Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Vinnie Vincent Invasion
 

 Site Officiel De Mark Slaughter (199)
 Myspace De Mark Slaughter (184)

SLAUGHTER - Back To Reality (1999)
Par THE MARGINAL le 2 Février 2003          Consultée 2493 fois

Après avoir goûté au succès au début des 90's avec "Stick it to ya"(1990) et, à un degré moindre, "The wild life"(1992), Slaughter a subi de plein fouet la déferlante grunge/alternatif(comme beaucoup d'autres, d'ailleurs). Mais a tout de même continué son bonhomme de chemin. En 1998, le groupe americain a eu le malheur de perdre son guitariste Tim Kelly, décédé dans un accident de voiture. Pourtant, Slaughter est revenu à la charge en 1999 avec "Back to reality", leur 5ème effort studio, Jeff Blando ayant pris le poste du regretté Tim Kelly.

Et l'album commence de façon magistrale avec "Killin' time", "All fired up", "Dangerous", "Trailer Park boogie", "Take me away, des mid-tempos heavy, accrocheurs, directs. La power-ballade "Love is forever" est egalement très réussie, malgré ses paroles un peu légères. A l'écoute de ces morceaux, on s'aperçoit que Jeff Blando est un soliste très talentueux(sur "Take me away", son jeu est assez proche de celui de Zakk Wylde) et que Slaughter donne le meilleur de lui-même.

Puis ensuite, c'est la fracture, la baisse de tension. Une succession de titres insipides, sans âme s'enchaîne: "Bad groove", les ballades "On my own", "Headin for dream", et l'instrumental très mou "Silence of Ba" font retomber l'ambiance tel un cheveu sur la soupe. Il faut attendre le dernier titre "Nothin left to lose"(un mid-tempo mi-rock mi-ballade au parfum 70's) pour que Mark Slaughter&Co. reprennent du poil de la bête.

De manière globale, le groupe joue bien et Mark Slaughter a fait un très bon travail vocal. Mais ce "Back to reality" sonne de manière inégale car Slaughter se montre tantôt imperial(sur la 1ère moitié du CD), tantôtlaborieux(la 2ème moitié). Disons que cet album, ni excellent, ni mauvais, laisse sur sa faim en raison de son inconstance. Et c'est dommage car Jeff Blando est un guitariste doué dont le travail mérite davantage d'être reconnu, et l'artwork de la pochette est superbe.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


DANGER DANGER
Screw It ! (1991)
Hard fm / a.o.r




DAMN YANKEES
Don't Tread (1992)
Hard fm / a.o.r


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Mark Slaughter (chant, guitare, claviers)
- Tim Kelly (guitare, chœurs)
- Dana Strum (basse, chœurs)
- Blas Elias (drums, percussion, chœurs)


1. Killin' Time
2. All Fired Up
3. Take Me Away
4. Dangerous
5. Trailer Park Boogie
6. Love Is Forever
7. Bad Groove
8. On My Own
9. Silence Of Ba
10. Headin' For A Dream
11. Nothin' Left To Lose
12. Shufflin'



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod