In Black" propose sa dose d'atmosphères viking, largement appuyées par des claviers et des chœurs amples et planants, même si les vocaux prennent moins cette dimension épique d'ORDEN OGAN. Eduardo Parras sait proposer un alliage de Heavy épique teinté d'une pointe de FM qui aide à rendre certains titres comme "Sail Away" facilement mémorisables. Au niveau des guitares, la paire Kaarkoski/De Moura sait s'y prendre, sans toutefois truster les premières places, même si l'on observera des leads relativement habités, que l'excellente production de Seeb Leverman permet de mettre en exergue, même si ce sont les riffs qui sont les protagonistes. Et cette sensation de puissance est incontestablement renforcée par une basse puissante et bien présente.

Du côté des compositions, ce Heavy plombé, dont les atmosphères viking ne s'éloignent jamais, est à la fois la carte de visite et la némésis d'ARMORED DAWN, car certes le début d'album instaure un feeling positif qui ne disparaît jamais totalement, mais qui il faut l'avouer s'étiole un peu passé "Unbreakable". Ce côté ORDEN OGAN trop prononcé constituera aussi un handicap sur le long terme, même si on décèle ici et là des spécificités, que ce soit dans le chant comme déjà évoqué, mais aussi au niveau du jeu lead des Brésiliens, qui citent volontiers des Gary Moore, Frank Marino ou Carlos Santana parmi leurs influences principales, et le premier effort d'ARMORED DAWN manifestait une plus grande diversité.

D'un certain côté, Seeb Levermann joue bien son coup avec ces Brésiliens. Il met en avant son premier suiveur, et œuvre ainsi d'une certaine façon pour lui-même (il y a quand même une sacrée mutation stylistique entre "Power And Warrior" et "Barbarians In Black"), puisque tout suiveur ne naît que par l'existence d'une formation plus influente avant lui. ARMORED DAWN a fait un bon job sur ce seulement deuxième album, j'attends avec pas mal de curiosité la suite des évènements, car le sextette de São Paulo me semble en avoir encore sous la pédale, et si "Barbarians In Black" (la pièce-titre est par ailleurs l'une des meilleures) est déjà bon, je pense qu'ARMORED DAWN saura nous surprendre davantage à l'avenir.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


IRON SAVIOR
The Landing (2011)
IRON SAVIOR ne meurt jamais

(+ 1 kro-express)



JUDAS PRIEST
Turbo 30 [2017] (1986)
À préférer au "Priest… live!"


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Fernando Giovannetti (basse)
- Rodrigo Oliveira (batterie)
- Tiago De Moura (guitare)
- Timo Kaarkoski (guitare)
- Rafael Agostino (ckaviers)
- Eduardo Parras (chant)


1. Beware Of The Dragon
2. Bloodstone
3. Men Of Odin
4. Chance To Live Again
5. Unbreakable
6. Eyes Behind The Crow
7. Sail Away
8. Gods Of Metal
9. Survivor
10. Barbarians In Black



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod