Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Bandcamp Label Necrocosm (18)

DARVULIA - Belladone (2003)
Par PERE FRANSOUA le 9 Juillet 2017          Consultée 292 fois

La belladone est une plante un peu médicinale mais surtout très toxique à cause de sa teneur en alcaloïdes atropiniques dont l'ingestion provoque par effet croissant l'euphorie, des hallucinations, anxiété, délire, coma, paralysie puis la mort.
Elle est évidemment considérée comme une plante magique, favorite des sorcières avec la mandragore, qu'elles auraient utilisé en herboristerie et médecine d'une part, mais surtout comme drogue ritualiste pour le fameux sabbat. Une des explications à la légende des sorcières volant sur un bâton ou balai, découlant de leurs aveux (sous la torture), pourrait s'expliquer par le fait de chevaucher ces bouts de bois oints d'onguents à base de belladone, dont les effets se diffuseraient plus vite par contact prolongé et profond avec la vulve. D'où le délire de voler en communion sensuelle avec le Diable lors de ces cérémonies en pleine nature. On est bien loin des parties de Quidditch.

Alors quoi de mieux quand on fait un Black Metal de sorcière, assez maléfique pour corroborer toutes les bêtises du Malleus Maleficarum, que de donner à son opus le doux nom de cette belle plante ?

Ainsi voici "Belladone", tout petit EP de trois titres pour onze minutes, commis il y a de cela quinze ans (enregistré en juillet 2002 et sorti en 2003), à mi-chemin entre "L'Ombre Malicieuse", un premier album perfectible, et "L'Alliance Des Venins", leur coup de maître.
C'est précisément parce qu'il est un disque de transition que "Belladone" est intéressant. Il permet de comprendre comment une entité brute et souterraine à fort potentiel de nuisance mais encore prisonnière de ses influences norvégiennes et d'une production trop bas de gamme s'est muée en un pur maléfice d'Art Noir, obsédant et terrifiant, délivré dans un écrin jubilatoire (une prod plus vraie que nature et un magnifique son vintage).
La batterie minimaliste (est-ce une boîte à rythme ?), principal défaut du premier album, n'est plus qu'un mauvais souvenir grâce à l'arrivée d'un putain de vrai batteur en la personne de Andy Julia (alias A.) Et si sa prestation sur "Belladone" ne fait pas encore d'éclats à cause d'un mixage trop en sourdine, son jeu nerveux et véloce fera notre bonheur par la suite.
C'est aussi au niveau du son des guitares que le style DARVULIA prend vraiment forme ici, quittant la froideur scandinave du premier opus pour s'aventurer dans des terres moites et fiévreuses. La distorsion grésille comme de la chair d'enfant sur les braises et prend des senteurs terreuses. Les raclements de gorge de Kobal, déjà terrifiants et toujours en français, prennent enfin l'envergure cauchemardesque qui fera la réputation du combo.

Le titre éponyme sert de courte introduction ritualiste à base de bourdon de guitares et de grognements avant que "Vespérale Mélancolie" s'élance à toute allure jusqu'au mid-tempo qui dominera - fait rare chez eux - le reste du morceau.
En revanche "Sorcières" semble incarner la quintessence de DARVULIA, alternant blasts bouillants et arpèges dissonants étranges. Il en va de même pour les paroles qui semblent parler de la fameuse Darvulia, "ensorceleuse [...] au service de la comtesse" (Bathory, on imagine), préparant son rituel terrible et sanguinaire dans sa "forêt profonde".

DARVULIA est presque arrivé à maturité sur ce tout petit EP, shot d'opiacé toxique suffisant pour un début de sabbat de sorcières en formation, mais il faudra attendre la suite pour que la dose enduisant le balai soit suffisamment forte pour nous faire planer et jouir avec les démons.

A lire aussi en BLACK METAL par PERE FRANSOUA :


ABORYM
With No Human Intervention (2003)
Chronique écrite sans intervention humaine




BLACKLODGE
Solarkult (2006)
Ça trip dans l'usine du diable


Marquez et partagez




 
   PERE FRANSOUA

 
  N/A



- Kobal (guitares, basse, vocaux)
- A. (batterie)


1. Belladone
2. Vespérale Mélancolie
3. Sorcières



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod