Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  LIVE

Commentaires (4)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Testament, Annihilator
 

 Overkill Wreckingcrew (904)

OVERKILL - Wrecking Your Neck Live (1995)
Par CANARD WC le 3 Octobre 2007          Consultée 5450 fois

Il y a deux races de Hardos.

Les premiers écoutent du Metal comme les papillons qui virevoltent de fleurs en fleurs. Ils vont d’albums en albums au fil de l’eau, sans se prendre la tète. Nul besoin de classer, d’étiqueter ou de tout connaître par coeur. Master of Puppets, 86 ou 88 au fait ? On s’en fout, c’est pas la fin du monde.

Puis il y a les autres. Ceux qui hurlent « 1986 » les yeux injectés de sang. Ce sont les acharnés du classement, du tri et des Best Of. Ce sont les mêmes qui s’acharnent à lister dans tous les sens tous les groupes de tel genre dans telle année. Ils écoutent les mêmes albums sans relâche repoussant un peu plus les limites de la maniaquerie. Si demain il y avait une interrogation surprise sur les 10 meilleurs albums de Thrash ou les 5 plus grands guitaristes de Heavy, ils répondraient en quelques secondes.

Malheureusement, je fais partie de cette deuxième catégorie de Hardos, ce qui fait que si on me demande là tout de suite maintenant les trois meilleurs Lives Thrash je répondrais tel un automate bien éduqué :

1/ Decade of Agression – SLAYER (1991)
2/ Live Shit, Binge & Purge – METALLICA (1993)
3/ Wrecking your Neck Live – OVERKILL (1995)

Mes introductions sont de plus en plus longues, j’en ai conscience.

OVERKILL a attendu 10 ans de carrière et 7 albums pour nous sortir son Live. Et quel Live ! 22 titres dévastateurs, un son surpuissant, une interprétation superbe et une énergie à faire danser mémé dans son salon. Zéro défaut, OVERKILL maouss kosto.

Le Thrash est quand même un genre passionnant. Le fait qu’il soit sur la corde raide entre Metal « classique » et Metal Extrême donne un sens particulier à l’exercice du Live Thrash. Comme un numéro d’équilibriste. Certains groupes ont réussi à insuffler certaines nuances et à faire ressortir ce qu’était en définitive l’esprit Thrash. SLAYER avec « Decade » a fait rimer Live avec brutalité fantastique. METALLICA nous a brillamment démontré qu’exhaustivité pouvait se conjuguer avec intensité. On attendait KREATOR, MEGADETH, ANTHRAX ou TESTAMENT... Bah non, c’est OVERKILL qui a débarqué pour nous inculquer la troisième leçon en la matière.

« Wrecking your Neck » est une mayonnaise magnifique en 4 adjectifs : véloce, surprenant, accrocheur et varié. OVERKILL a su capter ce que le Thrash pouvait avoir de dévastateur ET d’accrocheur. Comme une équation évidente, celle d’un thrash qui déchire et qui rallie à la fois. Puisant habilement dans son répertoire, le groupe a extirpé une palanquée de morceaux allant du tube, à la perle au clin d’oeil pour fans. Ce Live leur ressemble, il se hurle le poing serré vibrant d’émotions.

Sa force réside donc dans cette vision du Thrash qu’OVERKILL nous dépeint avec une sincérité désarmante. On est très loin de la tentative de séduction, Wrecking est un Live avant tout destiné aux fans. Le choix des morceaux et leurs enchaînements n’en font pas un quelconque résumé et autre maladroit Best Of pour qui souhaite découvrir le groupe. Non, Wrecking pique, Wrecking secoue, Wrecking ne putasse pas comme en témoignent les incartades « Doom », les titres mid-tempos et les « jokes » aux fans.

Avec ce Live, le groupe qu’on a longtemps accusé de pomper les plus grands vient de bousculer la donne et de se forger un peu plus une identité « thrashistique ». En 1995, un coeur bat très fort du coté de New York. Tous les groupes de Thrash ne sont pas morts. Certains résistent encore et toujours à l’envahisseur.

Et Wrecking en est un témoignage vibrant.


Note : 5/5


Moments forts : l’enchaînement « Wrecking Crew » sur « Powersurge », « Under One » sur « New Machine ».

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


SADUS
Swallowed In Black (1990)
Thrash, Black et Mortimer (jeu de mot de l'année)




SLAYER
Hell Awaits (1985)
Réhabilitation obligatoire pour ce missile thrash!

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- D.d. Verni (bass)
- Bobby 'blitz' Ellsworth (vocals)
- Tim Mallare (drums)
- Merritt Gant (guitar)


1. Where It Hurts
2. Infectious
3. Coma
4. Supersonic Hate
5. Wrecking Crew
6. Powersurge
7. The Wait / New High In Lows
8. Skullkrusher
9. Spiritual Void
10. Hello From The Gutter
11. Anxiety
12. Elimination
13. Fast Junkie
14. World Of Hurt

1. Gasoline Dream
2. Rotten To The Core
3. Horrorscope
4. Under One
5. New Machine
6. Thanx For Nothin'
7. Bastard Nation
8. Fuck You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod