Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM / DEATH / KITSCH  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Hooded Menace
 

 Myspace (158)

ACID WITCH - Evil Sound Screamers (2017)
Par CHAPOUK le 1er Janvier 2018          Consultée 1868 fois

Du ACID WITCH en Janvier ?
Et ben ouais, j'ai pas envie de coller à cette ambiance de fêtes de fin d'année, je préfère les trucs sombres et sales, alors j'ai décidé de me pencher sur le nouveau ACID WITCH. D'ailleurs, soit dit en passant, en terme de Com' le groupe gère plutôt bien, puisque ce skeud paru le 31 Octobre dernier était disponible à l'écoute dans son intégralité sur le Bandcamp de leur label le jour même de sa sortie. Mais ne nous égarons pas déjà ! Aujourd'hui, on va mettre de côté les sapins, les cadeaux, le Père Noël et ses rennes, car sur ce "Evil Sound Screamers" l'ambiance sera plutôt typée citrouilles, sorcières et serial-killers.

Pendant près de quarante minutes le groupe nous fait patauger dans son Doom Death, parfois plus Doom que Death et inversement, saupoudré d'une petite dose de psychédélisme (les claviers ne font plus "pouet-pouet" en arrière-plan, ils ont maintenant leur place sur le devant de la scène) et de cette fameuse ambiance horrifique qui leur est si chère. Les seuls véritables changements que l'on peut noter, c'est au niveau du chant et des guitares. À l'écoute de la première piste, "Mr Beistle" ("Scare Tape" n'est qu'une intro), on s'en aperçoit direct ! Ces grattes qui rentrent assez rapidement dans le lard ont énormément perdu en profondeur ! Elles restent lourdes mais beaucoup moins fuzz, ce qui les fait sonner de façon un peu plus conventionnelle. Oui alors dit comme ça, ça fait pas envie, on peut penser que ACID WITCH a sacrifié un gros bout de sa personnalité là… Surtout si je vous dis que le chant a aussi perdu son côté gras et plein de réverb…

Ne partez pas tout de suite pour autant !
Certes le groupe a lâché certains éléments qui faisaient son charme, mais ce qu'il nous propose aujourd'hui n'est pas dénué d'intérêt. Toujours sur "Mr Beistle", la prod beaucoup plus nette nous permet de mieux apprécier cette ambiance joyeusement déjantée créée par les différents chants (on passe du growl au chant plutôt black à… Euh ? des petits cris de gnomes ?) et surtout de profiter de ce break où l'on entend, à partir de deux minutes, cette basse qui nous décolle les intestins. Mais ce qui m'a frappée sur ce skeud c'est vraiment cette progression de la qualité des compos !

La sorcière nous sort vraiment le grand jeu !
Par exemple, "I Hate Halloween" peut faire marrer au premier abord, avec cette mélodie complètement conne au clavier, qui colle d'emblée l'étiquette "nanar" sur ce morceau. On pourra aussi sourire autour de 3 minutes 30 quand on entend une sonnette et des voix de gamins retentir avec le fameux "Trick Or Treat" et que la Sorcière Acide, après nous avoir dit qu'elle détestait Halloween enchaîne les "Shut the fuck up" comme pour faire taire des souvenirs insupportables. Mais sans avoir l'air d'y toucher, le groupe nous balance quand même ici un morceau Doomy Progressif dont les riffs savent se faire Heavy, Death ou tout simplement inspirés.

Oui j'ose parler d'inspiration chez ACID WITCH ! Car je pense que prononcer le mot inspiration c'est pas vraiment abuser quand j'entends "Hardrock Halloween", ce morceau de Hard Rock (comme son nom l'indique) à la ALICE COOPER avec un son Doom, qui se fait super catchy.
Ça l'est encore moins quand j'écoute "An Evil Sound Screaming", le plus long titre de la galette, qui nous gratifie d'un départ Doomy débouchant rapidement sur une ambiance façon "Exorciste", inquiétante et psychédélique, pour enchaîner sur un break très GHOSTien (le côté "radieusement mélancolique", les chœurs d’église) avant de repartir en terrain Doom Death et de s'achever sur une note angoissante (bon si on exclut le petit sample d'émission radio qui vient nous troller sur le final). Le taf réalisé sur les deux brûlots bien Death que sont "Cheap Gore" et "Nain Rouge (The Red Dwarf)" est également à saluer pour ce juste équilibre entre les riffs à la CARCASS et ces claviers débiles qui construisent néanmoins une grosse partie de l'ambiance globale.

Le seul petit couac que j'ai noté dans tout ça, c'est peut-être "Nightmare In A Damaged Brain", un titre qui se base uniquement sur les samples (où un mec nous répète qu'on va pas tarder à claquer), les claviers et sur la batterie. Le seul problème qu'il a c'est qu'il met trop de temps à démarrer et qu'on a déjà eu droit à un interlude dans ce style ("Enter At Your Own Risk", l'intro de "Mutilation Mansion") et à "Scare Tape" au début.

Mais dans l'ensemble c'est du tout bon !
Pour résumer : ce skeud reprend les gimmicks kitschouilles et samples WTF / nanardesques du premier album pour les mélanger avec habileté aux types de compos qu'on pouvait trouver sur "Stoned". Et cerise sur le cageot, le résultat est encore meilleur que ce qu'on pouvait trouver sur ce second opus ! ACID WITCH a vraiment eu le temps de grandir en sept ans et a mis à profit ce temps pour nous montrer son sens de la composition (et de la connerie aussi, dès fois qu'on en douterait) pour améliorer son concept et ouvrir son univers à d'autres horizons tout en conservant son côté mordant et ironique.

A lire aussi en DEATH METAL :


SCARVE
The Undercurrent (2007)
à ne rater sous aucun prétexte




HATE
Anaclasis (2005)
De l'excellent cru polonais


Marquez et partagez






 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Shagrat (basse, chant)
- Slasher Dave (guitare, chant)
- Mike Tuff (guitare)


1. Scare Tape
2. Mr. Beistle
3. I Hate Halloween
4. Cheap Gore
5. Nain Rouge (the Red Dwarf)
6. Enter At Your Own Risk
7. Mutilation Mansion
8. Hardrock Halloween
9. Nightmare In A Damaged Brain
10. An Evil Sound Screaming



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod