Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/THRASH SYMPHO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BLEEDING GODS - Dodekathlon (2018)
Par MEFISTO le 3 Mai 2018          Consultée 615 fois

Les anciens dieux ne cesseront jamais de fasciner les créateurs de toutes les chapelles. Les Néerlandais de BLEEDING GODS ont choisi en 2012 de leur rendre hommage avec un Death Mélo/Thrash courroucé. "Dodekathlon" est leur deuxième tour de piste et, vous l'aurez deviné, lorgne vers la Grèce et est composé de douze épreuves, douze travaux si vous préférez…

Le seul zico le moindrement notoire dans BLEEDING GODS est, ironiquement, un collaborateur ! Eh oui, une simple recherche nous apprendra que le type derrière les orchestrations – ici salvatrices – n'est nul autre que Martin Powell ! Ouais, Powell, l'ancien MY DYING BRIDE et surtout, ex-COF, qui a joué sur les deux albums les plus achevés des Anglais, "Midian" et "Damnation And A Day". Alors on peut être certain que côté atmosphères, les Néerlandais ont assuré en engageant Martin et son synthé polymorphe. Les cinq autres musiciens ont officié dans nombre de groupes de tierce zone, dont la grande bassiste Gea Mulder.

Ces nouveaux gladiateurs inconnus au bataillon semblent avoir appris de leurs expériences passées, car le concept de "Dodekathlon" et le style métallique sont accrocheurs et ont tout pour plaire. On peut penser illico aux bêtes orchestrales EX DEO, SEPTICFLESH et The MONOLITH DEATHCULT, qui eux aussi, ont opté pour la défonce ambiancée et pompeuse dans leurs récits épiques. La seule question qu'on doit alors se poser est : BLEEDING GODS brisera-t-il le mythe des légendes d'Hercule en se couvrant de ridicule ou saura-t-il dépeindre ces fresques excessivement romancées à travers les âges ? La note vous donnera la réponse.

Il aurait été hallucinant que "Dodekathlon" parvienne à nous propulser pleinement dans ces douze tableaux uniques et traduise avec précision une épreuve comme le nettoyage des écuries d'Augias ou la cueillette des pommes au jardin des Hespérides… Les Néerlandais excellent toutefois, sans grande surprise, sur les morceaux plus offensifs. On s'imagine sans trop de peine le héros grec en train d'étouffer le lion de Némée, de dompter le sanglier d'Érymanthe, vaincre Géryon ou d'étriper le taureau crétois. C'est là que les grattes sont appréciées à leur juste valeur.

N'allons pas non plus écarter bêtement l'approche acoustique sur "Tyrannical Blood", qui sert en même temps d'intermède salutaire. La formation est capable de respirer… Dommage que les décélérations n'aient pas été plus foisonnantes (comme les envolées guitaristiques sur "Multiple Decapitation"), mais Thrash oblige, on est là pour en découdre.

Le contrat que devait remplir "Dodekathlon" était gigantesque. Inhumain oserais-je écrire, venant d'une formation si jeune. Et n'eut été de Martin Powell pour attacher des filets de sûreté, BLEEDING GODS se serait sans doute brisé la colonne dans ce numéro de haute voltige. Est-ce seulement la performance correcte du quintette, le timing, la saturation du marché métallique symphonique, ou est-ce cruellement moi le problème ?

BLEEDING GODS, sans arriver encore au niveau des meneurs, abat le minimum syndical, ce qui, dans ce sous-genre ampoulé, n'est pas une mince affaire.

"Dodekathlon" est le type d'album qui semble tomber dans les craques sans qu'on s'explique exactement pourquoi. On a envie de réécouter, mais pas à l'infini et on ne peut s'empêcher de penser qu'il manque quelques exclamations pour le porter aux nues. Il vous faudra user de toute votre imagination pour prendre votre pied aux côtés d'Hercule…

Podium : (or) "From Feast To Beast (Erymanthian Boar)", (argent) "Savior Of Crete (Cretan Bull)", (bronze) "Bloodguilt (Nemean Lion)".

Indice de violence : 3/5.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par MEFISTO :


IN MOURNING
The Weight Of Oceans (2012)
Savant mix de Death Mélo, de Prog et d'eau verte




IN VAIN
Mantra (2010)
On progresse vachement vite chez IN VAIN !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Ramon Ploeg (guitare)
- Gea Mulder (basse)
- Mark Huisman (chant)
- Rutger Van Noordenburg (guitare)
- Daan Klemann (batterie)
- Martin Powell (orchestrations - studio)


1. Bloodguilt (nemean Lion)
2. Multiple Decapitation (lernaean Hydra)
3. Beloved Artemis (ceryneian Hind)
4. From Feast To Beast (erymanthian Boar)
5. Inhuman Humiliation (augean Stables)
6. Birds Of Hate (stymphalian Birds)
7. Savior Of Crete (cretan Bull)
8. Tyrannical Blood (mares Of Diomedes)
9. Seeds Of Distrust (belt Of Hippolyta)
10. Tripled Anger (cattle Of Geryon)
11. Hera’s Orchard (apples Of The Hesperides)
12. Hound Of Hell (cerberus)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod