Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SINLUST - Sea Black (2017)
Par MEFISTO le 2 Septembre 2017          Consultée 422 fois

Après la neige noire, la mer noire. Pas la Mer Noire que notre atlas connaît, mais la mer dans toute sa noirceur, celle que l'on pourra qualifier de mortelle, vengeresse, avaleuse de vaisseaux, sans pitié pour quiconque, humain ou coque, s'y aventurera. Celle qui s'écoulera dans l'hémisphère de votre choix, que ce soit le sud et ses cimetières à navires torrides, ou le nord et ses frigides flots ne laissant aucune place à l'erreur du barreur.

Les Français de SINLUST égaient ainsi votre imagination avec ce titre, cimenté par une pochette magnifique et évocatrice du champ lexical et musical sensé être déployé sur ce second album. Ne vous laissez pas tromper toutefois, "Sea Black" n'est pas l'apologie du Metal maritime, il ne traduit pas à la perfection les fantasmes décuplés par les mystérieuses profondeurs de nos océans, ni ne carbure aux combats marins de nos ancêtres pirates motivés par les écus et le sang. Non, on patauge encore dans un raw Black mélodique à la production semi-crade comme sur "Snow Black", sans trame cinématographique.

Je parlais d'IMMORTAL dans ma chronique du premier skeud des Bretons. Eh bien, la bonne nouvelle est que je n'ai pas songé une seule seconde à la bande d'Abbath sur "Sea Black", ce qui est une excellente nouvelle pour SINLUST, qui, malgré des moyens limités, a réussi à se détacher des parasitaires préjugés liés à un genre mille fois loué et copié. Les Frenchies arrivent à créer un univers à cheval entre les glaciers et la forêt boréale, dualité qui se complète naturellement et qui est au cœur de son inspiration. Que le guerrier SINLUSTien avance parmi les troncs enneigés ou rame sur des eaux ébènes vers son destin, il a derrière l'heaume des idées géniales qui offrent à l'initié et au nombril vert de nombreuses possibilités.

Et le vétéran en moi entend, ressent, dès la bestiale "Red Priestess", une envie d'assurer une transition entre "Snow Black" et ce "Sea Black", plus aérien, même si très organique, autant dans la création que la livraison. Un morceau tel que "Dawning Of The Volcano God" arrive en six minutes à prouver que le groupe est prêt à passer au niveau supérieur de son art, avec une fresque forestière et maritime à la fois. Le spectre de SINLUST est désormais élargi, sa palette misant sur les teintes foncées de vert et de bleu, le gris prédominant.

J'aurais évidemment adoré que le bleu-gris prenne le dessus sur ce skeud, qui nous promettait de bien belles choses. Le hic, c'est que je ne suis pas certain que les fables homériques narrées par les Français rendent justice au concept, à l'imagerie que l'auditeur lambda se sera fait avant de peser sur play. SINLUST joue ici du Black épique de belle facture, mais est-ce suffisant pour supplanter les sceptiques et chasser les archétypes ? Rien n'est moins sûr.

Plus l'album défile et plus ce sentiment se concrétise, malgré un niveau de technicité fort acceptable de la part des Français. C'est jouissif à souhait, épique et grandiose, les parties célestes se multiplient pour offrir un répit, mais il semble encore manquer des ingrédients pour que le soufflé lève entièrement. Ce n'est pas grand-chose, j'en mettrais mes doigts à sectionner…

Je pense bêtement que quand SINLUST attrapera la poule aux œufs d'or, il saura capitaliser sur ses idées. Mais attention de ne pas tomber dans le piège de la facilité…

Note : 3,5/5. Même note que "Snow Black", qui souffrait lui aussi d'un certain relâchement en seconde partie.

Podium : (or) "Red Priestess", (argent) "Dawning Of The Volcano God", (bronze) "Cannibal Beast".

Indice de violence : 3/5.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


MIRRORTHRONE
Gangrene (2008)
Mélodieuses expérimentations misanthropiques




MONARQUE
Ad Nauseam (2009)
Bienvenue dans la vallée des laaaaaaaarmes !!!


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Chris In Lust (guitare)
- Firefrost (chant)
- Rain Wolf (basse)
- Infernh (batterie)


1. Red Priestess
2. Sea Conquerors
3. Dawning Of The Volcano God
4. Cannibal Beast
5. Streams Attractions
6. Sea Of Trees
7. Trilateral Conflict
8. Forgotten’s Master



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod