Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Forgotten Songs (early D...
  Script For A Jester's...
  The Recital Of The Scrip...
1984 Fugazi
  Real To Reel
1985 Misplaced Childhood
1986 Brief Encounter
1987 Live From Loreley
  Clutching At Straws
1988 B'sides Themselves
  The Thieving Magpies
1989 Seasons End
1991 Holidays In Eden
1994 Brave
1995 Afraid Of Sunlight
1997 This Strange Engine
1998 Radiation
1999 Marillion.com
2001 Anoraknophobia
2004 Marbles On The Road
  Marbles
2007 Somewhere Else
2008 Happiness Is The Road
2012 Sounds That Can't Be ...
2013 Radiation 2013
 

- Style + Membre : Arena
 

 Site Officiel (586)
 Myspace (167)
 Chaîne Youtube (183)

MARILLION - Script For A Jester's Tear (1983)
Par DAVID le 21 Janvier 2003          Consultée 7948 fois

Chronologiquement, ce 1er album de Marillion sort durant la même période que Tony Banks, le claviériste de Genesis, ait décidé d'abandonner définitivement le rock progressif. A l'écoute de ce disque, on comprend aisément le pourquoi de ce virage à 90° de Tony Banks. La relève de Genesis était bel et bien arrivée. Dès l'intro très classieuse au piano du morçeau-titre "Script for a jester's tear", le lien avec Genesis est évident, surtout avec la voix de Fish que l'on confondrait presque par moments avec celle de Peter Gabriel. Elle possède en plus les mêmes forces de caractères ; tantôt triste, joyeuse ou même agressive, elle contribue beaucoup à donner aux morceaux une dimension théâtrale qui se rapporte au personnage du Jester, un artiste replié sur lui-même et en mal de reconnaissance comme le montre la pochette.

Mais musicalement, si l'influence de Genesis reste évidente, les compositions de Marilion sont quand même moins alambiquées que celles de son ainé. Les parties de batterie de Mick Pointer (futur Arena) surtout sont très basiques, à l'opposé du jeu très rythmé aux influences jazz de Phil Collins.
Ce qui m'empêche de mettre la note maximale à Script for a jester's tear, c'est la naïveté dont le groupe faisait preuve sur ses morceaux, mais c'est souvent le cas sur le 1er album d'un groupe. D'un coté, cette spontanéité fait tout le charme de l'album, mais les compos ont tendance à partir un peu dans tous les sens, avec différentes parties pas toujours bien liées entre elles. C'est surtout le cas sur "Forgotten sons" qui est le morceau le plus enjoué de l'album, le plus étrange et le plus inhabituel pour Marillion aussi. Script for a jester's tear n'est dont pas très loin d'être un chef-d'oeuvre de rock-prog et il reste un de mes albums de Marillion favori, mon préféré de l'époque Fish avec Clutching at straws.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par DAVID :


MARILLION
Season's End (1989)
Rock progressif




MARILLION
Clutching At Straws (1987)
Rock progressif


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Fish (chant)
- Steve Rothery (guitares)
- Pete Trewavas (basse)
- Mark Kelly (claviers)
- Ian Mosley (batterie)


1. Script For A Jester's Tear
2. He Knows You Know
3. The Web
4. Garden Party
5. Chelsea Monday
6. Forgotten Sons



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod