Recherche avancée       Liste groupes



      
GRIND/DEATH  |  E.P

Lexique grindcore
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


2017 Anatomy

PUTRID OFFAL - Anatomy (2017)
Par T-RAY le 30 Novembre 2017          Consultée 467 fois

Juger et critiquer un E.P. n’est jamais chose facile. Surtout quand il ne contient “que” deux nouveautés et que, pour le reste, il présente deux versions réenregistrées de morceaux anciens et deux enregistrements live. C'est ce que propose PUTRID OFFAL pour son retour aux affaires en 2017. OK, le véritable retour du groupe de Grind ch’ti (ce n’est pas un genre de Grind avec l’accent, hein ? C'est juste que les musiciens sont de là-haut) date de 2013 et de sa reformation, dix-neuf ans après son split initial ! Se reformer après presque deux décennies d'inactivité est rarissime, dans le Metal actuel, et c’est avec l’album "Mature Necropsy", en 2015, que PUTRID OFFAL a effectué son véritable retour. Mais…

... Mais ça n’est qu’avec l’E.P. "Anatomy", sorti au cœur de l'été 2017, que la formation de Douchy-Les-Mines est vraiment revenue d’entre les morts. Car c’est avec celui-ci que le quartet propose enfin de nouveaux morceaux. Oui : "Mature Necropsy" ne reprenait que des versions plus actuelles des morceaux nés dans la première partie des années 90. Certes, l’update était de qualité, mais on attendait encore quelque chose de neuf de PUTRID OFFAL à sa sortie, en 2015. D’accord, il y avait bien eu l’E.P. "Suffering" en 2014, et l'inédit "Livor Mortis", pour prouver que le groupe n’avait pas refait surface juste pour actualiser ses précédents morceaux et les compiler en un album. Mais rien qui ne s’apparente encore à une vraie volonté de proposer du neuf.

Avec "Anatomy", c'est chose faite. Et plutôt bien faite. Car le morceau-titre et "Didactic Exploration" montrent un PUTRID OFFAL au meilleur de sa forme. Et avec une maîtrise plus éclatante que jamais de son Death/Grind. On (ceux qui ont écouté "Mature Necropsy") savait déjà que le combo nordiste ne comptait plus sur le seul Grindcore pour s’exprimer. Mais sur "Anatomy", les deux morceaux originaux qu’il propose en témoignent avec force. L’un comme l'autre dégagent cette ambiance vicieuse et malfaisante que le groupe s’est donné l’habitude de créer, et désormais, PUTRID OFFAL dose sa violence plus que jamais. Nous sommes, certes, toujours en présence d’une musique très brutale, mais d’une brutalité plus finement administrée qu’auparavant.

"Anatomy", le morceau éponyme, ne vous rentre pas dedans tout de suite, il prend son élan, sur un riff Death bien balancé, riche en groove. Ainsi préparé, il se trouve que l’on encaisse mieux la violence qui s’ensuit, violence qui équilibre assez subtilement la furie du Grind et la mesure du Death. Car, oui, le Death Metal est une musique mesurée et n’avoine pas en tout sens. Ça, c’est pour les détracteurs du genre. Qui n'écouteront pas PUTRID OFFAL de toute façon. Titre simple dans sa structure, "Anatomy" ne s’en montre pas moins percutant, et l’ambiance de vice qu’il exsude fait son petit effet. L’autre inédit, "Didactic Exploration", affiche le visage contraire à "Anatomy". Car c'est par la violence qu’il débute.

Violent, oui, mais pas bêtement bourrin pour autant. Car l’explosion de brutalité est contenue, à mi-course, avant de détonner de nouveau pour accompagner le morceau vers sa fin. Sur ces deux titres, l’ensemble du groupe fait preuve d'une grande maîtrise, mais c'est tout de même Franck Peiffer, frontman de toujours de PUTRID OFFAL, qu’on remarque le plus. La hargne n’a visiblement pas d'âge, car le vocaliste, du haut de ses plus de vingt-cinq ans de carrière, est plus vindicatif que jamais. Au moment où résonnent les nouvelles versions de "Rotted Flesh" et "Gurgling Prey", le leader est un peu plus débordé par le son des instruments de ses camarades, mais ses growls ne passent pas inaperçus pour autant : ils sont présents, comme hurlés d’un caveau humide, pour apporter un peu plus d'âme aux deux morceaux.

Plus Thrashy que les titres qui l’entourent sur cet E.P., "Gurgling Prey" offre un surplus de variété à l’ensemble, bien qu’il ne dure qu’1:39. Même réenregistrés, ce morceau et "Rotted Flesh" gardent un impact remarquable. Le regret qu’on peut émettre concernant l’E.P. qu’est "Anatomy", en revanche, concerne les morceaux live. "Requiem For A Corpse" et "Purulent Cold", deux des plus anciens titres de la formation, captés ici lors du premier show donné en vingt ans par PUTRID OFFAL, bénéficient d’une prise de son très propre, assez équilibrée, mais ne retranscrivent pas comme il se doit l'énergie furieuse de PUTRID OFFAL en concert, même si "Requiem For A Corpse" est déjà bien sauvage dans cette version.

Pour avoir eu l’opportunité de voir les Nordistes jouer hors de leurs terres cet été, j'ai été impressionné par leur débauche d'énergie et, bien que ces deux titres soient solidement interprétés et captés, rien ne vaut, hélas, de voir le combo sur scène. Mais comme rien ne garantit qu’ils passent par chez vous prochainement, avis aux amateurs : le seul témoignage Live de PUTRID OFFAL, c’est sur "Anatomy" que vous le trouverez. Au milieu d’autres réjouissances.

A lire aussi en GRINDCORE par T-RAY :


TERRORIZER
World Downfall (1989)
Un monument

(+ 1 kro-express)



LOCK UP
Demonization (2017)
Quand la musique fait mal...


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Franck Peiffer (vocaux)
- Fred Houriez (basse)
- Philippe Reinhalter (guitares)
- Laye Louhenapessy (batterie)


1. Anatomy
2. Didactic Exploration
3. Rotted Flesh (2017 Re-recorded Version)
4. Gurgling Prey (2017 Re-recorded Version)
5. Requiem For A Corpse (live)
6. Purulent Cold (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod