Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vanden Plas, Dream Theater

HEADLINE - Duality (2002)
Par GUILLAUME le 26 Janvier 2003          Consultée 4638 fois

Headline est un de ces rares groupes de métal français qui se démarquent désormais par leur faculté à faire de leurs albums des évènements à ne manquer sous aucun prétexte. Succédant à Escape plutôt hard mélodique et à Voices Of Presence résolument progressif, Duality déboule dans nos bacs fin 2002, blindé d’espoir. Visuellement, Duality est un produit irrésistible : la pochette réalisée par Isabel de Amorim (Vanden Plas, Angra, Shaman…) est de toute beauté, le mariage du noir des ténèbres et du feu des enfers est servi par le talent de l’illustratrice. Dés lors, inquiet, on peut s’attendre à des compositions sombres servant un métal progressif toujours plus difficile à cerner. Mais heureusement, ce serait aller trop vite en besogne car les français de Dreux savent plus que jamais surprendre et séduire.

En ouverture, le puissant Exorcise Me est un clin d’œil cinématographique à l’Exorciste et l’amorce du morceau un clin d’œil musical à Tubular Bells (Mike Oldfield). Place ensuite à un heavy métal plus cossu avec In High Dudgeon dans laquelle le clavier d’Aymeric s’immisce discrètement. La deuxième moitié du morceau rappelle Escape avec ce son de guitare si caractéristique. Dans un registre plus atmosphérique et planant, les envolées lyriques de Sylvie et les lignes de guitare très pink floydiennes de Didier constituent un For Those Who Die signé par Christophe, le bassiste émérite de la formation. Y succède Bereft of Sky, le morceau de bravoure de l’album (8 minutes), développé sur le thème de Beethoven (inspiré du film Ludwig Von B) et dans lequel la Sonate au clair de Lune et toute la virtuosité d’un orchestre symphonique s’intègrent naturellement. C’est alors au tour de Insanity et de son refrain obsédant, agrémentés d'effets typiquement inspirés par Dream Theater. The Almighty est quant à lui un titre incisif soutenu par un riff effréné très heavy métal. Bien plus sombre, la ligne de clavier de Farewell contribue à retranscrire l'intensité dramatique de ce titre secondée par des soli de guitare transcendants. My Own Life et Replay sont certainement les titres les plus progressifs de Duality. Les variations et la vitesse du tempo montrent la fulgurance du jeu de Dirk. Epilog est une douce conclusion au clavier, accompagné d'une guitare acoustique reposante, le tout s’évanouissant dans les éclats d’un brasier crépitant. Enfin, les deux magnifiques clips Exorcise Me et Trilogy Part I (Voices Of Presence) sur le support média sont d’autant plus incontournables qu’ils sont franchement réussis, le groupe ayant fait appel à des réalisateurs professionnels expérimentés comme en témoigne le making of.

Si Duality n’est pas un concept-album, le sujet de la dualité est omniprésent. Ce thème à la philosophie très cartésienne se soucie de la dualité entre l’âme et le corps à l’image de Bereft of Sky dans lequel Sylvie envisage la perte d’un des 5 sens. Les textes de Sylvie sont à cet égard très travaillés. Puis Headline oppose les vivants aux morts (For Those Who Die) ou encore la folie à la raison (Exorcise Me, Insanity). D’un point de vue musical, Didier confronte presque systématiquement une mélodie apaisante à des riffs déchaînés tandis que Sylvie alterne voix douces et chant pugnace d’inspiration toujours lyriques. Du coup, l’album adopte un ton grave et sérieux. Brouillant les pistes, ce nouvel opus est un savant mélange de ce que savent le mieux faire les nordistes. Leur bonne maîtrise du métal progressif leur permet d’échapper un minimum à ce style et de nous gratifier de compositions réconfortantes à la production irréprochable, mariant le mélodique d’Escape à la technique de Voices. Headline récolte à travers leur nouvel album une singularité, et bon point, leurs influences percutantes sur Voices se font bien plus fugitives sur Duality.

A lire aussi en METAL PROG par GUILLAUME :


DREAM THEATER
Train Of Thought (2003)
Metal prog




HEADLINE
Escape (1997)
Metal prog

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par FREDOUILLE




 
   GUILLAUME

 
  N/A



- Sylvie Grare (chant)
- Didier Chesneau (guitare)
- Christophe Babin (basse)
- Aymeric Ribot (clavier)
- Dirk Verbeuren (batterie)


1. Exorcise Me
2. In High Dudgeon
3. For Those Who Die
4. Bereft Of Sky
5. Insanity
6. The Almighty
7. Farewell
8. My Own Life
9. Replay
10. Epilog

1. My Eighth Sin
2. Exorcise Me
3. Exorcise Me
4. The Message



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod