Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Vital Remains, Six Feet Under, Millenium, Sebastian Bach , Toxik
- Style + Membre : Monstrosity, Cannibal Corpse, Obituary

DEICIDE - Overtures Of Blasphemy (2018)
Par MEFISTO le 4 Octobre 2018          Consultée 1217 fois

Cher Glen,

Pour ma 900ème chronique sur Nightfall In Metal Earth, j'avais égoïstement envie de te réécrire, cinq ans après ta dernière vomissure anti-papale intitulée légitimement "In The Minds Of Evil". J'espère que tu auras le courage et la grande générosité de décacheter le courriel… (Car bon, même si la dernière chro de DEICIDE était une missive de Glen acheminée à Dieu, vous aurez compris que le crucifié du front n'aurait pu écrire aussi bien que votre serviteur, alors…).

Ceci étant précisé, ma dernière lettre a causé tout un scandale sur NIME… Et dans tes artères, ç'a été, Glen ?

Eh ouais, des lecteurs et même des membres de l'équipe ont trouvé qu'elle manquait de substance et, pire, qu'elle ne voulait rien dire ! Tu t'imagines ? Toi qui l'as appréciée, surtout qu'elle ne fut aucunement élogieuse envers ta tête de Turc préférée… Comme quoi, on ne peut plaire à tous ! On peut se consoler en pensant que le boss ultime de NIME, Bast, a trouvé de quoi se sustenter, alors on peut mourir tranquille, toi et moi ! Ah et puis non, pas envie de crever tout de suite, j'ai encore trop à foutre… Et toi alors ! Wow, "Overtures Of Blasphemy", quoi !

Comment t'as réussi ce petit tour de force, hein ? À ton âge, quand même ! Dire qu'on aurait pu en jaser au téléphone, ta maison de disques offrant deux séances de plages horaires à un mois d'intervalle. Faut croire que tu en as des trucs à dire ! À moins que ce soit la peur de Century Media de ne pas scorer fort avec ce douzième album ? Bordel Glen, tu as douze albums sous le coude, tu imagines ? CM peut se calmer, ce ne sont pas les mille entrevues que tu aurais pu donner qui influenceront les avis sur "Overtures Of Blasphemy", mais le contenu.

Parlons-en…

Ce qui me frappe dès le début est le fait que tu aies pu remplacer Jack Owen sans que ça paraisse ! Jamais ne pourrait-on soupçonner une telle perte tellement Kevin Quirion et le nouveau venu, Mark English, foutent le bordel sur ce disque de fou. DEICIDE était décidément dû pour un changement de taille. Tu as bien senti cet English, bien que tu sois une saloperie d'Américain, buddy Glen, tu as encore un sacré pif pour le talent. Et ça s'entend d'un bout à l'autre de ta galette, conçue en plus ou moins cinq années, de quoi faire suer ta fan-base et faire hausser les épaules aux autres. Un autre DEICIDE ? Ah, beh.

Je ne suis pas le plus accroc aux comparaisons, mais disons que les douze mitraillades de tes "Overtures Of Blasphemy" me font le même effet que le dernier CANNIBAL : j'ai envie d'y retourner illico tellement la gelée prend solidement sous ton souffle infernal. Même au royaume de l'écorchage de dieux, tu arrives à cryogéniser les auditeurs et les garder près de toi comme un geôlier vieillissant qui a peur de s'ennuyer face aux affres du temps. Oui, tu pourrais être le Jeffrey Dahmer du Metal. Tu peux encore lier une sauce avec des musiciens plus jeunes et doués que toi, alors qu'au même âge, certains caressent leur chapelet ad vitam en espérant ne pas crever par la prochaine tornade. Glen, tu rajeunis ou quoi ? Tu refuses de laisser gagner le sablier ou tu as un trouble de l'opposition généralisé ?

Peu importe, tu assures vachement. Sur tous les titres. Que oui, pas besoin de décortiquer scientifiquement ta créature ! Ces 38 minutes ne sont jamais lassantes, alors chapeau bas à toi et ta bande de roquets. D'ailleurs, tu les féliciteras pour avoir tenu ce rythme endiablé de la tête à la queue, ils sont dans une forme du tonnerre !

Certes, Glen, tu rejoues du DEICIDE, alors c'est un gros zéro côté originalité que je te desserts avec plaisir ! Mais ça ne devrait pas te blesser, car tu sais que depuis le temps, il est trop tard pour braquer à droite, alors que la gauche est bien enfoncée. Poursuis ta route vers les profondeurs, tant que ta voix gutturale si unique pourra cracher son feu. Tu connais la chanson…

Glen, tu as déjà deviné que je n'attendais rien de ton album. Nous sommes en 2018 et apprendre que DEICIDE joue encore est quasiment anecdotique. Pourtant, tu fais partie d'une génération de superstars qui refusent d'abandonner le navire qu'ils ont bâti. Je peux aisément comprendre pourquoi tu t'obstines à vouloir tenir le gouvernail, au grand dam des poulains qui ruent dans les brancards d'impatience.

Ignore-les, Glen, car comme les chrétiens, ils ne savent pas ce qu'ils font. Alors vas-y, donne des entrevues, écorche ton goitre à nous répéter que Dieu c'est de la merde et fous-toi des conventions. Et surtout, ne cesse pas de donner des stéroïdes à tes comparses, ça leur fait bien ! Putain, Glen, comment font-ils pour envoyer du bois de cette manière encore aujourd'hui ?!

Bravo cher vétéran, je te félicite. C'est un honneur de t'avoir consacré cette chronique personnellement historique. Peace. NOT! Et fuck the fucking dying world!


Podium : (or) "Crucified Soul Of Salvation", (argent) "Consumed By Hatred", (bronze) "Seal The Tomb Below".

Indice de violence : 3,5/5.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


HAIL OF BULLETS
On Divine Winds (2010)
La guerre se poursuit... Dans le Pacifique !




PYRRHON
An Excellent Servant But A Terrible Master (2011)
Sourde violence technique


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Glen Benton (basse, chant)
- Steve Asheim (batterie)
- Kevin Quirion (guitare)
- Mark English (guitare)


1. One With Satan
2. Crawled From The Shadows
3. Seal The Tomb Below
4. Compliments Of Christ
5. All That Is Evil
6. Excommunicated
7. Anointed In Blood
8. Crucified Soul Of Salvation
9. Defying The Sacred
10. Consumed By Hatred
11. Flesh, Power, Dominion
12. Destined To Blasphemy



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod