Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ANTHRACITE - Plus PrÉcieux Que L'or (1987)
Par ERWIN le 11 Janvier 2018          Consultée 1236 fois

ANTHRACITE... Pour tous ceux qui comme moi ont débuté sérieusement l'écoute du Hard Rock en ces mid-eighties dans le sud de la France, ce nom signifie une sacrée tranche d'histoire, de rêve et de passion. Ils n'étaient pas si nombreux dans ma région méditerranéenne, les combos à savoir éveiller une passion, Le groupe de Saint Raphaël fut pour moi de ceux-ci. L'album date de 87, mais les morceaux ici présents étaient pour la plupart ceux des setlists du groupe quelques années auparavant... Trouver un deal, c'était le Nirvana, un rêve inaccessible pour la plupart. Cet opus sorti à l'époque à quelques dizaines d'exemplaires et depuis réédité revêt donc une symbolique toute particulière. La typologie vous fera peut-être sourire, peu importe, c'est figé dans l'histoire pour une multitude de hardos.

À titre personnel, "Prêtresse" contient un solo de guitare en introduction qui fut tout aussi important dans mon envie de progresser à la guitare que le "Eruption" de Edward Van Halen, c'est vous situer la bête. Car Jean-Marc Brondello jouit alors d'une réputation sacrément enviable de tricoteur de manche de première bourre. Et la découverte de cette intro en tapping suivie d'une variation du thème de la toccata et fugue en Ré mineur de BACH, quelle claque les gars ! C'est pas compliqué, tout ça fait toujours partie de ma routine d'aujourd'hui à la guitare, Jean-Marc si tu me lis, Merci ! Le titre qui s'ensuit est d'une superbe tenue, on évolue dans le son typique d'alors, entre Hard et Metal, et malgré un chant un brin linéaire on peut aisément dire que "Prêtresse" est un vrai classique du Metal des eighties frenchy ! Une petite pépite à découvrir.

Un titre que j'aurai aussi tendance à recommander de cette livraison est "Aillleurs", une belle mise en place et une guitare démente tout du long du morceau en faisait un de leur grands standards en live. Ah, ce solo de fou ! Mais oui, Jean-Marc et ses potes en live ça dépotait vraiment. Bien sûr, il est aisé de démonter le style de chant un rien simpliste de Hervé Rossi, mais peu importe, ça le faisait ! On sent d'ailleurs l'influence des grands chanteurs sévissant alors en France, notamment celle de Bernie Bonvoisin sur le phrasé rapide des couplets, de ce point de vue les sudistes sont en parfaite adéquation avec les grands groupes français existants de FISC à HIGH POWER en passant par STEEL ANGEL.

On retrouve EVH sur le début de "Dieu De La Guerre" où Jean-Marc recycle quelque peu "Cathedral" pour le meilleur. Pas de quoi se prendre la tête sur le fait de pomper quelques plans ! Les plans en harmonique et tremolo étaient de toute manière des incontournables peu avant la vague des shredders... "Ailleurs"  est de très bonne qualité. Ouais je vous vois venir, la production est datée, mais le résultat est franchement irréprochable. Et oui : les solis sont dantesques. La guitare de Jean-Marc est de toute manière trop volubile et flashy pour se trouver cantonnée dans le Metal, son jeu est proche de celui d'un Van Halen ou d'un Vito Bratta.

En bonus on trouve le titre "Tu Pars" dans une version live qui vaut son pesant de caramels mous. On est très proche des thèmes et des ambiances abordés par TRUST. "Fureur" nous propose un début slow, puis une rythmique en béton armé comme on ne les faisaient qu'en ces magiques années, le morceau sonne parfois un peu confus, mais provoque tout de même moult sourires et plaisir, un break « à la MAIDEN », il en fallait partout à l'époque !

L'éponyme "Plus Précieux Que L'Or" est l'exemple même des slows que les groupes de Metal composaient, eux qui étaient, si on en croyait les filles des cours d'écoles, « les seuls capables d'écrire des slows fabuleux »... Ce titre présente les mêmes attraits que ses collègues de chambrée. Super sympa sans être transcendantal, on ne révolutionne pas la musique ! "Tueur" déboule ensuite avec ses rythmiques si typiques... Ouais on composait comme ça à l'époque les blaireaux, fallait trouver quelque chose qui sonne ! La mode, vous connaissez ?

Je ne sais si cette affirmation est aujourd'hui toujours d'actualité, mais il ne faisait pas de doutes à l'époque que ce Metal était effectivement plus précieux que l'or, on le vivait de cette manière, avec l'impression constante de fouler des chemins non balisés et franchement cultes. Du coup, le souvenir reste d'une vivacité incroyable, bien sûr, l'album est une goutte de Metal dans l'histoire de la sidérurgie lourde, mais une goutte drôlement précieuse que nous n'oublierons pas de sitôt.

A lire aussi en HEAVY METAL par ERWIN :


HEAVY DUTY
Built To Resist Vol. 1 (2014)
Conçu pour durer !




EXXPLORER
Symphonies Of Steel (1985)
Chef-d'oeuvre


Marquez et partagez




 
   ERWIN

 
  N/A



- Hervé Rossi (chant, basse)
- Jean-marc Brondello (guitare, chant)
- Jeff Roux (guitare)
- Pascal Rossi (batterie, chant)


1. Prêtresse
2. Veine D'acier
3. Dieu De La Guerre
4. À Un Cri
5. Fureur
6. Tueur
7. Plus Précieux Que L'or
8. Ailleurs
9. Tu Pars



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod