Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2011 Masstaden
 

- Style : Meshuggah
- Style + Membre : Humanity's Last Breath

VILDHJARTA - Masstaden (2011)
Par PINPIN le 11 Mars 2018          Consultée 850 fois

THALL, th0ll, Dj0nt, 000-00-000-0, si le monde fabuleux des memes (*) sur le Metal vous est familier, vous connaissez déjà ces termes, sinon vous avez là un échantillon des éléments de langage qu’on retrouve en général quand on fait des recherches sur VILDHJARTA. Le groupe a lui-même popularisé le terme Thall auprès de sa base de fans, et même si initialement ce mot n’avait pas de sens, le public et les trolls d’internet y ont maintenant associé ces sonorités de guitare lourdes propres à VILDHJARTA, celles qui sont encore plus Djent que le Djent.

Ne vous laissez pas ennuyer par ce verbiage de néologismes, oui je vous vois venir : « encore un groupe qui croit créer son propre genre et qui va se retrouver tout seul dans sa niche ». Je tenais à en parler pour vous prévenir que tout ça n’est qu’humour absurde et autodérision. En revanche, un point sur lequel les fans – moi inclus, donc – sont très sérieux, c’est que VILDHJARTA n’est PAS un sous-MESHUGGAH ! Il est évident qu’il y a des similitudes, mais il faut être de mauvaise foi pour nier complètement la créativité et le talent de VILDHJARTA.

Comme exemple de différence, on pourra constater que VILDHJARTA propose des passages très calmes, d’autres atmosphériques, au beau milieu des morceaux. C’est très simple comme idée mais ça renforce l’aspect chaotique du reste de la musique ; là où MESHUGGAH joue fort et vite non-stop et de manière répétitive renforçant un aspect hypnotique. Les sonorités des guitares dans les aigus, le fait qu’il y ait deux vocalistes alternant les lignes de chant de manière affolée, les mélodies bizarres, dérangeantes, le jeu sur les tempos, le chaos et l’ambiance générale des morceaux sont autant d’éléments de divergence entre les deux groupes.

Bon, je vais pas vous bassiner à jouer aux sept différences, vous verrez par vous-même, par contre je peux vous décrire pourquoi j’aime "Masstaden". Par exemple, si j’ai tenu à vous en parler un peu plus de six ans après la sortie, c’est parce que je me suis rendu compte que depuis sa sortie, je ne me suis jamais lassé de l’album. D’une part il est tellement fouillé et bien construit qu’on redécouvre des passages à chaque fois et d’autre part il propose des sonorités si spéciales qu’on les retrouve rarement dans d’autres groupes, à part dans HUMANITY’S LAST BREATH qui est le one-man-band d’un des anciens membres. Le groupe n’ayant rien sorti d’équivalent depuis, on se retrouve à retourner écouter systématiquement "Masstaden" et voilà comment on crée un petit culte sur une perle du Metal suédois - d’où les cinq étoiles que je n’aurais pas forcément mises à la sortie.

Le fait que ce soit un album-concept rend le tout très homogène en termes de style, les morceaux sont faits pour s'enchaîner, mais sont valables indépendamment, ce n’est pas ce genre de Prog où il faut écouter l’album en entier pour comprendre de quoi il retourne. Les morceaux sont construits avec une approche presque bruitiste un peu comme la Dubstep, tout en lâchant des bouts de mélodie de partout. C’est très difficile à décrire, tantôt la guitare va s’acharner sur une note et l’instant d’après elle traverse tout le spectre sonore dix fois en quelques secondes. Ce qui est excellent avec cette manière d’écrire les morceaux c’est que ça a le potentiel de plaire aussi bien à ceux qui recherchent un défouloir rythmique, qu’à ceux qui recherchent de l’innovation dans les sonorités et les mélodies.

Je ne peux pas conclure autrement qu’en vous suggérant d’essayer, le clip "Dagger" est très représentatif et est largement suffisant pour savoir si vous allez apprécier ou non ce que propose VILDHJARTA.

Thall/5.

(*) prononcez : mimz.

A lire aussi en METAL PROG par PINPIN :


VEIL OF MAYA
False Idol (2017)
Venez adorer le veau d’or




UNEVEN STRUCTURE
Februus (2011)
La Fraaaaaaance !


Marquez et partagez




 
   PINPIN

 
  N/A



- Daniel Ädel (chant)
- Vilhelm Bladin (chant)
- Daniel Bergström (guitare)
- Calle Thomer (guitare)
- Jimmie Åkerström (guitare)
- Johan Nyberg (basse)
- David Lindkvist (batterie)


1. Shadow
2. Dagger
3. Eternal Golden Monk
4. Benblåst
5. Östpeppar
6. Traces
7. Phobon Nika
8. Måsstadens Nationalsång
9. When No One Walks With You
10. All These Feelings
11. Nojja
12. Deceit
13. The Lone Deranger



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod